Bienvenue au CEFE

cefe facadeLe CEFE est l'un des plus importants laboratoires de recherche en Ecologie en France.

Le projet du CEFE vise à comprendre la dynamique, le fonctionnement et l’évolution du vivant, de «la bactérie à l’éléphant », et « du génome à la planète ».
Lire la suite

A la une

Motion adoptée à l’unanimité par le conseil de laboratoire du CEFE du 27/02/2020

 cropped 5 mars bandeau profil fb

Lire la suite...

Texte lu lors de la visite au CEFE du Comité HCERES le 30/01/2020

Lire la suite...

Séminaires d'Ecologie et d'Evolution de Montpellier

  • Samuel Alizon

    26 juin 2020, 11h30 (diffusion en visioconférence). COVID-19 crisis epidemiological modelling.

  • Mathilde Dufay

    19 juin 2020, 11h30 (diffusion en visioconférence). Evolution and dynamics of a natural gene drive sys-tem in house mice, the t haplotype.

Livres et publications récentes

Une synthèse mondiale sur la distribution des vers de terre alerte sur les risques liés aux changements climatiques

Le 25 octobre 2019

 MNHN J F Ponge

© MNHN – J-F Ponge

Le rôle indispensable des vers de terre dans la pérennité, l’équilibre et la fertilité des sols est bien connu de la communauté scientifique et du grand public. Une équipe scientifique internationale impliquant le Muséum national d’Histoire naturelle et le CNRS a analysé des milliers de données mondiales afin de mieux connaître leur diversité, leur répartition et surtout les menaces qui pèsent sur eux. A lire
Ces résultats sont publiés dans Science. Communiqué de presse

Helen R. P. Phillips1,2, *, Carlos A. Guerra1,3, Marie L. C. Bartz4, Maria J. I. Briones5, George Brown6, Thomas W. Crowther7, Olga Ferlian1,2, Konstantin B. Gongalsky8,9, Johan van den Hoogen7, Julia Krebs1,2, Alberto Orgiazzi10, Devin Routh7, Benjamin Schwarz11, Elizabeth M. Bach12,13, Joanne Bennett1,3, Ulrich Brose1,14, Thibaud Decaëns15 See all authors and affiliations

Autres actualités

Disparition de Jacques Lepart

Nous apprenons avec tristesse le décès de notre collègue Jacques Lepart.

Agronome de formation, Jacques Lepart a été recruté au début des années 1970 dans notre laboratoire où il a effectué toute sa carrière. Après l’audit international de 1987 qui a permis de réorienter les problématiques et les thématiques du laboratoire dans un contexte plus novateur et international, Jacques Lepart, avec les jeunes chercheurs de sa génération, a contribué à mettre concrètement en œuvre ces changements. Il a été un acteur essentiel de l’ouverture de notre laboratoire à la coopération entre sciences de la vie et sciences de l’homme et de la société. Dans ce cadre, il a mis l’accent dans ses recherches sur la dynamique complexe des paysages et des écosystèmes, dans laquelle les activités humaines jouent un rôle souvent décisif. Parallèlement il a poursuivi des travaux sur les systèmes de reproduction des plantes, en particulier sur l’androdioécie. Grand lecteur, dans sa discipline et au-delà, il avait une connaissance remarquable de l’histoire de l’écologie dans ses aspects fondamentaux et appliqués. Il a été Directeur-adjoint de notre laboratoire de 1992 à 2002.

Lire la suite...