Oksana Grente

imagecefe

Thèse (2018-2021) : Impact des tirs dérogatoires sur les attaques et la population de loups en France, et intégration de ces effets dans un modèle de gestion adaptative

Superviseurs : Olivier Gimenez (CEFE-CNRS), Christophe Duchamp (OFB), Simon Chamaillé-Jammes (CEFE-CNRS) et Nolwenn Drouet-Hoguet (OFB)

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Je m’intéresse aux effets de la gestion par le contrôle létal de la population de loups (Canis lupus) en France, qui est appliquée dans un cadre dérogatoire, avec des tirs de défense et de prélèvement, afin de réduire les dommages de la prédation du loup sur les troupeaux domestiques. Sont étudiés les effets de cette gestion sur les attaques de loups et la structure sociale et spatiale de la population de loups. La méthodologie employée au cours de la thèse est variée. Elle comporte un volet mécaniste, avec l’utilisation d’un modèle individu-centré, ainsi qu’un volet corrélatif, avec l’analyse de l’agrégation spatiale des attaques au cours du temps, de la structure génétique de la population de loup et avec l’utilisation de modèles bayésiens avec INLA. Les effets des tirs dérogatoires précédemment identifiés ont vocation à être intégrés dans le modèle de gestion adaptative du loup développé précédemment par Lucile Marescot (2012).

Auparavant, j’ai travaillé sur les modèles de Capture-Recapture Spatialement Explicites (SECR) avec comme modèle d’étude la population de jaguars (Panthera onca) du parc CBWS au Bélize, en Amérique Centrale. L’étude a été encadrée par Panthera et l’Institut de Recherches Environnementales de l’Université du Bélize (UB-ERI) en 2017 (http://www.uberibz.org/single-post/2017/06/15/Oksanas-Internship-Experience). Lors de mon passage à Canterbury Christ Church University en Angleterre en 2015, j’ai également rédigé en collaboration avec Aïssa Morin sous la supervision d’Adriana Consorte-McCrea, une revue bibliographique sur la conservation du Lynx Eurasien (Lynx lynx) en Europe.

Publication :

Consorte-McCrea A., Bainbridge, A., Fernandez A., Nigbur, D., McDonnell, S., Morin A. and Grente, O. (2017) Understanding Attitudes Towards Native Wildlife and Biodiversity in the UK: The Role of Zoos. In: Leal Filho W. (eds) Sustainable Development Research at Universities in the United Kingdom. World Sustainability Series. Springer, Cham

 

PhD (2018-2021) : Effects of derogatory wolf shootings on wolf attacks and wolf population in France, and inclusion of these effects in a model of adaptative management

Supervisors : Olivier Gimenez (CEFE-CNRS), Christophe Duchamp (OFB), Simon Chamaillé-Jammes (CEFE-CNRS) et Nolwenn Drouet-Hoguet (OFB)

I study the effects of lethal shooting as a tool for management of the wolf (Canis lupus) population in France. Wolf shooting is used in a derogative context regarding European laws as the Berne Convention, in order to prevent important damages on livestock due to wolf predation. Effects of this management tool are studied on wolf attacks and on the social and spatial structure of the French wolf population. Methods are diverse and include a mecanistic approach with the use of an Individual Based Model (IBM) and a correlative approach, with analyses on wolf attack clustering over time, on genetic structure of the wolf population and with Bayesian models using INLA method for inference. The identified effects of wolf shooting are meant to be included in the model of adaptative management previously developed by Lucile Marescot (2012).

Previously, I worked on Spatially Explicit Capture-Recapture (SECR) models with the jaguar (Panthera onca) population from the national park CBWS in Belize, Central America. The study was supervised by Panthera and the Environmental Research Institute of the University of Belize (UB-ERI) in 2017 (http://www.uberibz.org/single-post/2017/06/15/Oksanas-Internship-Experience). During my Erasmus year at the Canterbury Christ Church University in England in 2015, I also produced in collaboration with Aïssa Morin, and under the supervision of Adriana Consorte-McCrea, a background review on Eurasian Lynx (Lynx lynx) conservation in Europe.

