• Ana RODRIGUES

    Ana 2021 small

    Senior Researcher (Directrice de recherche 1) CNRS

    I am interested in understanding how biodiversity is distributed in space and in time, on the effects of human activities on those spatial and temporal patterns, and on the implications for biodiversity conservation.

    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
    orcid.org/0000-0003-4775-0127 

  • Aurélie CELERIER

     

    Maître de Conférences à l'Université Montpellier II

    rencontre nocturne


    CEFE/CNRS

    Campus du CNRS

    1919, route de Mende
    34293 Montpellier cedex 5


    Tél : +33/0 4 67 61 33 17
    Fax : +33/0 4 67 61 33 36

    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

     

     

  • Aurélie COULON

    Aurelie.Coulon

    Associate Professor in spatial ecology at the Muséum national d'Histoire naturelle                                                                                                                                                        

    My research focuses on movement ecology: I study the factors influencing animal movements (especially dispersal) and gene flow, with a particular emphasis on landscape composition and structure. I also study how human-triggered landscape modifications like fragmentation affect animal movements; and the consequences on population functioning and structure. My research is hence tightly linked to the management/conservation of populations, and to landscape management (e.g. connectivity restoration, french Trame Verte et Bleue policy).

  • Aurélien BESNARD

    altSenior Lecturer / Directeur d'Etudes de l'EPHE

    HDR depuis le 04/09/2013mémoire à télécharger ici

    CEFE/CNRS
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier 5
    France 


    Tél. :     +33 (0)4 67 61 32 94
    Fax      :+33 (0)4 67 41 21 38

     This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.  

    Keywords:Biostatistics; Conservation biology; Amphibians; Birds, Reptiles, Quantitative ecology; Population Dynamics and Demography, Sampling designs.

     

  • Claudine MONTGELARD

    Maitre de Conférences (EPHE)

    CEFE/CNRS
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier 5

     tél : 33 (0)4 67 61 33 04
     fax: 33 (0)4 67 41 21 38

    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

     THEMES DE RECHERCHE

    Mes thèmes de recherche concernent la phylogénie, la phylogéographie et l'évolution moléculaire à partir de l'analyse des séquences de gènes mitochondriaux et nucléaires. L’objectif est de répondre, à l’aide de l’outil moléculaire, à des questions de biodiversité et systématique évolutive à l’échelle des vertébrés (mammifères, amphibiens et reptiles). Je m’intéresse aussi à l’échelle temporelle (datations moléculaires) des différents niveaux de diversifications ce qui permet de confronter les inférences moléculaires avec les données morphologiques, paléontologiques et biogéographiques.

  • Interactions Humains Animaux

    Notre équipe travaille sur les interactions entre humains et animaux selon une approche interdisciplinaire qui tient explicitement compte de leurs caractéristiques biologiques, comportementales, sociales et culturelles. Nous nous intéressons en particuliers aux questions de gestion de la faune sauvage et des animaux domestiques en interaction avec les activités humaines. Nous évoluons le long d’un gradient qui va de la conception et de la mise en place de protocoles d’échantillonnage, l’étude de la dynamique et de la distribution des populations, l'étude des savoirs écologiques, des perceptions et des pratiques des acteurs impliqués dans la gestion, jusqu’aux recommandations de gestion et la contribution aux processus de prise de décision et d’élaboration ou d’évaluation de politiques publiques de gestion et de conservation de la nature.

    Afin d’étudier la dynamique des populations sauvages nous développons des méthodes et outils statistiques. La plupart de nos travaux s’inscrivent en biologie et géographie de la conservation. Ceux-ci cherchent à développer des interfaces entre spécialistes en statistiques et gestionnaires d’aires protégées ou conservationnistes pour mieux étudier l’évolution des paramètres démographiques et populationnels des espèces et ainsi définir des politiques de protection, de prélèvement et de gestion plus adaptées.

    Nos travaux mobilisent également des approches et méthodes sociologiques, ethnologiques et de géographie humaine afin de mieux comprendre les relations entre humains et animaux. Nous étudions les savoirs écologiques et éthologiques des populations locales et les rétroactions entre dynamiques de population, écologie spatiale et géographie animale selon les perceptions et pratiques des chasseurs, éleveurs, bergers, agriculteurs, gestionnaires d’aires protégées et environnementalistes.

