Biogéographie et Ecologie des Vertébrés

Emilie BOULANGER

DoctoranteSans titre
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tel. +33 (0)4 67 61 32 63

CEFE/CNRS UMR5175
Etage 1, aile C, bureau 114

Supervisor : Stéphanie Manel (CEFE)
Co-supervisor : David Mouillot (MARBEC)

 

PhD project: Benefits of Marine Protected Areas in the Mediterranean sea.

The marine environment and its resources are severely threatened by multiple pressures including global change and anthropogenic stress resulting from overexploitation and habitat destruction. To mitigate these threats, limit (local) biodiversity losses, preserve ecosystem services and ensure the resources’ sustainable use, Marine Protected Areas (MPAs) are put in place. In order to optimize current protection measures and inform stakeholders about their efficiency, incite the creation of new MPAs and decide where an how these need to be implemented, it is important to evaluate both the environmental and socioeconomic benefits of MPAs and understand the biological processes driving these benefits.
The objective of my PhD is to study the benefits of MPAs in the Mediterranean sea, towards a better knowledge of the biological processes at play and an improvement of current protection measures. These objectives are centered around two main study-axes:

1) The study of marine connectivity patterns and drivers, and how these function among a set of Mediterranean MPAs.

2) The development of environmental DNA (eDNA) as a tool to monitor benefits within Mediterranean MPAs.

Projet de thèse : Bénéfices des Aires Marines Protégées en mer Méditerranée.

L’environnement marin et ses ressources sont menacés par de multiples pressions, notamment le changement global et les stress anthropiques causés par la surexploitation et la destruction de l’habitat. Pour pallier ces menaces, limiter les pertes de biodiversité, préserver les services écosystémiques et assurer l’utilisation durable des ressources, des Aires Marines Protégées (AMP) sont mises en place. Il est important d’évaluer les bénéfices environnementaux des AMP et de comprendre les processus biologiques qui conduisent à ces bénéfices. Les résultats obtenus permettront d’optimiser les mesures de protection actuelles et d’informer les usagers de leur efficacité, d’inciter à la création de nouvelles AMP et de décider de la manière dont elles doivent être mises en œuvre.

L’objectif de ma thèse est d’étudier l’efficacité des AMP en mer Méditerranée pour une meilleure connaissance des processus biologiques en jeu et une amélioration des mesures de protection actuelles. Ces objectifs sont centrés autour de deux axes d’étude principaux :

1) L’étude de la connectivité́ marine et ses déterminants et le fonctionnement en réseau d‘AMP en mer Méditerranée.

2) Le développement de l’ADN environnemental (ADNe) en tant qu’outil de suivi de l’efficacité d’AMP en mer Méditerranée.

 

Main disciplines / approaches / study systems: