Edouard MICHEL

Doctorant12112019 ed photo

CEFE/CNRS Campus du CNRS
1919, route de Mende
34293 Montpellier cedex 5

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Sujet de thèse : Dynamiques socio-écologiques en région méditerranéenne : analyse comparée de réponses locales au défi de protection de la nature.

Mots-clés : Socio-écosystèmes, biodiversité méditerranéenne, espaces ruraux, projets de territoire.

Keywords : Social-ecological systems, mediterranean biodiversity, rural areas, local development projects.

Contexte : Dans les arrière-pays méditerranéens français, de profonds changements socio-économiques ont eu lieu depuis la révolution industrielle et les « trente glorieuses ». Ces changements sont aussi socio-environnementaux : ils marquent fortement les écosystèmes méditerranéens et les priorités actuelles de leur gestion ou de leur protection. De nombreux projets, initiatives ou dispositifs structurent ainsi les territoires ruraux autour de dynamiques socio-écologiques en conjuguant des objectifs multiples d’aménagement, de protection de l’environnement, d’animation et de valorisation de ces territoires.

C’est cette interdépendance entre société et environnement que ce projet veut explorer, pour comprendre son importance dans le déploiement d’actions locales et dans le changement des territoires. En comparant différentes initiatives en Languedoc-Roussillon, il s’agit de comprendre la mobilisation de ces liens d’interdépendance non seulement en fonction des formats d’initiatives différentes, mais aussi du rôle qu’ils jouent dans leur formulation et leur mise en œuvre, à la croisée d’enjeux multiples et d’intérêts différents. En mobilisant le concept de solidarité écologique et des apports issus de différentes disciplines, ce travail veut aussi contribuer à une approche scientifique intégrée des questions socio-environnementales.

Encadrement :

Raphaël MATHEVET (CNRS, UMR5175 CEFE)

John THOMPSON (CNRS, UMR5175 CEFE)

Etablissement d’inscription :

Université de Montpellier

Marine FAUCHE

Doctorante

CEFE/CNRS
Campus du CNRS
1919, route de Mende
34293 Montpellier cedex 5

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tél : +33 4 67 61 33 05

 

Mon travail de recherche en philosophie de l'environnement s'inscrit dans le projet d'équipe AnthroNat, et combine histoire des sciences végétales et enquête de terrain (entretiens et observations participantes) dans les espaces protégés, pour interroger les reconfigurations des manières de connaître et d'agir du champ de la conservation, en contexte de changements globaux, dans la région méditerranéenne française.

Je m'intéresse en particulier aux pratiques de conservation de la flore, dans leurs aspects scientifiques et institutionnels, aux indicateurs de changements, aux pratiques de suivis et de translocations de populations végétales, et aux choix de gestion par libre évolution.

J'analyse ces différentes pratiques de conservation dans leurs enjeux épistémologiques et éthiques, avec une approche centrée sur les temporalités qu'elles donnent à voir ou mettent en oeuvre.

 

Enseignements :


"Une histoire du concept de nature", cours magistral à l'université Paul Valery, dans le cadre du module "Ecologie, anthropologie et philosophie de la nature", S1, depuis 2019.
"Philosophie et développement durable", cours magistral à l'université Paul Valery, dans le cadre du module "Ecologie, économie, géographie et philosophie : approches croisées du développement durable", S2, depuis 2019.
"Introduction à la philosophie environnementale : questions épistémologiques, éthiques et politiques", cours magistral à l'Université Jean Moulin - Lyon 3, en 2020-2021
TD de méthodologie philosophique, université Paul Valery, S1, en 2021-2022.

 

Lire la suite : Marine FAUCHE

Kathrin HOLENSTEIN

 

Doctorante/ PhD student

CEFE/CNRSphoto8Kathrin
Campus du CNRS
1919, route de Mende
34293 Montpellier cedex 5

 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Project :

Title : Permeability of European Protected Areas in the face of Invasive Alien Species

This project will evaluate the extent to which invasive alien species affect protected areas in Europe, and investigate which factors explain variations in how different Protected Areas are affected. Based at the Centre National de la Recherche Scientifique (Montpellier, France), with secondments to the International Union for Conservation of Nature (Cambridge UK; 3.5 months) and UN Environment World Conservation Monitoring Centre (Cambridge, UK; 3.5 months).

This project is part of the Inspire4Nature training programme.

Clara POIRIER

photo clara

Doctorante

CEFE/CNRS
Campus du CNRS
1919, route de Mende
34293 Montpellier cedex 5

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Thèse de philosophie de l’environnement

Direction : Virginie Maris et Anne Charpentier

Cette thèse s’inscrit dans le projet collectif ANTHRONAT : https://anthronat.cefe.cnrs.fr/

L’altérité dans la nature
Comment rencontrer un être dans toute son altérité ? Qu’est-ce que cela demande et implique, pour un être humain, de prendre au sérieux l’altérité d’êtres autres qu’humains, dans nos systèmes de pensée et modes de vie occidentaux particulièrement anthropocentrés ? Ce travail de thèse propose des outils conceptuels pour ouvrir de l'espace dans nos représentations des autres existences, qu'il s'agisse de plantes, de pierres, de nuages ou d'animaux , et pour nous disposer à un face-à-face qui questionne nos repères éthiques.

Mots clés
Philosophie, éthique environnementale, nature, altérité, subjectivité, valeur, responsabilité.

C. Poirier, « L’altérité » – Espaces naturels , juillet 2020 , p.12 (disponible en ligne : [ http://espaces-naturels.info/espaces-naturels-71 | http://espaces-naturels.info/espaces-naturels-71 ] )

 

Antoine GAZAIX

Antoine Gazaix

Doctorant

CEFE/CNRS
Campus du CNRS
1919, route de Mende
34293 Montpellier cedex 5

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tél : +33 4 67 61 33 05

 

Sujet de thèse : Dynamique et conservation d’une espèce annuelle fugitive très rare : Lythrum thesioides.

Mots clés : Conservation, Lythrum, mare temporaire, germination, plante annuelle rare
Key words : Conservation, Lythrum, temporary pond, seedling, rare annual plant

Contexte : Lythrum thesioides est une espèce annuelle de plante de zone humide temporaire, décrite en Russie en 1808. L’espèce a disparu depuis plus d’un siècle de l’immense majorité de son aire de répartition historique (Italie, Hongrie, Russie), et ne subsiste actuellement qu’en France dans 2 stations.
La principale population a été découverte en 2010 dans le cadre de l’étude d’impact des travaux de la ligne à grande vitesse Nîmes - Montpellier. L’enjeu que représente cette espèce a ainsi entrainé des mesures d’évitement, et justifié de la mise en place d’une thèse
La finalité de ce travail de recherche est alors de proposer des pistes pour une gestion la plus adaptée possible à l’objectif de conservation de Lythrum thesioides.

Principales questions de recherche :
- Quelles sont les conditions optimales de germination de Lythrum thesioides ?
- Quelles sont les capacités de cette plante ? (en terme de compétition, résistance aux différentes pressions possibles dans son habitat : inondations, prédation, piétinement, …)
- Où se trouvent les graines ? (Réalisation d’une cartographie en 3D de la banque de graines sur le site d’étude).

Encadrement : John THOMPSON (CEFE)
Patrick GRILLAS (Tour du Valat)

Etablissement d’inscription :
Université de Montpellier