Maud Queroue

maudqueroue

Doctorante (2018-2021) avec Olivier Gimenez, Pierre-Yves Henry (MNHN) et Christophe Barbraud (CEBC). L'objectif de ma thèse est d’évaluer les effets du climat et des relations interspécifiques dans la dynamique d’espèces en interaction. Pour ce faire, je développe des modèles de populations intégrés multi-spécifiques. Ils permettront d’éclaircir les rôles respectifs du climat et des interactions interspécifiques sur les paramètres démographiques (mortalité, fécondité) des communautés d’oiseaux. J’étudie les interactions proies-prédateurs dans un système d’oiseaux marins subantarctiques et l’effet de la compétition/coexistence chez les passereaux communs de France.

PhD student (2018-2021) with Olivier Gimenez, Pierre-Yves Henry (MNHN) and Christophe Barbraud (CEBC). The aim of my PhD is to evaluate the effects of climate and interspecific relationships on the dynamics of interacting species. I develop multispecies integrated population models to clarify the respective roles of climate and interspecific interactions on the demographic parameters (mortality, fecundity) in bird communities. I study predator-prey interactions in a subantarctic seabirds system and competition/coexistence interactions in common passerines of France.

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Jan Perret

Valentin Lauret

ValentinLauret photoPageCEFEValentin Lauret                                                        

Doctorant 2018-2021 avec Olivier Gimenez

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Research Gate :https://www.researchgate.net/profile/Valentin_Lauret

Twitter: @ValentinLauret   https://twitter.com/ValentinLauret

Ma thèse porte sur le suivi des cétacés par les Aires Marines Protégées (AMP) de Méditerranée française. La thèse lie écologie statistique et sciences humaines pour mieux comprendre l’apports des données écologiques collectées par les AMP sur les mammifères marins. Ce travail est réalisé en collaboration avec le GIS3M (Groupement d’Interêt Scientifique pour les Mammifères Marins de Méditerranée et leur environnement) et l’OFB (Office Français de la Biodiversité).

Dans un premier temps, nous développons des approches d’écologie statistique permettant de combiner différentes sources de données sur les cétacés de Méditerranée française (e.g. survol aérien, photo-identification, données opportunistes, observateurs embarqués). Nous utilisons des outils de modélisation vise à prendre en compte les spécificités des différents protocoles dans la même analyse de distribution d’espèce ou d’abondance. Ce travail se propose d’étudier les apports des différentes données de cétacés aux connaissances à l’échelle de la façade ; des suivis institutionnels à large échelle et faible fréquence, aux suivis plus fins réalisés à plus petite échelle par les AMP. Notre cas d’étude privilégié dans cette analyse est le grand dauphin (Tursiops truncatus).

En parallèle de ce travail, nous réalisons une étude de sciences humaines avec le soutien de la Société Française d’Ecologie et d’Evolution (SFEE) pour étudier la perception des suivis écologiques par les travailleurs des AMP de Méditerranée française. Étudier les dimensions humaines et sociales des suivis écologiques dans les AMP permet de contextualiser la mise en place de ces protocoles et de mieux comprendre l’information qui peut en être extrait.

Au croisement de ces deux approches, la thèse aboutirait à une compréhension plus fine des informations écologiques produites par les acteurs de la protection du milieu marin.

---

PhD student 2018-2021, with Olivier Gimenez as supervisor.

My PhD is about the monitoring of cetaceans by the Marine Protected Areas (MPA) of the French Mediterranean. We try to link statistical ecology and human dimensions to investigate the benefits and limitations of data collected by MPA about marine mammals.

First, we develop statistical approaches aiming at combining different data sources about cetacean in the French Mediterranean Sea. We used modelling tools to account for the differences among several monitoring programs into the same ecological analysis of species distribution or abundance. This work wants to the study the outcomes of the different monitoring programs of the French Mediterranean: from the large-scale institutional programs, to the fine scale MPA monitoring. Our case study in this analysis is the Bottlenose dolphins (Tursiops truncatus).

Simultaneously, we performed a social science study about the perception of ecological monitoring by MPA agents. Investigating human dimensions of monitoring could help to understand the ins and outs of ecological monitoring implementation and to have a clearer overview of what information could be obtained.

Timothée Schwartz

Plus d'articles...

  1. Coline Canonne
  2. Pauline Couet