Accueil D Ecologie Fonctionnelle

Thèmes de recherche

La compréhension des bases fonctionnelles permettant de comprendre la façon dont les organismes intéragissent entre eux et avec leur environnement à différentes échelles est un objectif majeur du département. Une combinaison d’approches fondées sur les traits fonctionnels et l’écophysiologie permet de caractériser la structure fonctionnelle des communautés et de quantifier l’impact des organismes sur les propriétés des écosystèmes sous différentes contraintes de climat ou de perturbations. Ces informations nous permettent de conceptualiser, développer et paramétrer nos modèles de composition des communautés au niveau local, de fonctionnement des écosystèmes et des échanges biosphère/atmosphère associés, ainsi que ceux portant sur les aires de répartition d’espèces au niveau régional ou continental. L’étude des impacts des changements planétaires, notamment changements climatiques et d’utilisation des terres, sur la biodiversité, le fonctionnement des écosystèmes et la durabilité des services associés représente une thématique centrale des activités de recherche du département. Nos travaux expérimentaux et de modélisation portent principalement sur les écosystèmes terrestres avec un accent fort sur la région Méditerranéenne.

Ce département est dirigé par Stephan HÄTTENSCHWILER

 

Mots-clés

Changements climatiques | Changements d'utilisation des terres | Cycles des éléments | Diversité fonctionnelle | Echanges biosphère/atmosphère | Ecosystèmes terrestres | Fonctionnement du sol | Modèles basés sur les processus | Perturbations | Région Méditerranéenne | Ressource en eau | Structure des communautés | Traits fonctionnels


Publication récente

  • Gillespie LM, Fromin N, Milcu A, Buatois B, Pontoizeau C, Hättenschwiler S (2020). Higher tree diversity increases soil microbial resistance to drought. Communications Biology, 3, 377.

Abstract

Predicted increases in drought frequency and severity may change soil microbial functioning. Microbial resistance and recovery to drought depend on plant community characteristics, among other factors, yet how changes in plant diversity modify microbial drought responses is uncertain. Here, we assessed how repeated drying-rewetting cycles affect soil microbial functioning and whether tree species diversity modifies these effects with a microcosm experiment using soils from different European forests. Our results show that microbial aerobic respiration and denitrification decline under drought but are similar in single and mixed tree species forests. However, microbial communities from mixed forests resist drought better than those from mono-specific forests. This positive tree species mixture effect is robust across forests differing in environmental conditions and species composition. Our data show that mixed forests mitigate drought effects on soil microbial processes, suggesting greater stability of biogeochemical cycling in mixed forests should drought frequency increase in the future.

 Lien vers l'article

 

Voir contribution de Lauren à "behind the paper" de la communauté EcoEvo de Nature