Vittoria MILANO

Cotutelle PhD studentVittoria Milano trombi

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

UMR 5175 CEFE
Université Paul-Valéry Montpellier III
route de Mende
34199 Montpellier cedex 5
tel (+33)(0)4 67 14 23 15

 

 

Research goals

I revisited the environmental filtering metaphor in urban ecology context, in particular zooming on urban parks in Mediterranean Region (Naples and Montpellier cities).Even though urban parks are considered as biodiversity hot-spots within the cities, they are usually still far from reaching this status. Indeed, spatial and temporal landscape discontinuities, as well as the management disturbances may be exacerbated, causing decays of soil biodiversity.

The main goals of the thesis are to understand whether the collembolan species and trait communities are shaped by: 1- factors which are indicators of management practices of urban parks; 2- the landscape and the temporal heterogeneity of the studied sites.

 


Lire la suite : Vittoria MILANO

Céline JACOB

Celine Jacob trombi

Centre d’Écologie Fonctionnelle et Évolutive
UMR 5175 CEFE Bât J-H Fabre
Université Paul Valéry Montpellier 3
Route de Mende
34 199 Montpellier Cedex 5
Tél : 04 67 14 23 14

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Actuellement en thèse CIFRE avec le bureau d’études CREOCEAN, je travaille sur la mise en place de la compensation écologique sur le milieu marin. La réglementation actuelle impose aux maîtres d’ouvrage de respecter le principe « éviter – réduire – compenser » lors de la conception de les projets d’exploitation et d’aménagement. Concernant les écosystèmes marins, ces mesures compensatoires font appel à des actions écologiques ainsi qu’à des mesures de gestion et d’amélioration des connaissances sur le milieu marin. Alors que le développement de l’activité économique maritime est encouragé, en particulier, suite aux appels à la croissance bleue (e.g. tourisme maritime, énergie marine renouvelable, ressources minérales marines, biotechnologies, transport maritime), il est primordial de questionner nos capacités à prendre en compte les impacts de ces activités. Plus largement, je m’intéresse à l’application des politiques publiques environnementales sur le milieu marin comme la Directive Cadre Stratégie sur le Milieu Marin (DCSMM).

 

Références

Jacob, C., Quétier, F., Aronson, J., Pioch, S., & Levrel, H. (2015). Vers une politique française de compensation des impacts sur la biodiversité plus efficace: défis et perspectives. VertigO-la revue électronique en sciences de l'environnement, 14(3).

Bas, A., Jacob, C., Hay, J., Pioch, S., & Thorin, S. (2016). Improving marine biodiversity offsetting: A proposed methodology for better assessing losses and gains. Journal of environmental management, 175, 46-59.

Jacob, C., Pioch, S., & Thorin, S. (2016). The effectiveness of the mitigation hierarchy in environmental impact studies on marine ecosystems: A case study in France. Environmental Impact Assessment Review, 60, 83-98.

Jacob, C., Vaissière A-C., Bas A., & Calvet C. (accepted). Investigating the inclusion of ecosystem services in biodiversity offsetting. Ecosystem Services.

 

 

 

Celine Jacob port

Lionel HERTZOG

Lionel Hertzog

Stagiaire M2                                                                                          

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Encadrant responsable : Pierre Jay-Robert

Blog : http://biologyforfun.wordpress.com/

Projets:

Adaptabilité et vulnérabilité des scarabées coprophages au changement climatique.

Ce projet a pour but d'identifier des espèces indicatrices des changements climatiques.
La méthode utilisée consiste à construire des modèles de distribution spatiale corrélatifs englobant aussi bien des facteurs climatiques que d'utilisation des sols ou encore de type de sol, et ce à partir d'une base de données comprenant des observations remontant jusqu'à 1900.
Ces modèles seront ensuite comparés à des données de terrain récoltées au cours du printemps 2013 pour analyser la précision des modèles mais aussi la réaction des espèces à ces changements, permettant ainsi d'identifier les facteurs influençant la distribution de ces espèces, d'identifier les espèces indicatrices et enfin d'analyser les traits de caractères influençant l'adaptabilité des espèces.