    A partir de l’analyse des controverses sociopolitiques ou dans le cadre de projets de recherche-action relatifs à la gestion de populations gibiers, des dégâts liés au gibier ou aux grands prédateurs, de populations d’espèces menacées, nous explorons dans différents contextes socio-écologiques, comment l’écologie et les comportements des animaux domestiques et sauvages façonnent les relations des humains avec ces animaux et les réseaux de relations complexes et dynamiques entre acteurs humains ; et comment en retour ces relations façonnent l’écologie et les comportements animaux dans le temps et l’espace.

    Notre équipe a ainsi une activité fortement interdisciplinaire, croisant l’écologie, la géographie, l’ethnologie, la statistique et la modélisation mathématique et multi-agents spatialisée ou non. Nous réalisons une approche critique de nos approches interdisciplinaires et conduisons une réflexion spécifique de longue haleine sur l’interface science/gestion et l’efficacité des politiques publiques. Nous nous impliquons dans de nombreuses missions de conseil scientifiques auprès des services de l’Etat, des gestionnaires d’aires protégées, des organismes locaux, régionaux et internationaux en liens avec la gestion, l’exploitation et la conservation de la faune sauvage. Nous enseignons dans des masters et spécialisations de plusieurs Grandes Ecoles et Universités, en France principalement. Enfin, nous organisons régulièrement des formations spécifiques pour le milieu socio-professionnel des gestionnaires de la nature, les étudiants et les chercheurs.

    Nous entretenons de solides partenariats de long terme avec des acteurs publics (OFB, ex. AFB et ONCFS, Parcs Nationaux), para-publics (CBN, ONF, Réserves naturelles de France, Fédération des Parcs naturels régionaux) et privés (bureaux d’étude, zoos, associations). Partant du constat que nos doctorant.e.s et post-doctorant.e.s ne trouveront pas tou.te.s un poste académique, nous entretenons des liens étroits avec le milieu non-académique dans le souci de leur intégration professionnelle.

    Les trois axes qui structurent l’équipe sont :

    Axe 1 : gestion des populations animales exploitées

    Modèles d’étude : ongulés (sangliers) et oiseaux.

    Partenariat fort avec OFB (ex. ONCFS/AFB) et Fédérations départementales de chasseurs   

     

    Axe 2 : gestion des populations de grands mammifères

    Grands carnivores (ours, loup, lynx) et cétacés (grands dauphins)

    Partenariat avec fort ONCFS, FDC, associations

     

    Axe 3 : formation

    Outre l’enseignement académique classique dans lequel nous sommes investis, notre équipe a une activité conséquente dans la formation sous forme d’ateliers pour l’OFB, les bureaux d’étude, la formation continue et les collègues universitaires. Ces formations ont clairement une forte composante de transfert soit des méthodes de modélisation mathématique et d’analyses statistiques de données de sciences écologiques ou humaines, soit des méthodes d’intégration des sciences humaines et sociales avec l’écologie dans des dispositifs interdisciplinaires de recherche ou de recherche-action dans le contexte des interactions humains/animaux ou aires protégées/non protégées.

  • Javier FERNANDEZ-LOPEZ

    Postdoctoral Researcher
    Institute for Game and Wildlife Research (IREC, Spain)

     

    Javi Fernandez Lopez

    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
    ORCID: 0000-0003-4352-0252
    Twitter: @javi_ferlop
    Website: https://jabiologo.github.io/web/index.html

    Collaborators / supervisors

    Data integration to guide wildlife conservation and management / Olivier Gimenez

     

    Interested in statistical ecology and wildlife conservation. Currently working on mammal abundance and distribution modeling focusing on game species. I combine different data sources such as camera trap data, distance sampling or hunting yields by using integrated distribution models in a hierarchical framework. I’m also interested in designing wildlife monitoring programs and Bayesian Inference.

  • Jean-Louis MARTIN

     

    Directeur de Recherche Emerite au CNRS / Emeritus Senior Scientist at CNRS

     

    J’étudie les réponses des communautés animales et végétales aux changements d’origine humaine (espèces introduites, usage des sols), en milieu tempéré et méditerranéen.

     

    I study plant and animal community response to human induced change (introduced  species, land use) in temperate and méditerranean systems.

