• altChargé de recherche (CR1)

    CEFE/CNRS
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier 5

    Tél : +33/0 4 67 61
    Fax : +33/0 4 67 61 33 36

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    A l’interface entre écologie fonctionnelle et écologie des communautés, je cherche à comprendre les causes de variation de la biodiversité, aussi bien à l’échelle locale que continentale, et l’effet de changements de la biodiversité sur la dynamique et le fonctionnement des écosystèmes.

  • Formé d’abord à l’étude des mutualismes entre plantes et animaux dans les écosystèmes tropicaux, j’applique maintenant l’écologie évolutive à des systèmes couplés humains/nature. J’étudie comment l’évolution des plantes sous la domestication est façonnée par les pratiques agricoles en interaction avec la sélection naturelle, utilisant le manioc et d’autres plantes propagées par voie clonale comme systèmes modèles. J’étudie aussi les interactions entre humains et écosystèmes dans les savanes tropicales saisonnièrement inondées, comparant des systèmes de subsistance convergents en Afrique (systèmes actuels) et en Amérique du Sud (vestiges de systèmes précolombiens) pour enrichir réciproquement l’archéologie et l’ethnoécologie.

    Trained in the study of plant/animal mutualisms in tropical ecosystems, I now apply the evolutionary-ecological approach to coupled human and natural systems. I study how plant evolution under domestication is shaped by human agricultural practices and natural selection, using manioc and other clonally propagated crops as model systems. I also study interactions between humans and ecosystems in seasonal tropical wetlands, comparing convergent subsistence systems in Africa (present-day) and South America (pre-Columbian vesqtiges) to cross-fertilize both archaeology and ethnoecology.

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • Maître de conférences Montpellier SupAgro, HDR12509183 10153915175929224 2075459128754908783 n

    CEFE/CNRS
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier 5

    tél :  +33 4 67 61 33 34
    fax :  +33 4 67 61 33 36
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

  • altDirecteur de Recherche (CNRS)

     CEFE/CNRS
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier Cedex 5

    tél : +33 4 67 61 32 42
    fax : +33 4 67 61 33 36

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Thèmes de recherche

    Mes travaux portent sur la caractérisation de la diversité fonctionnelle des végétaux, abordée essentiellement par l’étude de leurs traits fonctionnels.

  • Gerard Duvallet trombiProfesseur émérite

     

    UMR5175, Université Paul-Valéry Montpellier, Route de mende, 34199 Montpellier Cedex 5

    Tél : +33 (0)6 38 95 24 35

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

    https://www.researchgate.net/profile/Gerard_Duvallet

     

    Résumé :

    Étude de l’impact du changement des pratiques pastorales sur les populations de vecteurs et conséquences possibles : 1) évaluer en quoi l’activité d’élevage a un effet sur la biodiversité (entomofaune), 2) analyser et prévoir les conséquences pour les arthropodes hématophages (nuisances et transmission de pathogènes), 3) envisager toutes les possibilités de lutte non polluante (pièges chimiques attractifs, substances naturelles répulsives, lutte biologique).

    Travaux menés en France, en Thaïlande et en Afrique de l’Ouest principalement sur stomoxes et tabanides.

     

    Mots-clés :

    Arthropodes hématophages, Transmission vectorielle, Pratiques pastorales, Méthodes de lutte

     

     

     

     

     


  • alt

     

    Grégoire T. Freschet

    Senior researcher at CNRS

    Chargé de recherche CNRS

    NEW address: CNRS, Station d’Ecologie Théorique et Expérimentale, 2 route du CNRS, 09200 Moulis, France
    NEW Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
     

    Research interests

    Plant-soil interactions, root ecology, biodiversity, organic matter decomposition, ecosystem functions

    My research is primarily focused on the fluctuating relationships between plants and their above and belowground environments. It is based on a functional approach of ecology, and deals with aspects of ecology ranging from ecophysiology to ecosystem ecology.

    My research perspectives for the coming years will be to consolidate my two main research axes: Root ecology and Biodiversity – Ecosytem Functioning relationships so as to integrate them within an interdisciplinary approach coupling ecosystem ecology, plant ecophysiology, plants-symbiont associations and soil science.

     

    Thèmes de recherche
     
    Interactions plantes-sols, écologie racinaire, biodiversité, dégradation des matières organiques, fonctions des écosystèmes
     
    Mes travaux de recherche portent sur les relations dynamiques existant entre les végétaux et leur environnement. Ils sont le résultat d’une approche fonctionnelle de l’écologie et abordent des aspects de l’écologie de la plante et de l’écologie des écosystèmes allant de l’échelle de l’organisme jusqu’à l’échelle globale.

