Interactions Bioculturelles

Antoine DONCIEUX

Doctorant Université Montpellier 2Photo Doncieux
Département Interaction, Ecologie et Sociétés

Equipe Interactions Bioculturelles

CEFE/CNRS
Campus du CNRS
1919, route de Mende
34293 Montpellier 5
France

Deuxième étage, aile C, bureau N°211A

aCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 


Sujet de thèse

Les vignerons de Gaillac : adaptation des connaissances et des pratiques aux changements climatiques

Directrices de thèse

Sophie Caillon & Delphine Renard 

Financement de la thèse 

Cette thèse s’inscrit dans le cadre du projet ASSET (AgrobiodiverSity for a food Secure planET) financé par le programme Investissement d’Avenir Make Our Planet Great Again (MOPGA). Le financement de la thèse est assuré par la région Occitanie. 

Contexte

Le secteur viticole est particulièrement vulnérable face aux changements climatiques. Les récentes sécheresses ont laissé des traces indélébiles dans de nombreuses régions viticoles du sud de la France, entraînant des baisses de rendement et une baisse de la qualité des récoltes. En raison des changements climatiques, les raisins peuvent mûrir précocement, impactant ainsi les arômes du vin. Afin de sauvegarder la qualité, l’identité et la rentabilité de leurs vins, les vignerons observent, expérimentent, partagent leurs savoirs et modifient leurs pratiques viticoles. Parmi le corpus de pratiques développé, élargir le choix des cépages et des porte-greffes pour réduire le risque de défaillance totale des cultures est considéré comme une adaptation clé mais est encore peu étudié. 

L’adoption de nouvelles stratégies face aux changements climatiques par les agriculteurs est déterminée par la perception qu’ils en ont. Or, la manière dont les agriculteurs perçoivent les changements climatiques est le fruit d’interactions entre expériences personnelles, observations locales répétées, contexte géographique et valeurs socioculturelles. Par conséquent, identifier et analyser les indicateurs de changements climatiques constituent une étape clé afin d’améliorer la résilience des agroécosystèmes face aux perturbations climatiques 

Objectifs et méthodologie

Mon terrain d'étude se situe dans le vignoble de Gaillac (Tarn, 81). Ce site a été choisi en raison du nombre important de cépages qui y est cultivé et de l’hétérogénéité du paysage. 

Cette thèse vise à mieux comprendre : 

  • Les relations entre diversité des cépages / porte-greffes, stabilité interannuelle des rendements et variabilité climatique ;
  • La manière dont les agriculteurs perçoivent les changements climatiques ; 
  • Les processus de création et de transmission de savoirs locaux par les viticulteurs pratiquant l'agriculture conventionnelle, biologique ou biodynamique pour réduire les risques climatiques.

Ces travaux de recherche sont interdisciplinaires et se situent à l’interface entre l’écologie, l’agronomie et les sciences humaines et sociales. Nous utilisons une approche quantitative (collecte de données écologiques et agronomiques, gestion de bases de données historiques) pour mesurer l’agrobiodiversité ainsi que la production agricole in situ. Cette étude est combinée avec des approches ethnoécologiques quantitatives et qualitatives pour identifier les perceptions locales des changements climatiques et les mesures prises par les agriculteurs en réponse aux variations climatiques. 

Mots clefs

Agrobiodiversité, ethno-écologie, stabilité des rendements,  savoirs locaux, paysage, viticulture, changements climatiques, Gaillac

Publications et travaux

2019

Gauthier P., Pons V., Fisogni A., Murru V., Berjano R., Dessena S., Maccioni A., Chelo C., de Manincor N., Doncieux A., Papuga G., & Thompson J.D. 2019. Assessing vulnerability of listed Mediterranean plants based on population monitoring. Journal for Nature Conservation. 52, p. 125758. 

Doncieux A., Jankowski F., Gaudin A. & Barnaud A. 2019. Coexistence of certified and peasant seeds: the challenge for agrobiodiversity conservation? Harlan III, Montpellier, France.

2018

Doncieux A., Jankowski F., Gaudin A. & Barnaud A. 2018. Certified and peasant seeds: which network for millet seed supply?. International Conference on Ecological Sciences : Sfécologie, Rennes, France. ⟨hal-02143842⟩

Stage M2 (BioGET, UM2): Dynamiques des réseaux de circulation de semences certifiées de mil au Sénégal. Encadrantes : A. Barnaud (DR en génétique, IRD - UMR DIADE), F. Jankowski (DR en socio-anthropologie, CIRAD - UR GREEN)

2017 

Stage M1 (BioGET, UM2): Dynamiques de population d’espèces végétales protégées en milieux méditerranéens anthropisés. Encadrants : J. D. Thompson (DR en écologie, CEFE-CNRS) et P. Gauthier (IR en écologie, CEFE-CNRS)