     

    Courriel: jean-louis.martin [at] cefe.cnrs.fr

     JLete2014 petit


     

     

  • Jeremy LARROQUE

    JeremyLARROQUE MAD

    Postdoctorant 

    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    Projet: effets du paysage sur la diversité génétique et les flux de gènes chez le Lièvre variable, le Lièvre d’Europe et le Lagopède alpin, dans les Alpes françaises.

     

     

  • Jules DEZEURE

    Ingénieur d'Etudes

    CEFE/CNRSJules Dezeure 1919, route de Mende
    34293 Montpellier cedex 5
    Tél : +33/0 4 67 61 33 01

    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

     

     

     

     

     

  • Julien Renoult

    Chargé de Recherche CNRS - CNRS Research Scientist

    I am a  visual ecologist and evolutionary biologist interested in the evolution of organic communication systems. My main interest lies in the role of animal perception as a selective agent of communicative traits

    DSC 2100 B
  • Laurent DORMONT

    LD

     

    Maître de conférences, Université Paul-Valéry Montpellier III

     

    Mon objectif est de comprendre le rôle et l’importance des odeurs et des médiateurs chimiques dans le fonctionnement et l’évolution des relations plantes-insectes. Je m’intéresse particulièrement aux aspects suivants : quelles sont les caractéristiques des odeurs et des signaux chimiques disponibles pour les insectes ? Quelle est l’activité biologique de ces molécules (réponse comportementale des insectes) ? Dans quelle mesure et à quel(s) niveau(x) ces interactions chimiques jouent un rôle dans le fonctionnement et l’évolution des systèmes plantes-insectes ?

    Courriel : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

     

  • Lucas DUBUS

    photo Lucas terrain

    Doctorant EPHE - PSL / Beauval Nature

    Étage 1 - Aile C - Bureau 114

    Contact: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    Supervisor : Stéphanie Manel (CEFE, EPHE - PSL)

    L’objectif général de la thèse est d’améliorer l'état des connaissances sur le lamantin d’Afrique (Trichechus senegalensis) au sein du Parc National de Conkouati-Douli (PNCD) afin de guider les actions favorables à sa conservation (sensibilisation, méthodes de pêche, activités alternatives, …) tout en prenant en compte les impacts socio-économiques. L’aspect cryptique et méconnu de cette espèce menacée d’extinction nécessite un couplage de différentes méthodes de suivi non-destructifs ni invasifs (observation visuelle, acoustique, génomique), dont certaines sont nouvelles (ADN environnemental). Ce suivi aura pour but, d’une part, de mieux connaître les besoins écologiques de l’espèce, son habitat, et sa distribution au sein du parc ; d’autre part, il permettra d’estimer des indices de l’abondance de la (ou les) population(s) de lamantin présente(s) au sein du PNCD. Finalement les résultats de ce projet permettront de proposer des mesures d’évitement, de réduction ou de compensation des menaces qui pèsent sur l’espèce tout en limitant les effets négatifs pour la population humaine locale.
     
    Objectif 1 : Caractériser la distribution de l’espèce en lien avec l’environnement (paramètre physico-chimiques, végétation, pressions anthropiques, …) et proposer un modèle d’occurrence au sein du parc et une cartographie.
    Nous chercherons à identifier les besoins écologiques de l'espèce au sein du PNCD, sa répartition en vue d'établir une carte de probabilité d'occurrence.
     
    Objectif 2 : Estimer la taille de la population de lamantins dans le parc grâce à la génomique.
    Nous analyserons la structure et la diversité génétique du Lamantin au sein de PNCD. Nous estimerons également un indice de taille de l'échantillon que nous avons.
     
    Objectif 3 : Apport de l’acoustique dans la caractérisation spatiale et saisonnière de l’habitat du Lamantin, la caractérisation des individus et l’apport pour un indice d’abondance en lamantins, et comparaison avec les résultats génétiques.
    Nous testerons la capacité de l’approche acoustique à identifier individuellement les lamantins ainsi qu’à obtenir une estimation de la taille de population. Les résultats seront comparés à ceux obtenus par le suivi génétique (Objectif 2).
     
    Objectif 4 : Proposer un programme de conservation et identifier les zones de protection prioritaire en interaction avec les populations pour en limiter les impacts socio-économiques.
    Nous utiliserons alors les connaissances acquises sur la répartition spatiale et l’abondance du Lamantin d’Afrique dans le PNCD (Objectifs 1, 2 & 3) pour guider les actions de conservation de l’espèce dans le parc.
     
