Génétique et Ecologie Evolutive

Marion COMPTOUR

DoctoranteCOMPTOUR CEFE
Université Montpellier 2

Département Interaction, Ecologie et Sociétés
Equipe Interactions Bioculturelles

CEFE/CNRS
Campus du CNRS
1919, route de Mende
34293 Montpellier 5
France

Tél. : +33/0 4 67 61 33 XX
Fax : +33/0 4 67 61 33 36

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Sujet de thèse

Fonctionnement et dynamique d'un socio-écosystème dans les plaines inondables du fleuve Congo

Directeur de thèse

Doyle McKey & Sophie Caillon

Contexte

Les plaines inondables, naturellement fertilisées par les sédiments déposés par le fleuve en période de crue, font partie des écosystèmes les plus productifs de la planète. En dépit des risques d'inondation, ils attirent les agriculteurs depuis des millénaires. En plus de leurs potentialités agricoles, les plaines alluviales constituent un formidable espace pour la pêche continentale. Les plaines d'inondation sont également des habitats reconnus pour leurs nombreux services écosystémiques : recharge des nappes phréatiques, régulation des rythmes hydrologiques, séquestration de carbone, réservoir de biodiversité...

Cependant, ces écosystèmes très productifs sont menacés depuis les cinquante dernières années (drainage, pollution des eaux, introduction d'espèces invasives, construction de barrages...), et sont particulièrement vulnérables au changement climatique. En effet, tous changements affectant des facteurs hydrologiques clés tels que les périodes de crue, leur amplitude, ou la composition chimique des eaux, modifient le fonctionnement et la productivité primaire (végétation naturelle et cultivée) et secondaire (faune piscicole) des plaines inondables, et affectent ainsi les populations dépendantes de leurs ressources.

Objectifs et méthodologie

Mon terrain d'étude se situe dans les plaines inondables du fleuve Congo, dans la Cuvette congolaise (Congo Brazzaville). Cette thèse a pour objectif de répondre aux questions suivantes :

-Quelles sont les stratégies développées par les populations pour s'adapter aux variations spatio-temporelles des ressources naturelles et aux risques d'inondations ?
-Quelles sont les stratégies mises en place pour optimiser la productivité de l'écosystème à travers les activités agricoles et de pêche ?
-Quels sont les impacts du changement climatique sur les caractéristiques biophysiques du fleuve et sur les services écosystémiques fournis par les plaines inondables ?
-Quelles sont les capacités adaptatives des populations face aux changements environnementaux mais également économiques et sociaux, et quelle est la résilience de ce socio-écosystème ?

J'adopte pour ce travail de recherche une approche systémique pour comprendre quelles sont les interactions entre les différentes composantes du socio-écosystème et quelles sont les variables environnementales, sociales et économiques agissant à différentes échelles temporelles (périodes précoloniales, coloniales et postcoloniales) et spatiales (locales, nationales, internationales) dans la dynamique de ce socio-écosystème.

Ces travaux de recherche sont interdisciplinaires entre sciences naturelles (écologie, agronomie, hydrologie) et sciences humaines et sociales (anthropologie, géographie, histoire).

Mots clefs

ethno-écologie, géographie culturelle, savoirs locaux, socio-écosystème, paysage, plaines inondables, République du Congo

Publications et travaux
McKey D., Renard D., Zangerlé A., Iriarte J., Adame K.L., Jimenez L.E.S, Solibiéda A., Durécu M., Comptour M., Rostain S., Raimond C. 2014. New approaches to pre-Columbian raised-field agriculture: ecology of seasonally flooded savannas, and living raised fields in Africa, as windows on the past and the future. Plenary lectures at the Third International Encounter of Amazonian Archaeology, Quito, Ecuador.

2011

Stage M2 (IEGB, UM2): Exploring trees diversity and local perceptions in primary forest and other human land uses in West Kalimantan, Indonesia.
Encadrants : Y. Laumonier (DR en écologie, CIRAD-CIFOR), G. Augustins (Pr. en anthropologie, Univ. Paris X)

2010

Stage M1 (EDTS, MNHN): Méta-analyse des pratiques et représentations de l'agriculture sur brûlis en Asie du Sud-est continentale. Encadrants : D. Guillaud (DR en géographie, IRD) et O. Evrard (CR en anthropologie, IRD)