Yong ZHENG

 

 

Yong ZHENG

Virginie MOLINIER

CEFE/CNRS Campus du CNRS

Aile C, bureau 214

1919, route de Mende

34293 Montpellier 5

Tél : +33/0 4 67 61 32 31

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mots clés (par ordre alphabétique) : Biologie des organismes, Biologie évolutive, Biologie moléculaire, Biologie végétale, Composés organiques volatils, Écologie, Génétique des populations, Génotypage, Microsatellites, Mycologie, Phylogénie, Phylogéographie.

Lire la suite : Virginie MOLINIER

Conférences EUREKA 2017: Les insectes et la santé

Jeudi 21 Septembre 2017, à 18h30 - Amphithéâtre de Genopolys

Gérard Duvallet: " Les insectes et la santé "

 Eureka Duvallet WEBRésumé:

La grande majorité des insectes jouent un rôle fondamental dans le fonctionnement des écosystèmes et nous rendent des services très importants : pollinisation, contrôle par prédation ou parasitisme des populations nuisantes, élimination des cadavres et des déjections, ressources alimentaires, etc. Un certain nombre cependant sont particulièrement néfastes soit par leur action pathogène directe : envenimation, allergies diverses, myiases, soit par la transmission potentielle d’agents infectieux : virus, bactéries, protozoaires ou filaires. Ce sont ces différents aspects qu’étudie l’entomologie médicale et vétérinaire.

L'orateur:

Gerard Duvallet trombi

Professeur des universités, entomologiste médical menant ses recherches au Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (www.cefe.cnrs.fr), Gérard Duvallet est également Président de la Société d'Horticulture et d'Histoire Naturelle de l'Hérault (https://s2hnh.org/), une association pluridisciplinaire qui œuvre pour l'étude et la diffusion des sciences naturelles.

Biocultural approaches to indicators of well-being and sustainability: bridging local to global scales

Eleanor STERLING

Center for Biodiversity and Conservation, American Museum of Natural History, New York, USA

Le vendredi 10 novembre 2017 - 11h30 Grande Salle CEFE (1919 Rte de Mende, 1e étage, aille C)

(Seminar in English)

Pacific Island communities are facing unprecedented challenges in conserving natural resources and maintaining human well-being. In these place-based communities, biocultural connections, or the integrated social, economic, cultural and environmental linkages between people and nature are widely believed to play a critical role in improving and maintaining the resilience of both human and ecological communities. However, indicators of human or ecological well-being rarely reflect the integrated nature of these systems. Based on visioning exercises across multiple Pacific Island archipelagoes (Hawaiʻi, Fiji, Solomon Islands, Marshall Islands) on characteristics of vibrant biocultural landscapes and seascapes, we have identified key dimensions that describe a resilient biocultural state for Pacific Island communities and developed example indicators that measure the state of these dimensions. Additionally, we have assessed the United Nation's Sustainable Development Goals and the Convention on Biological Diversity's Aichi Targets to determine which of these goals or targets are relevant to Pacific Island communities. For goals or targets that were not obviously relevant, we have come up with recommendations for how they can be adjusted to be relevant or translated between local and global needs, in order to better resonate with communities and better reflect important connections between people and nature.

Recent publications:

Sterling et al. 2017 Biocultural approaches to well-being and sustainability indicators across scales.  Nature Ecology & Evolution

Sterling et al. 2017 Culturally Grounded Indicators of Resilience in Social-Ecological Systems Environment and Society: Advances in Research.

 

Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Contact du Comité SEEM: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..   Contact du Labex CEMEB: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Réserves marines : un réseau mondial insuffisant pour assurer la sécurité alimentaire dans les pays du Sud

Dans un article publié le 10 juillet 2017 dans Nature Communications, des chercheurs de l'EPHE, de l'IRD, de l'Université de Montpellier, avec le soutien du CNRS, ainsi que de cinq universités étrangères1 montrent que les pays les plus dépendants de la pêche côtière reçoivent le moins de larves de poissons issues des réserves marines. Or ces larves sont nécessaires à l'ensemencement des zones de pêche et au maintien des espèces exploitées. Elles permettent aussi d'assurer une activité économique, voire une sécurité alimentaire pour certains pays.

Télécharger le communiqué de presse