    ---English---
     
    Thesis projet : Characterize the distribution and population size of the African manatee, a threatened species, in Conkouati-Douli National Park, Republic of the Congo
     
    The general objective of the thesis is to improve the knowledge about the African manatee (Trichechus senegalensis) within Conkouati-Douli National Park (CDNP) in order to guide conservation actions (awareness, fishing methods, alternative activities, etc.) while considering socio-economic impacts. The cryptic and poorly understood nature of this threatened species necessitates a combination of different non-destructive and non-invasive monitoring methods (visual observation, acoustic, genomic), some of which are new (environmental DNA). This monitoring aims to better understand the ecological needs of the species, its habitat, and its distribution within the park, as well as to estimate indices of manatee population abundance within the CDNP. Ultimately, the results of this project will enable the proposal of avoidance, reduction, or compensation measures for threats to the species while minimizing negative effects on the local human population.
     
    Objective 1: Characterize the species distribution in relation to the environment (physico-chemical parameters, vegetation, anthropogenic pressures, etc.) and propose an occurrence model within the park along with mapping.
    We will seek to identify the ecological needs of the species within the CDNP, its distribution to establish a probability map of occurrence.
     
    Objective 2: Estimate the size of the manatee population in the park using genomics.
    We will analyze the genetic structure and diversity of the manatee within the CDNP. We will also estimate a sample size index that we have.
     
    Objective 3: Contribution of acoustics to the spatial and seasonal characterization of manatee habitat, individual characterization, and contribution to a manatee abundance index, and comparison with genetic results.
    We will test the ability of the acoustic approach to individually identify manatees and to obtain an estimation of the population size. Results will be compared with those obtained through genetic monitoring (Objective 2).
     
    Objective 4: Propose a conservation program and identify priority protection areas in interaction with populations to mitigate socio-economic impacts.
    We will use the knowledge gained about the spatial distribution and abundance of the African manatee in the CDNP (Objectives 1, 2 & 3) to guide species conservation actions in the park.

     

  • Lucas DUBUS

    photo Lucas terrain

    Doctorant EPHE - PSL / Beauval Nature

    Étage 1 - Aile C - Bureau 114

    Contact: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    Directrice de thèse: Stéphanie Manel (CEFE, EPHE - PSL)

    Projet de thèse : Caractériser la distribution et la taille de la population de Lamantin d’Afrique, une espèce menacée, dans le Parc National de Conkouati Douli, en République du Congo.

    L’objectif général de la thèse est d’améliorer l'état des connaissances sur le lamantin d’Afrique (Trichechus senegalensis) au sein du Parc National de Conkouati-Douli (PNCD) afin de guider les actions favorables à sa conservation (sensibilisation, méthodes de pêche, activités alternatives, …) tout en prenant en compte les impacts socio-économiques. L’aspect cryptique et méconnu de cette espèce menacée d’extinction nécessite un couplage de différentes méthodes de suivi non-destructifs ni invasifs (observation visuelle, acoustique, génomique), dont certaines sont nouvelles (ADN environnemental). Ce suivi aura pour but, d’une part, de mieux connaître les besoins écologiques de l’espèce, son habitat, et sa distribution au sein du parc ; d’autre part, il permettra d’estimer des indices de l’abondance de la (ou les) population(s) de lamantin présente(s) au sein du PNCD. Finalement les résultats de ce projet permettront de proposer des mesures d’évitement, de réduction ou de compensation des menaces qui pèsent sur l’espèce tout en limitant les effets négatifs pour la population humaine locale.

    Objectif 1 : Caractériser la distribution de l’espèce en lien avec l’environnement (paramètre physico-chimiques, végétation, pressions anthropiques, …) et proposer un modèle d’occurrence au sein du parc et une cartographie.
    Nous chercherons à identifier les besoins écologiques de l'espèce au sein du PNCD, sa répartition en vue d'établir une carte de probabilité d'occurrence.

    Objectif 2 : Estimer la taille de la population de lamantins dans le parc grâce à la génomique.
    Nous analyserons la structure et la diversité génétique du Lamantin au sein de PNCD. Nous estimerons également un indice de taille de l'échantillon que nous avons.

    Objectif 3 : Apport de l’acoustique dans la caractérisation spatiale et saisonnière de l’habitat du Lamantin, la caractérisation des individus et l’apport pour un indice d’abondance en lamantins, et comparaison avec les résultats génétiques.
    Nous testerons la capacité de l’approche acoustique à identifier individuellement les lamantins ainsi qu’à obtenir une estimation de la taille de population. Les résultats seront comparés à ceux obtenus par le suivi génétique (Objectif 2).