Intérêts :

Impact des changements globaux (climatiques et changement des habitats) sur les espèces.

CV :

-2011-Présent : Master en biologie des organismes, université de Bonn (DE).

-2008-2011 : Licence de biologie, spécialité biologie cellulaire et physiologie, université de Strasbourg et Leeds (Erasmus 2010-2011).

Séverin JOUVEAU

Stagiaire Master 2Séverin Jouveau

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Encadrant : Jean-Pierre LUMARET

Sujet de stage

Organisation des communautés de coléoptères coprophages (Coleoptera:  Scarabeidae, Geotrupidae et Aphodiidae) dans les garrigues du sud de la France en fonction de l’ouverture du milieu et des ressources trophiques.

Objectif

Nous aurons pour objectif, l’analyse de successions temporelles et spatiales.        

 Pour cela nous effectuerons des relevés séparer par trois semaines en piégeage standard où tout dépôt de pièges sera relevé sept jours plus tard, en effet au-delà de sept jours l’appât perd son attractivité ce qui est dû à des substances volatiles spécifiques.

Nous diviserons cette étude en deux parties analytiques, pour tester deux facteurs : l’ouverture du milieu et la nature des  ressources alimentaires disponibles sur la structuration des communautés.

- Analyse de la transition hiver-printemps (Février-Mai) entre deux stations qui diffèrent par leur degré d’ouverture, ouvert et fermé (deux réplicats par modalité à la suite ; donc deux relevés en deux semaines).

-Dans un même temps nous étudierons le choix alimentaire des espèces durant le printemps (en principe forte activité des insectes en Avril-Mai) en utilisant deux types d’appâts  (bouses de vache et crottin de cheval) ; nous verrons quels en sont les effets sur la diversité des Coléoptères. Nous effectuerons trois réplicats de chacun des appâts ; relevé hebdomadaire des pièges pendant deux semaines consécutives de manière à pallier les aléas climatiques. Nous attendrons trois semaines entre chaque série de relevés, afin d’avoir des communautés différentes dans le temps.

Curriculum Vitae

Scolarité

- M2 «Biologie des Organismes, des populations et des Ecosystèmes» Université d’Orléans, année -2013

- M1 « Ecosystème Terrestre », Université d’Orléans, année - 2012

- Licence de biologie à l’Université de Bordeaux I, année - 2011

Stages

- Février-Juin 2013 : « Organisation des communautés de coléoptères coprophages dans les garrigues du sud de la France en fonction de l’ouverture du milieu et des ressources trophiques. » au CEFE de Montpelier 3

- Juillet 2012 : Stage « ECOMED» organisé par l’UPMC, Observatoire océanologique, Laboratoire Arago de Banyuls sur mer.

- Avril-Juin 2012 : stage de M1 «identification biogéographique, morphologique de coléoptères (Monochamus)»,  Laboratoire de zoologie forestière INRA d’Ardon

- Juin 2011 : « étude des macro-invertébrés benthiques du bassin d’Arcachon »,  EPOC.CNRS.Arcachon

- Juin 2010 : stage-découverte « comportement d’une espèce invasive d’écrevisses,  (Procambarus clarkii) », CNIC, Bordeaux_I

- Juin 2006 : stage d’initiation à l’OPIE de Guyancourt

Travaux

- Octobre-Novembre 2012 : Responsable de l’UE Initiation au monde des insectes  (5 cours) à l’UTL d’Orléans.

- Janvier 2012 : Intervention orale de présentation de « Les Dytiscinae » au Museum d’Orléans (SoMOS)

- Janvier 2011 : Animation « La biodiversité expliqué aux enfants », responsable du stand Arthropodes

Anne-Emmanuelle Félix

Anne-Emmanuelle Félix

Ancienne Attaché temporaire d'enseignement et de recherche [ATER]

Present Web Page

Present address : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Problématiques de recherche
  • Sphodroxia maroccanaLey (Coleoptera : Melolonthidae), ravageur du chêne-liège (Quercus suber Linné) au Maroc : étude physico-chimique de la phéromone sexuelle et de l’activité en vue de la mise en place d’un contrôle de ses populations.

