Conférences EUREKA 2017: Les insectes et la santé

Jeudi 21 Septembre 2017, à 18h30 - Amphithéâtre de Genopolys

Gérard Duvallet: " Les insectes et la santé "

 Eureka Duvallet WEBRésumé:

La grande majorité des insectes jouent un rôle fondamental dans le fonctionnement des écosystèmes et nous rendent des services très importants : pollinisation, contrôle par prédation ou parasitisme des populations nuisantes, élimination des cadavres et des déjections, ressources alimentaires, etc. Un certain nombre cependant sont particulièrement néfastes soit par leur action pathogène directe : envenimation, allergies diverses, myiases, soit par la transmission potentielle d’agents infectieux : virus, bactéries, protozoaires ou filaires. Ce sont ces différents aspects qu’étudie l’entomologie médicale et vétérinaire.

L'orateur:

Gerard Duvallet trombi

Professeur des universités, entomologiste médical menant ses recherches au Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (www.cefe.cnrs.fr), Gérard Duvallet est également Président de la Société d'Horticulture et d'Histoire Naturelle de l'Hérault (https://s2hnh.org/), une association pluridisciplinaire qui œuvre pour l'étude et la diffusion des sciences naturelles.

2 - 7 octobre 2016 : Ecole Thématique CNRS Domestication

Banniere

Domestication et agroécosystèmes méditerranéens.
Interactions socio-écologiques de la préhistoire à nos jours

2 – 7 Octobre 2016, Galeria, Corse, France

PRESENTATION de l’ECOLE

Les premières domestications des plantes et des animaux ont accompagné une transition majeure dans l’histoire de l’humanité, transformant les sociétés humaines et leur environnement naturel. Cependant, la domestication et les processus qu’elle recouvre continuent de faire débat entre les disciplines. L’étude des processus anciens par les archéologues, archéobotanistes, archéozoologues et historiens, ainsi que celle des processus en cours intégrant dynamiques sociales et écologiques analysées par les anthropologues, écologues, généticiens et ethnobiologistes, montrent des phénomènes complexes qui appellent à de nouvelles réflexions théoriques intégrant sciences humaines et sociales, et sciences de la vie. Le GDR Mosaïque et le programme BioDivMex (Mistrals) proposent cette école en vue de mieux cerner les processus de domestication et les dynamiques des systèmes socio-écologiques de Méditerranée, un des berceaux de la domestication à l’échelle mondiale.

Les thèmes-clés et les questions suivants seront abordés : i) Les processus de domestication chez les plantes, les animaux terrestres ou marins et les champignons suivent des trajectoires distinctes. Quelle est la diversité des processus en jeu ? ii) Les interactions entre différents contextes sociaux et écologiques à diverses échelles spatiales et temporelles ont produit des paysages et des systèmes socio-écologiques variés en Méditerranée. Comment ces interactions ont-elles influencé les processus de domestication ? iii) Ces derniers peuvent impliquer, selon l’état actuel des connaissances, des interactions multi-espèces complexes dépassant le cadre bipartite (homme – espèce animale ou végétale) habituellement mobilisé dans le champ de la domestication. Comment mieux définir ces interactions complexes ? iv) Malgré l’existence de catégories distinctes sauvage / domestiqué, reconnues par de nombreuses sociétés, l’analyse scientifique des pratiques montre parfois l’existence d’un continuum entre ces deux pôles. Dès lors, quels sont les processus évolutifs, les dynamiques chronologiques, les pratiques et les représentations socio-culturelles associés à ce continuum entre sauvage et domestiqué ? v) Aujourd’hui, les agroécosystèmes méditerranéens et leur agrobiodiversité font face à des transformations brutales et de grande ampleur dans le contexte du changement global. Le paradigme d’une domestication continue questionne la nature des processus en cours dans ce contexte de changement. Quelles sont les dynamiques de transformation du vivant désormais à l’œuvre ? Quelles synergies peut-on envisager entre scientifiques et acteurs des territoires pour favoriser la résilience de ces agroécosystèmes ?

Cette école interpelle les scientifiques de toutes les disciplines concernées pour réfléchir sur les interactions entre humains, espèces domestiquées et espèces sauvages au sein de divers contextes écologiques, historiques, sociaux et territoriaux, ainsi que sur la construction ancienne et actuelle des agroécosystèmes et des systèmes socio-écologiques en Méditerranée.