    Objectif 4 : Proposer un programme de conservation et identifier les zones de protection prioritaire en interaction avec les populations pour en limiter les impacts socio-économiques.
    Nous utiliserons alors les connaissances acquises sur la répartition spatiale et l’abondance du Lamantin d’Afrique dans le PNCD (Objectifs 1, 2 & 3) pour guider les actions de conservation de l’espèce dans le parc.

    ---English---

    Thesis projet : Characterize the distribution and population size of the African manatee, a threatened species, in Conkouati-Douli National Park, Republic of the Congo

    The general objective of the thesis is to improve the knowledge about the African manatee (Trichechus senegalensis) within Conkouati-Douli National Park (CDNP) in order to guide conservation actions (awareness, fishing methods, alternative activities, etc.) while considering socio-economic impacts. The cryptic and poorly understood nature of this threatened species necessitates a combination of different non-destructive and non-invasive monitoring methods (visual observation, acoustic, genomic), some of which are new (environmental DNA). This monitoring aims to better understand the ecological needs of the species, its habitat, and its distribution within the park, as well as to estimate indices of manatee population abundance within the CDNP. Ultimately, the results of this project will enable the proposal of avoidance, reduction, or compensation measures for threats to the species while minimizing negative effects on the local human population.

    Objective 1: Characterize the species distribution in relation to the environment (physico-chemical parameters, vegetation, anthropogenic pressures, etc.) and propose an occurrence model within the park along with mapping.
    We will seek to identify the ecological needs of the species within the CDNP, its distribution to establish a probability map of occurrence.

    Objective 2: Estimate the size of the manatee population in the park using genomics.
    We will analyze the genetic structure and diversity of the manatee within the CDNP. We will also estimate a sample size index that we have.

    Objective 3: Contribution of acoustics to the spatial and seasonal characterization of manatee habitat, individual characterization, and contribution to a manatee abundance index, and comparison with genetic results.
    We will test the ability of the acoustic approach to individually identify manatees and to obtain an estimation of the population size. Results will be compared with those obtained through genetic monitoring (Objective 2).

    Objective 4: Propose a conservation program and identify priority protection areas in interaction with populations to mitigate socio-economic impacts.
    We will use the knowledge gained about the spatial distribution and abundance of the African manatee in the CDNP (Objectives 1, 2 & 3) to guide species conservation actions in the park.

     

  • Maëlis KERVELLEC

    PhD candidate – Université de Montpellier

    MaelisK

     

    Doctorante en écologie statistique, j’étudie l’apport des méthodes de suivi non-invasif, de l’intégration de données et de la modélisation statistique à la compréhension de l’écologie des populations de carnivores en France. Je travaille en particulier sur les questions de connectivité.

    I’m a PhD student in statistical ecology. I study the contribution of non-invasive monitoring, data integration and statistical modelling to study the ecology of carnivore populations in France. I work in particular on connectivity issues.

     

    Supervisor: Olivier Gimenez (CEFE-CNRS)
    Co-supervisor: Cyril Milleret (NMBU, University of Life Sciences, Ås, Norway)

     

    Contact information

    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
    Twitter / X: @MaelisKervellec
    Bureau 202, 2ème étage aile C

  • Marion VALEIX

    Researcher CNRS

    " Movement, Abundance, Distribution" (MAD) Team Leader

     

    Marion ValeixCEFE

    1919, route de Mende
    34293 Montpellier cedex 5

    Tél : +33/0 4 67 61 33 02

    Office 311, 3rd floor

    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

     

     

  • Marwan NACIRI

    PhD candidate – Université de Montpellier

    Marwan svalbard

     

    I’m a PhD student interested in evolutionary demography and population dynamics of wild populations. I’m currently working on the demography of Svalbard polar bears. I’m relying on 30+ years of data including mark-recapture data, tracking data, and more. I’m mainly using linear models, mark-recapture models and path analysis models in a Bayesian framework to study the determinants of reproductive output, trade-offs between traits, and such.


