•  

    B Schatz

    Directeur de recherche au CNRS, CID 52

     

    Je m’intéresse à l’écologie de la pollinisation, à l’évolution des interactions plantes-insectes et à la conservation de ces communautés. Mes travaux concernent surtout les figuiers en milieu tropical et les orchidées en milieu méditerranéen et ils portent sur la compréhension fondamentale de ces interactions et l’opérationnalité de leur conservation.

     

    I am interested in pollination ecology, in the evolution of plant-insect interactions and in the conservation of these communities. My studies concern tropical figs and Mediterranean orchids and they are focused on the fundamental understanding of these interactions and using fundamental insights for operational conservation.  

     

    Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

     

     

     

     

  • Formé d’abord à l’étude des mutualismes entre plantes et animaux dans les écosystèmes tropicaux, j’applique maintenant l’écologie évolutive à des systèmes couplés humains/nature. J’étudie comment l’évolution des plantes sous la domestication est façonnée par les pratiques agricoles en interaction avec la sélection naturelle, utilisant le manioc et d’autres plantes propagées par voie clonale comme systèmes modèles. J’étudie aussi les interactions entre humains et écosystèmes dans les savanes tropicales saisonnièrement inondées, comparant des systèmes de subsistance convergents en Afrique (systèmes actuels) et en Amérique du Sud (vestiges de systèmes précolombiens) pour enrichir réciproquement l’archéologie et l’ethnoécologie.

    Trained in the study of plant/animal mutualisms in tropical ecosystems, I now apply the evolutionary-ecological approach to coupled human and natural systems. I study how plant evolution under domestication is shaped by human agricultural practices and natural selection, using manioc and other clonally propagated crops as model systems. I also study interactions between humans and ecosystems in seasonal tropical wetlands, comparing convergent subsistence systems in Africa (present-day) and South America (pre-Columbian vesqtiges) to cross-fertilize both archaeology and ethnoecology.

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • edmond dounias

    Directeur de recherche à l'IRD

    Logo ird new

    Recherches axées sur les interactions bioculturelles entre les peuples forestiers et les forêts tropicales humides en situation de changement radical, en utilisant les systèmes alimentaires comme des révélateurs des stratégies adaptatives élaborées localement en réponse aux changements.

     

    Research activities focusing on the biocultural interactions between forest dwellers and tropical forests in a context of drastic change, using food systems as key revealers of the adaptive strategies elaborated locally in response to the changing environment.

     

    Actuellement Représentant de l'IRD pour l'Indonésie et Timor oriental

     

    Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

  • LESCUREUX CEFE2Chargé de recherche au CNRS
    Ethnoécologue

    Département Interaction, Ecologie et Sociétés
    Equipe Interactions Bioculturelles

    CEFE/CNRS
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier 5
    France

    Tél. : +33/0 4 67 61 33 29
    Fax : +33/0 4 67 61 33 36

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 


    D'abord formé à la biologie et à l'écologie, je me suis ensuite tourné vers l'ethnologie dont j'ai adopté et adapté les méthodes afin de mieux comprendre les relations entre humains et animaux, notamment à travers l'étude des savoirs écologiques et éthologiques des populations locales. J'essaye ainsi de comprendre comment ces savoirs se construisent en interaction avec des animaux dont l'écologie et le comportement sont par ailleurs influencés par les pratiques humaines. Jusqu'à présent je me suis principalement intéressé aux relations entre humains et grands prédateurs (ours, loups, lynx) en me focalisant sur les savoirs, les perceptions et les pratiques des chasseurs, des éleveurs et des bergers. J'ai également étudié le rôle du chien dans les relations entre humains et loups, ce qui me pousse à poursuivre l'investigation du rôle d'animaux que je qualifie d'"intermédiaires" dans les relations entre humains et grands prédateurs. L'écologie et le comportement d'autres espèces domestiques comme sauvages semblent en effet pouvoir influencer les relations que l'homme entretient avec les grands prédateurs au travers de réseaux de relations qu'il est nécessaire d'appréhender dans toute leur complexité et de manière dynamique. C'est pourquoi je m'intéresse particulièrement aux pays dits en transition (Kirghizstan, République de Macédoine, Bulgarie, Pologne) ainsi qu'aux changements de paysage en Europe. Les relations entre loups, chiens et élevage me poussent également à m'intéresser au temps long en remontant jusqu'à la période de domestication du chien.

    Mots clefs : ethno-écologie ; relations homme-animal ; savoirs locaux ; savoirs scientifiques ; pastoralisme ; élevage ; domestication ; chasse ; prédateurs ; ours ; loup ; lynx ; chien ; Kirghizstan ; Macédoine ; Pologne ; Bulgarie ; pays en transition ; paysage

    Liste des publications :

     books copie

    Réseaux de recherche :

    RG logo    Academia logo   COADAPHT

     

    Site extérieur :

    Banner

  • CAILLON CEFE

    Chargée de recherche au CNRS
    Ethnobiologiste / géographe


    Mon domaine de recherche peut être défini par deux thèmes : les relations Hommes-milieux, et l’agrobiodiversité. J’analyse comment les deux composantes du concept de biodiversité, les diversités culturelle et biologique, interagissent, et comment elles peuvent constituer un potentiel d’adaptation pour des sociétés confrontées à des changements de plus en plus rapides et globaux.

     

    My field of research can be defined by two themes: the relationships between humans and habitats, and agrobiodiversity. I analyse how the two components of the biodiversity concept, cultural and biological interact and how they constitute an adaptive potential for societies exposed to faster and faster global changes.

     

    courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

     

     

  •  

    Yildiz

    Directeur de Recherche au CNRS, Director of Research at CNRS

    Mes travaux se fondent sur une démarche ethnoécologique et interrogent les relations Hommes-Natures sur les thèmes suivants : les possibles synergies entre savoirs locaux et scientifiques pour la conservation de la biodiversité; les processus de domestication et les dynamiques des agroécosystèmes et de l'agrobiodiversité ; les interactions bioculturelles à différentes échelles spatio-temporelles dans le cadre du changement global. 

    My work is based on an ethnoecological approach; I explore People-Nature relationships on the following themes: possible synergies between local and scientific knowledge for biodiversity conservation; domestication processes and dynamic of agroecosystems and agrobiodiversity; biocultural interactions at different spatio-temporal scales within the context of global change.

     

    Courriel / e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.