•  Chargée de recherche (CR) & Ecotron Director

    MilcuA

     

    CNRS CEFE (Room 216A)
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier 5
    tel:+33 (0) 618.596.094
    alex.milcu(at)cnrs.fr

           Short Biography

     

    I am an ecosystem ecologist whose research interest focuses on the consequences of global changes such as biodiversity loss and climate change for the functioning of terrestrial ecosystems.

    • Since 2015 - Researcher CR, CNRS CEFE
    • Since 2018 - Ecotron Director
    • 2016-2018 - Adjunct Director, CNRS, Ecotron
    • 2012-2014 - Research Associate, CNRS Ecotron
    • 2007-2012 - Ecotron Project Leader, Imperial College London (Silwood Park)
    • 2005-2007 - Ecotron Research Officer, Imperial College London (Silwood Park)
    • 2002-2005 - PhD, Technical University of Darmstadt 

          View CV and complete publicaiton list 

          Acess publications at Researchgate 

          Publication metrics on Google Scholar                      

  • Camila Leandro trombiPost-doctorante

     

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    +33 (0)4 67 14 24 61
    Bat. J, Campus route de Mende
    Université Paul Valéry – Montpellier 3

    https://www.researchgate.net/profile/Camila_Leandro

     

    Résumé :

    Face au déclin de la biodiversité, nous devons nous armer d'outils et de méthodes pour étudier les populations et sensibiliser le grand public, dont les décideurs.Ceci est d'autant plus vrai pour des groupes qui sont relativement peu connus et qui sont jugés comme "ordinaires". C'est le cas des insectes. Mes travaux portent donc sur les leviers techniques (nouvelles méthodes de détection, des modèles fiables de distribution à grande échelle), mais aussi aux leviers sociétaux (recherche action participative, outils de protection) qui mènent les acteurs de terrain à utiliser ces outils techniques et pousser à la conservation des insectes. Pour cela, je m'appuie sur l'exemple des Coléoptères coprophages à l'échelle de la France.

    Mots-clés :

    Conservation - Entomologie - Scarabaeoidea - ADNe - Species Distribution Models - Parcipatory Action Research

     

     

     


  • Maitre de Conférence (EPHE)

    CEFE/CNRS
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier 5

     tél : 33 (0)4 67 61 33 04
     fax: 33 (0)4 67 41 21 38

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     THEMES DE RECHERCHE

    Mes thèmes de recherche concernent la phylogénie, la phylogéographie et l'évolution moléculaire à partir de l'analyse des séquences de gènes mitochondriaux et nucléaires. L’objectif est de répondre, à l’aide de l’outil moléculaire, à des questions de biodiversité et systématique évolutive à l’échelle des vertébrés (mammifères, amphibiens et reptiles). Je m’intéresse aussi à l’échelle temporelle (datations moléculaires) des différents niveaux de diversifications ce qui permet de confronter les inférences moléculaires avec les données morphologiques, paléontologiques et biogéographiques.

  • Formé d’abord à l’étude des mutualismes entre plantes et animaux dans les écosystèmes tropicaux, j’applique maintenant l’écologie évolutive à des systèmes couplés humains/nature. J’étudie comment l’évolution des plantes sous la domestication est façonnée par les pratiques agricoles en interaction avec la sélection naturelle, utilisant le manioc et d’autres plantes propagées par voie clonale comme systèmes modèles. J’étudie aussi les interactions entre humains et écosystèmes dans les savanes tropicales saisonnièrement inondées, comparant des systèmes de subsistance convergents en Afrique (systèmes actuels) et en Amérique du Sud (vestiges de systèmes précolombiens) pour enrichir réciproquement l’archéologie et l’ethnoécologie.

    Trained in the study of plant/animal mutualisms in tropical ecosystems, I now apply the evolutionary-ecological approach to coupled human and natural systems. I study how plant evolution under domestication is shaped by human agricultural practices and natural selection, using manioc and other clonally propagated crops as model systems. I also study interactions between humans and ecosystems in seasonal tropical wetlands, comparing convergent subsistence systems in Africa (present-day) and South America (pre-Columbian vesqtiges) to cross-fertilize both archaeology and ethnoecology.

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • F Richard

     

    Professeur des Universités, Université de Montpellier

     

     

     

    Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • JMB1

     

    Chargé de recherche à l’INSERM

    Ma principale activité de recherche porte sur l’évolution et la diversité taxinomique des macromycètes, que j’aborde via l’analyse phylogénétique d’échantillons issus d’un large réseau de mycologues européens partenaires. Je constitue aussi une extractothèque fongique destinée à mettre en évidence et valoriser le potentiel bioactif de ces organismes dans le domaine de la santé humaine.

    My research is mainly focused on the evolution and the taxonomic diversity of higher fungi. I am adressing this issue through the phylogenetic analysis of samples originating from a broad network of European partner mycologists. I am also assembling a fungal extract library, aiming at revealing and promoting the bioactivities of these organisms in the field of human health.

     

    Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

  • Professeur(Université Paul-Valéry Montpellier III)

    Tél : +33 (0) 4 67 14 23 15

    Fax: +33 (0) 4 67 14 24 59

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

     

  • Directeur de Recherche ( DR1)/Directeur du CEFE

    Mes travaux portent sur la compréhension de la régulation du fonctionnement des écosystèmes terrestres en terme de flux de matière (eau, carbone, nutriments…). Initialement centrées sur les écosystèmes méditerranéens, mes activités ont été élargies à d’autres écosystèmes subissant de très fortes contraintes (les hauts plateaux andins). 

    My research focuses on the understanding of terrestrial ecosystems functioning in terms of fluxes (water, carbon, nutrients...). Initially centered on Mediterranean ecosystems, my research activities have been extended to the Andean highlands).

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Mots-clés:Ecologie fonctionnelle-  Changements planetaires -   Méditerranée - Andes - Quercus -  Chenopodium quinoa - Spectroscopie proche infrarouge

    Key-words:Functional Ecology - Global Change - Mediterranean Basin - Andes -Quercus - Chenopodium quinoa - NIRS

     

  • Chargée de recherche (CR1) 

    alt

    Responsable de l’équipe BIOFLUX

    Campus du CNRS

    1919, route de Mende
    34293 Montpellier 5
    tel:+33 (0)4 67 61 32 43
    fax:+33 (0)4 67 41 33 36

    e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

     

    Mots clés : 

    Macroinvertébrés du sol, Diversité, Rôle fonctionnel (Structuration des sols, Décomposition des litières), Perturbations anthropiques et changements globaux, Traits biologiques, écologiques et fonctionnels

  • Lauren

          Doctorante

    CNRS CEFE (Room 212A)

    1919, route de Mende

    34293 Montpellier

    lauren.gillespie(at)cefe.cnrs.fr

     

    Sujet de thèse :L’impact du changement climatique sur le fonctionnement microbien du sol le long des gradients de diversité des arbres dans des forêts Européennes.

    Thesis subject:Soil microbial functioning under climate change across tree diversity gradients in European forests.

    Encadrants/Supervisors : Stephan HÄTTENSCHWILER, Nathalie FROMIN & Alexandru MILCU

     

    Objectif (français) : 

    Ma thèse fait partie du projet collaboratif « SoilForEUROPE » avec la participation de plusieurs partenaires en France, en Allemagne, en Belgique, en Suède et en Pays-Bas. SoilForEUROPE vise à comprendre la relation entre la diversité des espèces d’arbres et la diversité des organismes du sol, et leurs conséquences pour le fonctionnement des écosystèmes forestiers sous changement climatique à l’échelle Européenne.IMG 20170819 WA0007

    L’objectif de ma thèse est de comprendre les mécanismes sous-jacents de la résistance et la résilience du fonctionnement microbien (l’activité microbien et les flux de gaz) face à des évènements de sècheresse extrême sous conditions contrôlées (sur le terrain et à l’Ecotron Européen à Montpellier). Je vais également interagir étroitement avec l’ensemble des membres du consortium sur différents aspects liés aux activités microbiennes (la diversité microbienne, la diversité de la faune de sol, le fonctionnement des racines, etc.).   