  • Analyse de la composition des produits cuticulaires des coléoptères Geotrupidae : mise en relation de ces données biochimiques avec les données de la classification morphologique (caractères des larves et des imagos) et les données de la classification sur une base moléculaire.


Enseignement (février 2008 à septembre 2009): travaux dirigés de biologie générale, première année de la Licence de Psychologie, Université Paul-Valéry (Montpellier 3) (responsable : Eric de Stordeur).


Doctorat (10 janvier 2008)

Écologie chimique et approche phylogénétique de trois espèces de Lépidoptères africain du genre Busseola (Noctuidae)

Codirection entre Brigitte Frérot (UMR PISC, INRA de Versailles)
et Jean-François Silvain (IRD-LEGS-CNRS de Gif-sur-Yvette)

Les objectifs de mon travail de doctorat étaient de mesurer les composantes du système de reconnaissance du partenaire sexuel (SMRS) chez un foreur des graminées en Afrique, B. fusca, et d’apprécier une éventuelle corrélation avec la diversité génétique observée au niveau populationnel. L’isolement reproducteur dans le genre Busseola est abordé en comparant deux autres espèces vivant au Kenya, B. phaia et B. segeta. Nous avons essayé de comprendre quels sont les facteurs de leur isolement reproducteur et comment ces espèces se situent au niveau phylogénétique dans le genre Busseola. Le système de reconnaissance du partenaire sexuel (SMRS) développé par Paterson en 1985 est un critère important dans la caractérisation des espèces. Dans ce cadre, l’étude d’un complexe d’espèces de Lépidoptères trouve tout son intérêt. Au Kenya, le genre Busseola est représenté par trois espèces. B. fusca offre un cas intéressant de passage quasi absolu du compartiment sauvage vers le compartiment cultivé, constitué par le maïs et le sorgho ; B. phaia et B. segeta s’apparentent à un cas de fidélité à l’hôte endémique. B. phaia et B. segeta partagent leurs aires de répartition avec B. fusca, mais sont isolées par la vallée du Rift et par les plantes-hôtes. Busseola phaia et Busseola segeta se développent uniquement sur leurs plantes natives sauvages et sont retrouvés dans des aires géographiques différentes : respectivement sur Pennisetum purpureum à l’Ouest du Kenya et sur Panicum deustum à l’Est du Kenya. Par contre, B. segeta et B. phaia montre une grande proximité systématique. Nous avons étudié ces taxa au travers d’une approche d’écologie chimique et de phylogénie.

L’analyse de la phéromone sexuelle femelle de B. fusca et les expérimentations en tunnel de vol ont permis de mettre en évidence un nouveau composé phéromonal, le Z11-16:Ac et de voir qu’il augmente le taux de réponse des mâles. L’identification phéromonale de femelles prélevées dans différentes localités montre un polymorphisme phéromonal important. Le comportement d’attraction du mâle est caractéristique des Lépidoptères, mais la durée de chaque étape est très variable. Les tests d’attraction croisée réalisés sur différentes populations géographiques montrent une inter-attractivité. Pourtant, il n’existe pas de relation entre la différenciation populationnelle observée aux niveaux mitochondrial et nucléaire et la variabilité du SMRS, au niveau phéromonal ou comportemental. Ces résultats sont en faveur de l’hypothèse de la non divergence du SMRS, même entre les populations d’Afrique de l’Est et de l’Ouest en allopatrie. L’attraction des mâles par la phéromone femelle est synergisée par présence du sorgho, plante hypothétiquement originelle de B. fusca. Par contre, le comportement d’appel des femelles ne diffère pas selon la plante. La simplicité du comportement de cour en fait sa spécificité, ainsi que la complexité de la phéromone femelle.

