Nature, Conservation et Sociétés

Clara THERVILLE

altDoctorante en géographie, aménagement de l'espace - urbanisme

Actuellement au sein de l'UPR GREEN au CIRAD Montpellier, jusqu'à juin 2017. Durant cette période, elle est joignable par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et par téléphone au

04 67 29 38 00



CEFE/CNRS
Campus du CNRS
1919, route de Mende
34293 Montpellier cedex 5

Tél : +33 4 67 61 32 69
Fax : +33 4 67 41 21 38

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

CV : ici

Thèmes de recherche : Gestion intégrée de la biodiversité dans les systèmes socioécologiques en général (aires protégées, espaces ruraux et forestiers, territoires…).Travaux de recherche interdisciplinaires en sciences de la conservation (géographie, écologie, sociologie, psychologie de l’environnement, analyse des politiques publiques).

Cadres de pensée des sciences de la conservation, écologie générale, analyse des socioécosystèmes complexes, résilience, géographie sociale, analyse institutionnelle, psychologie environnementale, sociologie des organisations, political ecology, ethnoécologie et interactions bioculturelles.

Thèse :Therville Clara (2013). Des clichés protectionnistes aux approches intégratives : l’exemple des réserves naturelles de France. Thèse de l’université de Bretagne Occidentale, 423 pages.

altLes politiques de conservation de la nature ont largement évolué ces quarante dernières années. Si les premières aires protégées ont été créées selon un modèle ségrégatif, elles s’inscrivent aujourd’hui dans des modèles intégratifs. De fait, les aires protégées et leurs gestionnaires ne jouent plus les mêmes rôles au sein des socioécosystèmes. Leurs objectifs, leurs pratiques de conservation, les modes de régulation et de prise de décision, l’articulation avec les territoires environnants ont évolué. Nous nous concentrons ici sur les réserves naturelles françaises (RN), l’un des principaux outils réglementaires de protection de la nature en France. Nous caractérisons les interactions entre RN et territoires et les enjeux qui y sont liés, dans la perspective de cette transition ségrégatif – intégratif. Cette étude porte sur deux échelles distinctes : l’échelle nationale et l’ensemble des 277 RN, et l’échelle locale avec 10 études de cas. À l’échelle nationale, l’analyse de l’émergence des thématiques liées au développement durable des territoires dans le réseau des RN met en évidence les enjeux institutionnels, organisationnels, culturels et stratégiques de ce réseau, et permet de discuter la thèse d’une institutionnalisation inachevée. Nous montrons ensuite qu’il existe différents types de RN selon les pratiques mises en œuvre par les gestionnaires. Nous analysons ces investissements variés sur la base de trois types de facteurs : (i) les caractéristiques géographiques des RN ; (ii) le gestionnaire : son système de valeur et son profil socioculturel et (iii) les caractéristiques du territoire environnant. Avec nos 10 cas d’étude, nous caractérisons les socioécosystèmes constitués par les RN et les territoires environnants. Nous analysons dans le détail l’articulation identifiée à l’échelle nationale entre perceptions des acteurs, pratiques, caractéristiques des sites, des territoires et des gestionnaires, à l’intérieur des RN, mais également au-delà de leurs limites spatiales et fonctionnelles. À l’aide des cadres d’analyse des socioécosystèmes complexes, de la solidarité écologique, de la political ecology et de l’analyse institutionnelle, nous identifions les interactions entre RN et territoire, et mettons en lumière les limites des arrangements institutionnels mis en œuvre. Nous concluons sur la notion de trajectoire des sites, et dans une perspective de recherche appliquée, sur les implications de nos résultats pour le réseau des RN.