    Objective (english) :

    My PhD is part of the SoilForEUROPE project including several partners from France, Germany, Belgium, Sweden, and the Netherlands. SoilForEUROPE aims to understand the relationships between tree species diversity and soil diversity, and their consequences for ecosystem functioning across major European forest types under climate change.

    The objective of my PhD is to understand the driving mechanisms of ecosystem resistance and resilience of microbial functioning (microbial activity and trace gas fluxes) to extreme drought events under controlled conditions (in the field and at the European Ecotron in Montpellier). I will also closely interact with all members of the consortium on related aspects (microbial diversity, soil fauna diversity, root functioning, etc.).

     

    Publications :

    Hättenschwiler S., Barantal S., Ganault P., Gillespie L., Coq S., (2018). Quels enjeux sont associés à la biodiversité des sols ? Innovations Agronomiques, 69, 1-14.

    Bristiel, P., Gillespie, L., Østrem, L., Balachowski, J., Violle, C., & Volaire, F. (2018). Experimental evaluation of the robustness of the growth–stress tolerance trade‐off within the perennial grass Dactylis glomerata. Functional Ecology, 32(8),1944-1958.
     
    Gillespie, L. M., & Volaire, F. A. (2017). Are winter and summer dormancy symmetrical seasonal adaptive strategies? The case of temperate herbaceous perennials. Annals of botany, 119(3), 311-323.
     
    Yap, T. A., Gillespie, L., Ellison, S., Flechas, S. V., Koo, M. S., Martinez, A. E., & Vredenburg, V. T. (2016). Invasion of the fungal pathogen Batrachochytrium dendrobatidis on California islands. EcoHealth, 13(1), 145.
     
     
    Études/Education :                                
     
    Master 2 (Second year of Master's program) (2015) : La relation entre croissance et survie au stress constitue-t-elle un compromis évolutif ou une relation dynamique: le cas de Dactylis glomerata L.(Is the relationship between growth and stress survival an evolutionary trade-off or a dynamic linkage: the case of Dactylis glomerata L.).  Encadré par : Florence VOLAIRE (Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive – CNRS – 34293 Montpellier – France). Formation : Master 2 Biodiversité, Ecologie et Environnement à l’Université Grenoble Alpes.
     
    Master 1 (First year of Master's program) (2014) : Effets du dérangement humain sur les oiseaux forestiers (Effects of anthropogenic disturbance on forest birds). Encadré par : Yves Bötsch (La Station Ornithologique Suisse – 6204 – Sempach – Suisse). Formation : Master 1 Biodiversité, Ecologie et Environnement – Université Grenoble Alpes – Grenoble – France.
     
    Bachelor (2008 – 2012) : Formation : Biology concentration in Ecology – San Francisco State University – California – USA
     
  • MagaliProffit

    Chargée de recherche au CNRS

     

    J'étudie le rôle de la médiation chimique dans le fonctionnement de différents types d´interactions plantes-arthropodes. J'ai pour objectif de caractériser l´impact de l’augmentation de polluants atmosphériques sur la rencontre entre espèces dans les interactions plantes-insectes et donc sur la résilience de ces interactions. J'étudie également les mécanismes évolutifs expliquant la nature des signaux chimiques ainsi que la détection de ces signaux dans les interactions plantes-pollinisateurs.

    I study the role of chemical mediation in the functioning of different types of plant-arthropod interactions. I aim at characterising the impact of increasing concentrations of atmospheric pollutants on the encounter between species in plant-insect interactions and hence on the resilience of these interactions. I also investigate the evolutionary processes explaining the nature of the chemical signals and how they are detected in plant-insect interactions.

    Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

     

  • Chargée de recherche CNRS (CR1)    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     nathalie-fromin

    I am a soil ecologist studying plant - microorganisms - soil interactions in terrestrial ecosystems in a context of global change. My research aims at understanding the response of soil microbial communities and the processes they control to plant diversity in a changing world.