La diminution des échanges de gènes entre les espèces est due à de nombreux facteurs, géographiques et écologiques, phéromonaux et comportementaux. B. fusca et B. segeta ont des périodes de reproduction communes, contrairement à B. phaia, qui se reproduit plus tôt dans la scotophase. L’identification du mélange phéromonal sexuel de chaque espèce montre qu’elles partagent 4 composés identiques dans des ratios différents. La phéromone de B. phaia et B. segeta contient un alcool en plus, le Z11-14:OH. Les études d’attraction croisée en tunnel de vol montrent que chaque espèce peut attirer l’autre, mais les taux d’attraction sont significativement plus faibles pour l’attraction inter-spécifique que pour l’attraction intra-spécifique. L’alcool peut être un facteur d’isolement reproducteur, ainsi que la différence des ratios des autres composés. Les différences au niveau des pièces génitales et les quelques tests d’accouplements croisés ne nous permettent pas de conclure sur un éventuel isolement reproducteur post-accouplement. L’analyse phylogénétique à l’aide de gènes mitochondrial et nucléaire nous a permis d’émettre différentes hypothèses quant au statut d’espèce de B. phaia et B. segeta. L’originalité du travail est sa pluri-disciplinarité, qui nous a permis de discuter sur le concept de l’espèce au niveau intra et inter-spécifique et au niveau physico-chimique et moléculaire.

Mots-clés : spéciation, SMRS, population, isolement reproducteur,phylogénie,haplotype,phéromone,attraction,comportement de cour,relation plante-insecte,B. fusca, B. segeta, B. phaia, cytochromeb, microsatellites, GC, GC-MS, SPME, tunnel de vol

Publications

Frérot B., Félix A.-E., Sarapuu E., Calatayud P.-A. and Le Rü B., 2006Courtship behaviour of an African maize stem borer: Busseola fusca (Fuller) (Lepidoptera: Noctuidae) under laboratory conditions. Annales de la Société Entomologique de France42: 413-416

Félix A.-E., Génestier G., Malosse C., Calatayud P.-A., Le Rü B., Silvain J.-F., Frérot B., 2009 Variability in Pheromone Communication Among Different Haplotype Populations ofBusseola fusca. Journal of Chemical Ecology, 35: 618-623

Congrès

Présentation au salon de l’agriculture de Paris (2004) des travaux de recherche sur la lutte biologique de l’équipe Biologie des Populations en Interaction de l’INRA de Sophia-Antipolis : explication de l’utilisation des coccinelles dans la lutte contre les pucerons et de l’utilisation des parasitoïdes (trichogramme) dans la lutte contre la pyrale du maïs

Félix A.-E., Frérot B., Silvain J.-F., 2005. Écologie chimique et structuration des populations de Lépidoptères ravageurs. Réunion de l'école doctorale « Signalisations, Neurosciences, Endocrinologie et Reproduction », poster

Félix A.-E., Silvain J.-F., Frérot B., 2005. Écologie Chimique et Biologie Moléculaire : une vision des populations d’insectes. GDR Écologie Chimique de Tours, présentation orale

Félix A.-E., Silvain J.-F., Frérot B., 2005. Populations and Specific Mate Recognition System of an African stem borer: Busseola fusca. International Conference on Lepidopterous Cereal stem and cob Borers in Africa au Kenya, présentation orale

Félix A.-E., Frérot B., Silvain J.-F., 2005. Écologie chimique et structuration des populations de Lépidoptères ravageurs. Petit pois déridé à Bordeaux, poster

Félix A.-E., Frérot B., Silvain J.-F., 2006. Structuration des populations et écologie chimique de Lépidoptères Noctuidae, ravageurs de graminées en Afrique. Réunion de l'école doctorale « Signalisations, Neurosciences, Endocrinologie et Reproduction », poster

Félix A.-E., Frérot B., Silvain J.-F., 2006. Structuration des populations et écologie chimique de Lépidoptères Noctuidae, ravageurs de graminées en Afrique. Petit pois déridé à Lille, poster

Félix A.-E., Silvain J.-F., Frérot B., 2006. Evolution and chemical ecology of an African stem borer, Busseola fusca (Lepidoptera: Noctuidae). 10th Evolutionary Biology Meeting at Marseilles, poster