Edouard Michel

Frédéric Letourneux

Hélène Labach

Sébastien Roques

sebastienroques

Doctorant avec Roger Pradel & Emmanuelle Cam j’utilise et développe des modèles de capture-marquage-recapture pour mieux comprendre le comportement des oiseaux migrateurs lors de leurs haltes. Plus particulièrement je m’intéresse à l’importance relative des facteurs internes (quantité d’énergie) et externes (conditions météorologiques) dans l’évolution de la probabilité de départ d’un site de halte migratoire. Ces différents travaux sont réalisés en collaboration avec Pierre-Yves Henry (Museum National d’Histoire Naturelle, CRBPO), David B. Lank (Simon Fraser University) et des associations d’études et de protection de la nature (ex: Bretagne Vivante).

PhD student with Roger Pradel & Emmanuelle Cam, I use and develop capture-mark-recapture models to better understand the behaviour of migratory birds during their stopovers. More particularly I am interested in the relative contribution of internal (amount of energy) and external (weather conditions) aspects in the evolution of the departure probability from a migratory stopover site. These different works are carried out in collaboration with Pierre-Yves Henry (Museum National d’Histoire Naturelle, CRBPO), David B. Lank (Simon Fraser University) and associations for the study and protection of nature (e.g. Bretagne Vivante).

Mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Oksana Grente

imagecefe

Thèse (2018-2021) : Impact des tirs dérogatoires sur les attaques et la population de loups en France, et intégration de ces effets dans un modèle de gestion adaptative

Superviseurs : Olivier Gimenez (CEFE-CNRS), Christophe Duchamp (OFB), Simon Chamaillé-Jammes (CEFE-CNRS) et Nolwenn Drouet-Hoguet (OFB)

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Je m’intéresse aux effets de la gestion par le contrôle létal de la population de loups (Canis lupus) en France, qui est appliquée dans un cadre dérogatoire, avec des tirs de défense et de prélèvement, afin de réduire les dommages de la prédation du loup sur les troupeaux domestiques. Sont étudiés les effets de cette gestion sur les attaques de loups et la structure sociale et spatiale de la population de loups. La méthodologie employée au cours de la thèse est variée. Elle comporte un volet mécaniste, avec l’utilisation d’un modèle individu-centré, ainsi qu’un volet corrélatif, avec l’analyse de l’agrégation spatiale des attaques au cours du temps, de la structure génétique de la population de loup et avec l’utilisation de modèles bayésiens avec INLA. Les effets des tirs dérogatoires précédemment identifiés ont vocation à être intégrés dans le modèle de gestion adaptative du loup développé précédemment par Lucile Marescot (2012).

Auparavant, j’ai travaillé sur les modèles de Capture-Recapture Spatialement Explicites (SECR) avec comme modèle d’étude la population de jaguars (Panthera onca) du parc CBWS au Bélize, en Amérique Centrale. L’étude a été encadrée par Panthera et l’Institut de Recherches Environnementales de l’Université du Bélize (UB-ERI) en 2017 (http://www.uberibz.org/single-post/2017/06/15/Oksanas-Internship-Experience). Lors de mon passage à Canterbury Christ Church University en Angleterre en 2015, j’ai également rédigé en collaboration avec Aïssa Morin sous la supervision d’Adriana Consorte-McCrea, une revue bibliographique sur la conservation du Lynx Eurasien (Lynx lynx) en Europe.

Publication :

Consorte-McCrea A., Bainbridge, A., Fernandez A., Nigbur, D., McDonnell, S., Morin A. and Grente, O. (2017) Understanding Attitudes Towards Native Wildlife and Biodiversity in the UK: The Role of Zoos. In: Leal Filho W. (eds) Sustainable Development Research at Universities in the United Kingdom. World Sustainability Series. Springer, Cham

 

PhD (2018-2021) : Effects of derogatory wolf shootings on wolf attacks and wolf population in France, and inclusion of these effects in a model of adaptative management

Supervisors : Olivier Gimenez (CEFE-CNRS), Christophe Duchamp (OFB), Simon Chamaillé-Jammes (CEFE-CNRS) et Nolwenn Drouet-Hoguet (OFB)

I study the effects of lethal shooting as a tool for management of the wolf (Canis lupus) population in France. Wolf shooting is used in a derogative context regarding European laws as the Berne Convention, in order to prevent important damages on livestock due to wolf predation. Effects of this management tool are studied on wolf attacks and on the social and spatial structure of the French wolf population. Methods are diverse and include a mecanistic approach with the use of an Individual Based Model (IBM) and a correlative approach, with analyses on wolf attack clustering over time, on genetic structure of the wolf population and with Bayesian models using INLA method for inference. The identified effects of wolf shooting are meant to be included in the model of adaptative management previously developed by Lucile Marescot (2012).

Previously, I worked on Spatially Explicit Capture-Recapture (SECR) models with the jaguar (Panthera onca) population from the national park CBWS in Belize, Central America. The study was supervised by Panthera and the Environmental Research Institute of the University of Belize (UB-ERI) in 2017 (http://www.uberibz.org/single-post/2017/06/15/Oksanas-Internship-Experience). During my Erasmus year at the Canterbury Christ Church University in England in 2015, I also produced in collaboration with Aïssa Morin, and under the supervision of Adriana Consorte-McCrea, a background review on Eurasian Lynx (Lynx lynx) conservation in Europe.