Les quatre grands axes scientifiques de formation et d’échange proposés sont :

1. L’universalité et la diversité des processus de domestication du vivant.

2. Anthropisation des milieux : construction de niches et agroécosystèmes méditerranéens.

3. La domestication, un processus continu : interactions multi-espèces et cadre chrono-géographique.

4. Les transformations en cours en Méditerranée : anticiper et co-construire avec différents acteurs.

 logo CNRS copie  Logo GDR tsp  Logo BiodivMex  Logo CEFE Tsp

 

MODALITES PEDAGOGIQUES

Les approches pédagogiques reposeront sur des exposés de spécialistes de différentes disciplines, des ateliers de groupe, des travaux pratiques et des observations de terrain, ainsi que des échanges lors d’un séminaire avec les acteurs des territoires.

Les exposés seront de 45 minutes et seront suivis de 15 minutes de questions et débats.

Les présentations et débats seront potentiellement publiés dans un ouvrage collectif et / ou dans une série de papiers dans un numéro spécial d’une revue internationale.

Icone PDF  Icone PDF 
 Téléchargez le programme provisoire  Télechargez la plaquette

 

COMMENT POSTULER A CETTE ECOLE THEMATIQUE ?

La communauté de chercheurs, doctorants et post-doctorants ciblée est celle qui travaille sur l’histoire de la domestication et/ou les systèmes socio-écologiques en Méditerranée ou ailleurs dans le monde, intéressée par une réflexion collective interdisciplinaire. Un de nos objectifs est de croiser les perspectives entre processus anciens et actuels de domestication et de dynamiques socio-écologiques.

Le nombre de places pour l’école est limité : il est nécessaire aux postulants d’envoyer un CV et une lettre de motivation en vue de la sélection des candidats. Merci d’adresser un courriel AVANT LE 07 Septembre 2016 à l’adresse suivante: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Nous traiterons les demandes dans les plus brefs délais. Les inscriptions pourront se faire via un le site Colloque Azur jusqu’au 15 Septembre 2016 : https://www.azur-colloque.fr/DR13/
Vous pouvez contacter vos services de formation continue pour la prise en charge de vos frais d’inscription.

LIEU

Structure d'accueil : Casa Marina, structure d’éducation à l’Environnement du Parc Naturel Régional de Corse
http://casa.marina.pagesperso-orange.fr/accueil-mar.html

Lieu du séminaire : Tour Gênoise (Mairie de Galeria)

CLIQUER ICI pour les modalités de transport

TARIF

Le tarif comprend, outre les nuitées, les repas du dimanche soir au vendredi midi. les coûts (hors transports) sont à la charge soit des participants, soit de leur laboratoire ou du service de formation continue de leur institut, notamment pour les EPST. 

Salariés du CNRS   GRATUIT
EPST hors CNRS, Universités et Muséum  650 € TTC
Autres participants  650 € TTC
Doctorants, Post-Doctorants  325 € TTC

ORGANISATION

Responsable scientifique du projet

Yildiz Aumeeruddy-Thomas
Ethnoécologue, DR CNRS, UMR 5175 Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive, Montpellier.

Comité d’Organisation

Yildiz Aumeeruddy-Thomas
Ethnoécologue,Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive, Montpellier. 

Virginie Baldy
Ecologue, UMR7263 Institut Méditerranéen de Biodiversité et d'Ecologie marine et continentale, Marseille.

Nicolas Lescureux
Ethnoécologue,
Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (CEFE), Montpellier.

Vanina Pasqualini
Ecologue, UMR6134 Sciences Pour l'Environnement (SPE), Université de Corse Pasquale Paoli, Corte.

Franck Richard
Ecologue, 
UMR 5175 Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive, Montpellier.

Bertrand Schatz
Ecologue, 
UMR 5175 Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive, Montpellier.

Conseil Scientifique

Amy Bogaard
Archéologue, archéobotaniste, School of Archaeology, University of Oxford.

Vincent Battesti
Ethnobiologiste, UMR 7206 Eco-anthropologie et ethnobiologie, MNHN, Paris.

