Interactions Biotiques

Flora Gouzerh

Tel : 04 67 61 32 62

bureau 2-C-218

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sujet de thèse :

Conséquences écologiques, évolutives et appliquées des modifications d'odeurs corporelles associées au cancer.

Directeur de thèse :

Laurent Dormont et Frédéric Thomas.

Encadrant :

Guila Ganem

Contexte :

Chez de nombreuses espèces animales, la communication chimique joue un rôle majeur dans les interactions entre individus, tant au plan intraspécifique qu'interspécifique (sélection sexuelle, compétition, prédation…). Bien qu'il soit établi que bon nombre de pathologies sont associées à des modifications d'odeurs corporelles, peu de travaux se sont intéressés aux conséquences écologiques et évolutives de ces phénomènes. De plus, l'essentiel des recherches sur ce thème concerne les maladies infectieuses, suggérant un évitement de la contagion, mais beaucoup plus rarement les cancers. Nous proposons un projet de recherches visant à mieux comprendre la façon, dont les processus, oncogéniques (depuis les lésions précancéreuses aux cancers métastatiques) modifient les odeurs et comment cela influence les interactions entre individus au travers des modifications d'odeurs corporelles qu'ils entrainent. Pour mener nos recherches, nous utiliserons plusieurs modèles biologiques hôtes/cancers auxquels nous avons déjà accès, et pour lesquels les protocoles de récoltes et d'analyses d'odeurs sont établis ou en voie de l'être : souris/cancer du poumon, drosophile/cancer du tube digestif. Au-delà du fait de préciser le rôle des odeurs associées au cancer dans les interactions entre organismes, ce projet de recherche est également de nature à identifier des biomarqueurs précoces du cancer, et présente de ce fait un intérêt en médecine et en biologie évolutive.

Objectifs :

Cette thèse a pour objectifs :

  • De déterminer à quel stade de développement du cancer les modifications d’odeurs sont détectables.
  • Connaitre les capacités des souris et drosophiles à détecter un congénère cancéreux
  • Étudier l’influence que ces modifications peuvent avoir sur les interactions intraspécifiques et notamment les préférences sexuelles.

Mots clefs : cancer, écologie chimique, écologie comportementale, relations intraspécifiques

Publications et travaux :

Proffit M., LapeyreB., Buatois B., Deng X.X., Arnal P., Gouzerh F., Carrasco D., Hossaert-McKey M. 2020. Chemical signal is in the blend: bases of plant-pollinator encounter in a highly specialized interaction. Scientific Reports 10:10071

2019 :

Thomas, F., Giraudeau, M., Gouzerh, F., Boutry, J., Renaud, F., Pujol, P., . . . Ujvari, B. (n.d.). The evolution of resistance and tolerance as cancer defences. Parasitology, 1-8. doi:10.1017/S0031182019001501

2018 :

Stage M2 (CEFE, MIVEGEC,UM2 ) : Modifications des odeurs corporelles induites par le cancer du poumon chez la souris et influence sur les moustiques. Encadrants : Laurent Dormont (Maitre de conférences - CNRS - UMR CEFE) et Frédéric Thomas (Directeur de recherche CNRS –UMR MIVEGEC)

2017 :

Stage M1 (CEFE,UM2 ) : Impact de l’ozone sur la perception des odeurs et sur le comportement de Blastophaga psenes le pollinisateur spécifique du figuier méditerranéen, Ficus carica. Encadrants : Magali Proffit (Chargé de recherche CNRS – UMR CEFE ) et Benoit Lapeyre ( Assistant ingénieur CNRS – UMR CEFE)