Directeurs de thèse : Frédéric Bioret et Raphaël Mathevet

Etablissement d’inscription : Université de Bretagne Occidentale (UBO)
Bourse CIFRE avec Réserves Naturelles de France (RNF)

Pour télécharger la thèse : http://www.reserves-naturelles.org/publications/des-cliches-protectionnistes-aux-approches-integratives-l-exemple-des-reserves

Publications

Therville C., Mathevet R., Bioret F. (2012). Des clichés protectionnistes aux discours intégrateurs : Institutionnalisation de Réserves Naturelles de France. Vertigo 12-3.

Therville C., Mathevet R., Bioret F. (2012). Résilience de la Réserve Naturelle des Coussouls de Crau. Actes du colloque des 10 ans de la Réserve Naturelle des Coussouls de Crau (A paraitre)

Aumeeruddy-Thomas Y., Therville C., Lemarchand C., Lauriac A.  and Richard F. (2012). The sweet chestnut and the truffle holm-oak agroecosystems in Languedoc Roussillon (France): knowledge and social-ecological  transmissions and innovations. Ecology and Society 17(2):12

Therville C., Mangenet T., Hinnewinkel C., Guillerme S. de Foresta H. (2011). Trufficulture, aménagement du territoire et développement durable: entre discours et pratiques. In Prep.

Therville C., Feintrenie L. & Levang P. (2011). What do farmers think about forest conversion to plantations? Lessons learnt from Bungo District (Jambi, Indonesia). Forests, Trees and Livelihoods, 20: 15-33.

Communications

Juin 2013 : Communication au colloque Dynamiques environnementales, politiques publiques, pratiques locales : quelles interactions? Toulouse, France. "La réserve, le gestionnaire et la niche territoriale : expliquer les pratiques de conservation des réserves naturelles de France".

Aout 2012 : Communication au 3rd European Congress of Conservation Biology, Glasgow, United-Kingdom. "Nature conservation beyond boundaries. The case of French Nature Reserve System".

Mai 2012 : Communication au 13ème Colloque International de la Société d'Ethnobiologie, Montpellier, France. "Institutional arrangements in French Nature Reserve System : looking for integrated conservation achievements".

Novembre 2011 : Communication au colloque des 10 ans de la RNN des Coussouls de Crau, Saint Martin de Crau, France. "Rôles de la réserve naturelle".

Octobre 2009 : Communication à l’assemblée générale du CRETT (Consortium en Réseau Européen Truffe et Trufficulture. Montpellier, France. « La trufficulture à Uzès : Typologie des praticiens et contribution des écosystèmes truffiers à la biodiversité du paysage local. »  

Octobre 2008 : Communication à l’International Symposium « Rainforests and agroforests uneder global change. Bali, Indonésie. « Dynamic of rubber agroforest conversion in Bungo District (Jambi, Indonesia): Perception surveys and spatial analysis ». Présentation par L. Feintrenie.

Articles de vulgarisation

Therville C., Konieczka N., Santune V., Bioret F., Mathevet R., (2012). Penser les liens entre réserves naturelles et territoire : un enjeu fondamental depuis les années 80! Espaces Naturels, 39: 39-40.

Therville C., Mangenet T., de Foresta H., (2010). Quelle contribution des écosystèmes truffiers à la biodiversité floristique à l'échelle d'un paysage? L'exemple de la région d'Uzès dans le Gard. Le trufficulteur français.

Stages

M2 IEGB (Montpellier) Stage : Etude de la place de la trufficulture dans le paysage naturel et culturel du canton d’Uzès (Gard) dans le cadre du projet POPULAR (Politiques publiques et gestion paysanne de l’arbre et de la forêt). Responsables : Hubert de Foresta (écologue, IRD), Sylvie Guillerme (GEODE, CNRS), Christelle Hinnewinkel (Univ. Lille 1).

M1 IEGB (Montpellier) Stage : Etude de la conversion des agroforêts à hévéa, district de Muara Bungo, Sumatra, dans le cadre du projet Landscape Mosaïcs (CIFOR, ICRAF et IRD) Responsables : Patrice Levang (agro-économiste, IRD) et Laurène Feintrenie (doctorante en agronomie, IRD).