Ecologie Fonctionnelle

Accueil D Ecologie Fonctionnelle

Thèmes de recherche

La compréhension des bases fonctionnelles permettant de comprendre la façon dont les organismes intéragissent entre eux et avec leur environnement à différentes échelles est un objectif majeur du département. Une combinaison d’approches fondées sur les traits fonctionnels et l’écophysiologie permet de caractériser la structure fonctionnelle des communautés et de quantifier l’impact des organismes sur les propriétés des écosystèmes sous différentes contraintes de climat ou de perturbations. Ces informations nous permettent de conceptualiser, développer et paramétrer nos modèles de composition des communautés au niveau local, de fonctionnement des écosystèmes et des échanges biosphère/atmosphère associés, ainsi que ceux portant sur les aires de répartition d’espèces au niveau régional ou continental. L’étude des impacts des changements planétaires, notamment changements climatiques et d’utilisation des terres, sur la biodiversité, le fonctionnement des écosystèmes et la durabilité des services associés représente une thématique centrale des activités de recherche du département. Nos travaux expérimentaux et de modélisation portent principalement sur les écosystèmes terrestres avec un accent fort sur la région Méditerranéenne.

Ce département est dirigé par Stephan HÄTTENSCHWILER

 

Mots-clés

Changements climatiques | Changements d'utilisation des terres | Cycles des éléments | Diversité fonctionnelle | Echanges biosphère/atmosphère | Ecosystèmes terrestres | Fonctionnement du sol | Modèles basés sur les processus | Perturbations | Région Méditerranéenne | Ressource en eau | Structure des communautés | Traits fonctionnels

 


Publication récente

  • Bergmann J., Weigelt A., van der Plas F., Laughlin D.C., Kuyper T.W., Guerrero-Ramirez N., Valverde-Barrantes O.J., Bruelheide H., Freschet G.T., Iversen C.M., Kattge J., McCormack M.L., Meier I.C., Rillig M.C., Roumet C., Semchenko M., Sweeney C.J., van Ruijven J., York L.M., Mommer L. 2020. The fungal collaboration gradient dominates the root economics space in plants. Science Advances, 27, DOI: 10.1126/sciadv.aba3756.

 

Abstract

Plant economics run on carbon and nutrients instead of money. Leaf strategies aboveground span an economic spectrum from “live fast and die young” to “slow and steady,” but the economy defined by root strategies belowground remains unclear. Here, we take a holistic view of the belowground economy and show that root-mycorrhizal collaboration can short circuit a one-dimensional economic spectrum, providing an entire space of economic possibilities.Root trait data from 1810 species across the globe confirm a classical fast-slow “conservation” gradient but show that most variation is explained by an orthogonal “collaboration” gradient, ranging from “do-it-yourself” resource uptake to “outsourcing” of resource uptake to mycorrhizal fungi. This broadened “root economics space”provides a solid foundation for predictive understanding of belowground responses to changing environmental conditions.

Lien vers l'article