    Supervisors:
    Sarah Cubaynes (EPHE, CEFE-CNRS), Jon Aars (Norwegian Polar Institute)

     

    Contact information

    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
    Orcid: 0000-0003-1489-9363
    GitHub: MarwanNaciri

  • Mónia NAKAMURA

     

    PhD candidate / Doctorante – Co-tutelle University of Porto and Université de Montpellier

     MNakamura Foto1 small

    PhD Title: “Wolf demography in human-dominated landscapes: Insights for wolf conservation in the Anthropocene”

    The primary objective of this project is to investigate the impacts of anthropogenic factors on large carnivores' persistence in human-dominated landscapes. Anthropogenic impacts on habitats and animal populations are resulting in worldwide species range contractions and population decreases, and such heterogeneous landscapes can affect the distribution of organisms and produce habitat-specific population demography. We will use the wolf as a model species to address how different humanization levels can influence habitat selection and land use and ultimately affect their demography, status and viability.

    Keywords: wolf, conservation, demography, human disturbance

    Supervisors: José Vicente López-Bao (Universidad de Oviedo, UO-PA-CSIC, Spain); Pedro Monterroso (University of Porto, FCUP-BIOPOLIS-CIBIO/InBIO Portugal); Olivier Gimenez (Université de Montpellier, CEFE, France)

     

    Contact information

    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.; This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
    Orcid: https://orcid.org/0000-0003-2493-2489
    Websites: http://iwrt.info/MEMBERS/monia.html
                       https://cibio.up.pt/en/people/details/monia-nakamura/
    LinkedIn:https://www.linkedin.com/in/m%C3%B3nia-nakamura-9390b06/
    Twitter / X: https://twitter.com/MoniaNakamura

  • Nadia FAURE

    Photo Nadia small

    Doctorant EPHE - PSL / Beauval Nature

    Étage 1 - Aile C - Bureau 114

    Contact: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    Google Scholar – ResearchGate – ORCID

    Supervisor : Stéphanie Manel (CEFE, EPHE - PSL)

    Thesis project: Genetic diversity and conservation of threatened marine species: exploring innovative solutions

     The main objectives of this thesis are: (1) to develop genomic tools adapted to the monitoring of threatened populations and (2) to improve existing genetic diversity indicators in order to provide relevant and accessible information to conservation stakeholders. This second point will seek to valorise the intra-specific genetic component, which is still neglected when assessing the status of IUCN species and guiding conservation decisions. These approaches will be applied specifically to two marine species on the IUCN Red List in the Mediterranean: the angelshark (Squatina squatina) and the bottlenose dolphin (Tursiops truncatus). Genomic analysis of angelshark populations will be based on tissue samples from individuals caught accidentally by fishers, given the difficulty of sampling genetic material from this rare shark. For bottlenose dolphin populations, we will develop an eDNA capture-hybridization method to generate Single Nucleotide Polymorphisms (SNPs) genomic data from eDNA sampled behind dolphin pods by seawater filtration. This latest approach, still at the proof-of-concept stage, will allow us to examine the performance of this non-invasive technique for obtaining intra-specific genetic information. It could replace traditional sampling methods that require tissue collection from living organisms, which runs counter to efforts to conserve imperiled species.

    Publications

    Faure, N., Manel, S., Macé, B., Arnal, V., Guellati, N., Holon, F., Barroil, A., Pichot, F., Riutort, J-J., Insacco, G., Zava, B., Mouillot, D., Deter, J. (2023). An environmental DNA assay for the detection of Critically Endangered angel sharks (Squatina spp.). Aquatic Conservation: Marine and Freshwater Ecosystems, 33(10), 1088-1097. https://doi.org/10.1002/aqc.3954

    Mathon, L., Marques, V., Manel, S., Albouy, C., Andrello, M., Boulanger, E.,... Faure, N., … & Mouillot, D. (2023). The distribution of coastal fish eDNA sequences in the Anthropocene. Global Ecology and Biogeography, 32(8), 1336-1352. https://doi.org/10.1111/geb.13698

  • Nicolas Courbin

    NCourbinChercheur postdoctoral / Postdoctoral researcher

    J'étudie les mécanismes de la répartition spatiale des grands herbivores, des grands carnivores et des oiseaux marins dans le but d'approfondir nos connaissances sur les interactions prédateur-proies (jeu spatial prédateur-proie, stratégie d'alimentation, stratégie de recherche des prédateurs, stratégie anti-prédatrice des proies) et d'améliorer les mesures de gestion et de conservation de la faune.

    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. or This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.