Réserves marines : un réseau mondial insuffisant pour assurer la sécurité alimentaire dans les pays du Sud

Dans un article publié le 10 juillet 2017 dans Nature Communications, des chercheurs de l'EPHE, de l'IRD, de l'Université de Montpellier, avec le soutien du CNRS, ainsi que de cinq universités étrangères1 montrent que les pays les plus dépendants de la pêche côtière reçoivent le moins de larves de poissons issues des réserves marines. Or ces larves sont nécessaires à l'ensemencement des zones de pêche et au maintien des espèces exploitées. Elles permettent aussi d'assurer une activité économique, voire une sécurité alimentaire pour certains pays.

Télécharger le communiqué de presse

Sentimiel

alt                                       

L’enjeu fondamental du programme Sentimiel est la valorisation des savoirs naturalistes locaux liés à l’apicollecte (incluant, pour les tropiques notamment, la “chasse” de miel sauvage) à travers un réseau centralisant les coordonnées et les caractéristiques des groupements concernés. Le but est de fédérer un ensemble de collectifs d’acteurs locaux détenteurs d’un savoir naturaliste sur les insectes mellifères et leurs productions et qui, à travers l’observation régulière de l’activité de ces insectes, sont détenteurs d’observations et de données relatives à l’incidence des changements globaux sur leur environnement.
Ce projet s’adresse donc à des acteurs ayant des pratiques et savoirs apicoles à valeur patrimoniale et qui s’inscrivent avant tout dans une démarche artisanale locale.
Les abeilles peuvent être considérées comme des « sentinelles » de l’environnement. En effet, leur présence, leur abondance et leurs activités, permettent de révéler un certain état de l’écosystème dans lequel elles se trouvent et nous aider à comprendre les changements globaux que nous subissons actuellement.
En proposant à des micro-initiatives de rejoindre notre collectif, l’intention est de mettre un terme à leur isolement et de rendre plus visibles les savoirs naturalistes relatifs à l’apiculture.

L’objectif prospectif du projet est, en effet, à travers la constitution d’un réseau international de type sciences citoyennes, d’accroître notre compréhension des conséquences des changements globaux sur la biodiversité mondiale, à travers une mise en commun d’observations à dire d’acteurs, très précises, et très localisées. Tous les passionnés du monde apicole pourraient ainsi se retrouver dans une action mutuelle et concertée valorisant leurs connaissances et contribuant à une gestion internationale plus respectueuse de la nature.

D’autre part, ce collectif, dont la structure juridique la plus appropriée reste à définir, devrait permettre d’accéder à des financements de grandes agences internationales, susceptibles de subventionner des opérations de recherche-action participative ciblées sur des problèmes ou des questions soulevées localement par les membres du collectif. Des fonds pourraient également venir en soutien à des initiatives de préservation d’un patrimoine culturel local fragilisé par la mondialisation.

L’exploration de la grande diversité des savoirs « experts » locaux, leur mise en réseau et l’analyse pluridisciplinaire de ces savoirs dans un même projet est une entreprise inédite.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lire le projet

alt

 

 

 

Reportage par TVSud: Le site expérimental de Puéchabon étudie les changements climatiques

Publié le 11/05/2017 par Laura Hurissel

A une trentaine de kilomètres de Montpellier, la forêt de chênes verts de Puéchabon accueille depuis 1984 un site expérimental, une sorte de laboratoire à ciel ouvert qui étudie l’effet du changement climatique sur le fonctionnement de la forêt. 3 installations mesurent en permanence les mouvements de températures sur les arbres et étudient également les effets de la sécheresse. Voici le lien vers la vidéo : http://www.tvsud.fr/open_article/video/CITY_PAD_120517-2

 

 

Angeles de Cara

María Ángeles Rodríguez de Cara

CEFE/CNRS
Campus du CNRS
1919, route de Mende
34293 Montpellier 5

Tél :  +33 (0) 4 67 61 32 98
Fax : +33 (0) 4 67 61 33 36

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

I am your best recruit ever !

 

(for more information please visit my personal website)


Brief CV

2017 – PostDoc: CEFE, Montpellier, France.
2013 – 2016 PostDoc: .
....


Selected Publications

(for a full publication list with PDFs please click here)

J.L. Villanueva-Cañas, G. Rech, M.A.R. de Cara and J. González (in press). Beyond SNPs: How to detect selection on transposable element insertions. Methods in Ecology and Evolution.

M. Merenciano, A. Ullastres, M.A.R. de Cara, M . G. Barrón and J. González (2016). Multiple Independent Retroelement Insertions in the Promoter of a Stress Response Gene Have Variable Molecular and Functional Effects in Drosophila. PLloSs Genetics 12:e1006249

F. Gómez-Romano, B.Villanueva, J. Solkner, M.A.R. de Cara, G. Mészáros, A.M. Pérez O’Brien and J. Fernández (2016). The use of coancestry based on shared segments for maintaining genetic diversity. J. Anim. Breeding Genet 133:357-365 (2016)

M.A.R. de Cara, B. Villanueva, M.A. Toro and J. Fernández (2013). Using genomic tools to maintain diversity and fitness in conservation programmes. Molecular Ecology. 22:6091-6099

M.A.R. de Cara, B. Villanueva, M.A. Toro and J. Fernández (2013). Purging deleterious mutations in conservation programmes: combining optimal contributions with inbred matings. Heredity 110, 530-537

TITRE A VENIR

Hélène Morlon  

CNRS - Ecole Normale Supérieure, Paris

Le vendredi 10 mars 2017 - 11h30 Grande Salle CEFE (1919 Rte de Mende, 1e étage, aille C)

(Seminar in English)

 

ContactFabien Condamine

Contact du Comité SEEM: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..   Contact du Labex CEMEB: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.www.labex-cemeb.org.

Equipe TE

Responsable scientifique
Pierre-Olivier CHEPTOU

Responsable technique
Thierry MATHIEU

Equipe technique :
Pierrick AURY
Jean-Marc DONNAY (PP)
David DEGUELDRE
Pauline DURBIN

Fabien LOPEZ

Pour contacter la plateforme
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
tél : 04 67 61 32 21
port : 06 12 74 20 61