Guillaume Besnard
Généticien des populations, UMR 5174 Evolution et diversité biologique (EDB), Toulouse.

Laurent Bouby
Archéobotaniste, UMR 5554, Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier, Montpellier.

Doyle McKey
Ecologue, UMR 5175, Université Montpellier, Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive, Montpellier.

Thierry Tatoni
Ecologue, UMR 7263 Institut méditerranéen de biodiversité et d'écologie marine et continentale (IMBE), Aix en Provence.

Jean-Denis Vigne
Archéozoologue, 
UMR 7209 Laboratoire Archéozoologie, archéobotanique: sociétés, pratiques et environnements MNHN,  Paris.

Rutger de Wit
Ecologie des lagunes côtières, 
UMR 9190 Centre pour la biodiversité marine, l'exploitation et la conservation (MARBEC), Montpellier.

George Willcox
Archéobotaniste, 
UMR 5133 Environnements et sociétés de l'Orient ancien, ARCHEORIENT, Lyon.

Alexandre DE HALDAT

Alexandre DE HALDAT
Étudiant en Master 2 BioGET
Université de Montpellier & AgroParisTech
07 68 43 02 54
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Stage de Master 2 : Étude fonctionnelle de la phénologie de la floraison de plantes de prairies permanentes.

Période : Février à Mai 2016 (4 mois)

Encadré par : Éric Garnier (Directeur de recherche), Jules Segrestin (Doctorant)

Objectifs :

- Comparaison des stratégies de floraison de 24 espèces herbacées de prairies permanentes en utilisant des traits phénologiques (première date de floraison, production florale au cours du temps).

- Observer la variation intraspécifique des traits phénologiques entre populations issues de différents traitements de gestion.

- Tester les relations entre la phénologie de la floraison et les autres traits fonctionnels (SLA, LDMC, Hrep, SM).

- Comparer des données phénologiques obtenues in situ (au domaine expérimental de La Fage, INRA, situé sur le Causse du Larzac) aux données phénologiques obtenues en culture (au CEFE à Montpellier) afin de comprendre l’impact de la mise en culture en milieu standardisé.

Intérêts :

- Caractérisation du fonctionnement des végétaux à travers des approches physiologiques, anatomiques, morphologiques, architecturales, phénologiques.
- Impacts des facteurs du milieu.
- Identification des stratégies adaptatives des plantes.
- Contexte tropical.
- Travail de terrain, expérimentations.

404

La page demandée a été déplacée.

Utilisez le menu pour y accéder.

Angeles de Cara

María Ángeles Rodríguez de Cara

CEFE/CNRS
Campus du CNRS
1919, route de Mende
34293 Montpellier 5

Tél :  +33 (0) 4 67 61 32 98
Fax : +33 (0) 4 67 61 33 36

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

I am your best recruit ever !

 

(for more information please visit my personal website)


Brief CV

2017 – PostDoc: CEFE, Montpellier, France.
2013 – 2016 PostDoc: .
....


Selected Publications

(for a full publication list with PDFs please click here)

J.L. Villanueva-Cañas, G. Rech, M.A.R. de Cara and J. González (in press). Beyond SNPs: How to detect selection on transposable element insertions. Methods in Ecology and Evolution.

M. Merenciano, A. Ullastres, M.A.R. de Cara, M . G. Barrón and J. González (2016). Multiple Independent Retroelement Insertions in the Promoter of a Stress Response Gene Have Variable Molecular and Functional Effects in Drosophila. PLloSs Genetics 12:e1006249

F. Gómez-Romano, B.Villanueva, J. Solkner, M.A.R. de Cara, G. Mészáros, A.M. Pérez O’Brien and J. Fernández (2016). The use of coancestry based on shared segments for maintaining genetic diversity. J. Anim. Breeding Genet 133:357-365 (2016)

M.A.R. de Cara, B. Villanueva, M.A. Toro and J. Fernández (2013). Using genomic tools to maintain diversity and fitness in conservation programmes. Molecular Ecology. 22:6091-6099

M.A.R. de Cara, B. Villanueva, M.A. Toro and J. Fernández (2013). Purging deleterious mutations in conservation programmes: combining optimal contributions with inbred matings. Heredity 110, 530-537