    See my publications onResearchGate

  • Chargé de recherche au CNRS

     

    Mon activité de recherche porte sur les aspects écologiques et évolutifs des interactions entre espèces. Les deux thèmes principaux que j'étudie sont les interactions symbiotiques entre plantes, fourmis et champignons, et les interactions entre ingénieurs d'écosystèmes dans la structuration du paysage.

     

    My research activity is focused on the ecological and evolutionary aspects of inter-specific interactions. My two main study topics are the symbiotic interactions among plants, ants and fungi, and the interaction among ecosystem engineers in landscape patterns.

     

    Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • Photo de Stephan Hättenschwiler        Directeur de recherche CNRS
            
    Directeur du département "Ecologie Fonctionnelle"

            Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
            tél :+33 (0)4 67 61 33 49

     

     

     

    I am interested in how changes in biodiversity and environmental conditions (atmospheric carbon dioxide, temperature, precipitation) affect plant-soil interactions, with a particular focus on plant litter and decomposer organisms. The main research goal is a mechanistic understanding of the drivers of biogeochemical cycles using experimental approaches in the field (alpine, temperate, Mediterranean and tropical forest ecosystems) and the laboratory.

  • altMaître de conférence

     

    email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Je m'intéresse aux relations entre les plantes, les herbivores et les organismes du sol, en intégrant un couplage entre les compartiments aériens et souterrains des écosystèmes.

    J'enseigne la biologie des organismes animaux et végétaux et divers aspects d'écologie de terrain, notamment en botanique. Je suis particulièrement investi dans la formation des futurs enseignants.


  •  

    Professeur des Universités

     

    Mes travaux portent sur l'écologie fonctionnelle et l'écologie des communautés d'invertébrés terrestres.

     

    In my studies I focuss on functional and community ecology of terrestrial invertebrates.

     

    Courriel: Thibaud.Decaens [at] cefe.cnrs.fr

    10253777 10152393494727147 8279684171122004306 n

  • altDirecteur de Recherche CNRS

    CEFE
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier 5
    Tél : +33/0 4 67 61 32 91
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    @Th_Lenormand

    My principal area of research is Evolutionary genetics and evolutionary ecology. I have a broad expertise in evolutionary biology, genetics and ecology. I have been working on adaptation and mutation (15 publications), local adaptation (12), evolution of genetic systems (14), evolution of gene duplicates (5), speciation (8), genetic conflicts (4), dispersal (3), biotic interactions (8), statistics and fitness measures (4). I have been working with many empirical systems (vertebrates, insects, crustaceans, fungi, plants, helminths, bacteria), in the lab and in the field.

    Currently, my scientific activity rests on three axes: first I do theoretical work (theoretical population genetics, statistics, and bioinformatics development). I am particularly interested currently on the evolution of gene expression and on fitness landscape models. Second, I run a wet lab using the small crustacean Artemia as a model system. I’m particularly interested currently on asexuality and biotic interactions. Third, I run a wet lab in microbiology (mainly on Escherichia coli but also S. cerevisiae and some Artemia symbionts and parasites). I am particularly interested currently on testing fitness landscape models.

  • Cotutelle PhD studentVittoria Milano trombi

     

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    UMR 5175 CEFE
    Université Paul-Valéry Montpellier III
    route de Mende
    34199 Montpellier cedex 5
    tel (+33)(0)4 67 14 23 15

     

     

    Research goals

    I revisited the environmental filtering metaphor in urban ecology context, in particular zooming on urban parks in Mediterranean Region (Naples and Montpellier cities).Even though urban parks are considered as biodiversity hot-spots within the cities, they are usually still far from reaching this status. Indeed, spatial and temporal landscape discontinuities, as well as the management disturbances may be exacerbated, causing decays of soil biodiversity.

    The main goals of the thesis are to understand whether the collembolan species and trait communities are shaped by: 1- factors which are indicators of management practices of urban parks; 2- the landscape and the temporal heterogeneity of the studied sites.