Thibaut FERRAILLE

Doctorantthibault ferraille

CEFE/CNRS
Campus du CNRS
1919, route de Mende
34293 Montpellier cedex 5

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sujet : Mise en œuvre de la séquence ERC dans le cadre de la planification territoriale

Mots clefs : Aménagement du territoire, Enjeux de biodiversité,
Préservation, Pas de perte nette

Encadrants scientifique :

John THOMPSON, CEFE-CNRS

Charlotte BIGARD, AgroParisTech - Montpellier

Christian KERBIRIOU, CESCO - MNHN - UPMC - CNRS

Fabien CLAIREAU, Naturalia Environnement

Encadrant technique :

Yvan LE BRAS, CESCO – MNHN – UPMC - CNRS

Financement :

Naturalia Environnement et Bourse CIFRE

Résumé :

Les activités anthropiques tel que l'artificialisation des sols sont responsables de la 6ème crise d'extinction de la biodiversité. Afin d'atteindre une absence de perte nette de biodiversité, les projets d'aménagement sont soumis à la séquence « Éviter, Réduire et Compenser » (ERC). L'application de cet outil réglementaire à l'échelle des plans et programmes est nécessaire afin de pallier aux manques de l'échelle des projets. En effet, une approche stratégique de l'aménagement du territoire permet d'intégrer les effets cumulés, d'anticiper les impacts des projets ainsi que de mettre en œuvre une approche stratégique de la compensation. Néanmoins, l'évaluation des enjeux de biodiversité d'un territoire ne peut être uniquement appréhender sur la seule analyse bibliographique. En effet, une connaissance imparfaite du territoire n'engendre ni plus ni moins des mesures d'évitement théorique. De plus, un manque de perspective des mesures de compensation limite leurs efficacités dans un contexte de changement climatique. Face à cela, il apparaît nécessaire de développer des méthodes et des outils de mise en œuvre de la séquence ERC afin d'aider les décideurs de l'aménagement du territoire. Ainsi cette thèse vise à doter les acteurs d'outils et de méthodes opérationnelles, en utilisant des données brutes de biodiversité disponibles et libres d'accès, afin d'améliorer la prise en compte de la biodiversité et ce pour 1) les phases d'anticipation et 2) de compensation écologique. Enfin, ce projet se voulant être aux plus proches des besoins des acteurs, plusieurs sites d'études permettront de développer des outils et des méthodes opérationnelles et adaptables.

Edouard MICHEL

Doctorant12112019 ed photo

CEFE/CNRS Campus du CNRS
1919, route de Mende
34293 Montpellier cedex 5

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Sujet de thèse : Dynamiques socio-écologiques en région méditerranéenne : analyse comparée de réponses locales au défi de protection de la nature.

Mots-clés : Socio-écosystèmes, biodiversité méditerranéenne, espaces ruraux, projets de territoire.

Keywords : Social-ecological systems, mediterranean biodiversity, rural areas, local development projects.

Contexte : Dans les arrière-pays méditerranéens français, de profonds changements socio-économiques ont eu lieu depuis la révolution industrielle et les « trente glorieuses ». Ces changements sont aussi socio-environnementaux : ils marquent fortement les écosystèmes méditerranéens et les priorités actuelles de leur gestion ou de leur protection. De nombreux projets, initiatives ou dispositifs structurent ainsi les territoires ruraux autour de dynamiques socio-écologiques en conjuguant des objectifs multiples d’aménagement, de protection de l’environnement, d’animation et de valorisation de ces territoires.

C’est cette interdépendance entre société et environnement que ce projet veut explorer, pour comprendre son importance dans le déploiement d’actions locales et dans le changement des territoires. En comparant différentes initiatives en Languedoc-Roussillon, il s’agit de comprendre la mobilisation de ces liens d’interdépendance non seulement en fonction des formats d’initiatives différentes, mais aussi du rôle qu’ils jouent dans leur formulation et leur mise en œuvre, à la croisée d’enjeux multiples et d’intérêts différents. En mobilisant le concept de solidarité écologique et des apports issus de différentes disciplines, ce travail veut aussi contribuer à une approche scientifique intégrée des questions socio-environnementales.

Encadrement :

Raphaël MATHEVET (CNRS, UMR5175 CEFE)

John THOMPSON (CNRS, UMR5175 CEFE)

Etablissement d’inscription :

Université de Montpellier

Clara POIRIER

photo clara

Doctorante

CEFE/CNRS
Campus du CNRS
1919, route de Mende
34293 Montpellier cedex 5

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tél : +33 4 67 61 33 05

 

Thèse de philosophie de l’environnement

Direction : Virginie Maris et Anne Charpentier

Cette thèse s’inscrit dans le projet collectif ANTHRONAT : https://anthronat.cefe.cnrs.fr/

Altérité de la nature et conservation

Dans un contexte de changements globaux, la conservation de la nature voit son sens évoluer, notamment au contact du récit de l’Anthropocène. Ce projet de thèse explore des pistes de valorisation non anthropocentrées de la conservation, autour de l’altérité de la nature. Il se concentre notamment sur la notion de subjectivité (humaine et non-humaine), sur la diversité des façons d’être non-humaines et sur la connaissance de la nature par ses propres voix, par le silence et le son.

Ce projet s’appuie à la fois sur des ressources philosophiques, scientifiques et littéraires. Il comprendra un travail de terrain (entretiens, enregistrements sonores) dans un Parc National, entre les domaines de la science et de la gestion. Cela implique un travail de définition de la philosophie de terrain : de Simone Weil aux pragmatistes, le rapport entre réflexion, enquête et action est questionné, pour une philosophie engagée.

Mots clefs

Philosophie, éthique, écologie, conservation, nature, altérité, subjectivité, non-humain, silence, écologie sonore, terrain.

 

Marine FAUCHE

Doctorante

CEFE/CNRS
Campus du CNRS
1919, route de Mende
34293 Montpellier cedex 5

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tél : +33 4 67 61 33 05

Kathrin HOLENSTEIN

 

Doctorante/ PhD student

CEFE/CNRSphoto8Kathrin
Campus du CNRS
1919, route de Mende
34293 Montpellier cedex 5

 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Project :

Title : Permeability of European Protected Areas in the face of Invasive Alien Species

This project will evaluate the extent to which invasive alien species affect protected areas in Europe, and investigate which factors explain variations in how different Protected Areas are affected. Based at the Centre National de la Recherche Scientifique (Montpellier, France), with secondments to the International Union for Conservation of Nature (Cambridge UK; 3.5 months) and UN Environment World Conservation Monitoring Centre (Cambridge, UK; 3.5 months).

This project is part of the Inspire4Nature training programme.

Plus d'articles...

  1. Annie LAMALICE