    Mes perspectives de recherche pour les prochaines années seront de consolider mes deux grands axes de recherche actuels : Ecologie racinaire et relations Biodiversité – Fonctionnement des Ecosystèmes et de les faire converger au sein d’une approche interdisciplinaire couplant écologie des écosystèmes, écophysiologie des plantes, associations plantes-symbiotes et science du sol.

     

  •  

    Directeur de Recherche au CNRS / Senior Scientist at CNRS

     

    J’étudie les réponses des communautés animales et végétales aux changements d’origine humaine (espèces introduites, usage des sols), en milieu tempéré et méditerranéen.

     

    I study plant and animal community response to human induced change (introduced  species, land use) in temperate and méditerranean systems.

     

    Courriel: jean-louis.martin [at] cefe.cnrs.fr

     JLete2014 petit


     

     

  • lise roy

    Maître de Conférences, Université Paul Valéry Montpellier III

    Je m’intéresse aux effets de l’activité humaine sur les populations et communautés d’arthropodes en agrosystème (agriculture, élevage), avec un focus sur les associations parasitaires lâches. J’explore actuellement les effets des pratiques d’élevage sur les interactions au sein des écosystèmes des zones hors-sol (dédiées au repos et à la ponte) d’élevages au sol de volailles. Plus précisément, je cherche à mieux comprendre les interactions dans ce contexte entre un microprédateur hématophage obligatoire (a besoin de sang, mais ne vit pas sur et l’hôte et se développe dans les microhabitats typiques de ce type de milieu) et deux types d’organismes : son hôte (l’oiseau, avec lequel il n’entre en contact que très ponctuellement) et les autres organismes qu’il côtoie dans les microhabitats (principalement arthropodes détritivores et prédateurs). Je m’intéresse aussi aux effets des échanges commerciaux à large échelle (rupture de barrière géographiques par les transports longue distance) et de l’usage d’insecticides (pression de sélection) sur la structure des populations d’arthropodes bioagresseurs et non cibles.

     

     

    Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • STRUELENS Quentin photo profil

    Email: quentin.struelens < at > ird.fr

    Supervisor: Dr Olivier DANGLES

    Institutions: National Museum of Natural History (MNHN) / French National Research Institue for Sustainable Development (IRD)

    Keywords: Ecology, Agroecology, Socio-ecosystem dynamics, Tropical Andes.


    Title:Pest Management Across Scales: Insight From Mountainous Tropical Agroscapes.

    Context: the tropical Andes is a world full of gradients that occur at several spatial scales. At the crop scale, a mosaic of spatial and temporal microclimates exists due to the high diversity of crop plants and the diel temperature changes. At the landscape scale, the diversities of land-management and land-use produce a gradient of landscape complexity. Finally, at the human-community scale, there is a wide diversity and combinations of human cultures related to historical contingency. This combination of abiotic-, biotic- and human-related gradients makes the tropical Andes an attractive playground for ecologists who are interested in understanding the effects and interactions of these drivers on agroecosystems.

    Goal: I aim at identifying the drivers of pest control across these three spatial scales in order to propose practical solutions for the local farmer communities. Each chapter focuses on a specific scale, with its particular set of drivers of pest control.

    Chapter 1: At the crop scale, temperatures vary tremendously both spatially and temporally, which impacts the development and emergence of pests. To cope with this highly fluctuating environment, we expect species to have developed a variety of developmental and phenological adaptations. We integrated, for the first time, slow-fast thermal strategies into a mechanistic predictive framework. The model calibrated with the observed individual thermal strategies showed a high accuracy in phenological predictions. This model can therefore be used to accurately predict the emergence of pests in the Andean context. Read more...

    Chapter 2: At the landscape scale, we aim at identifying potential trade-offs and synergies between landscape characteristics and agrochemical use on insect diversity and functions. We are especially interested in the potentially opposite effect of these two drivers on arthropod pests and pollinators, which both ultimately influence crop yield.

    Chapter 3: At the human-community scale, we aim at assessing whether agrochemical resellers are responsible for pesticide overuse in the Andes. Reseller knowledge on common pests and the quality of their recommendations will be evaluated.

    Chapter 4: At the human-community and landscape scale, we aim at understanding how the perception of ecosystem services and the landscape can be influenced by the traditional knowledge of indigenous and non-indigenous farmers.

    Altogether, these different chapters will provide new insights in several areas of natural and human sciences, along with practical solutions to be included into an integrated pest management program.


    Publications:

    Struelens, Q., Rebaudo, F., Quispe, R., & Dangles, O. (2018). Thermal pace-of-life strategies improve phenological predictions in ectotherms. Scientific Reports, 8(1). https://doi.org/10.1038/s41598-018-34274-1

    Rebaudo, F., Struelens, Q., & Dangles, O. (2018). Modelling temperature-dependent development rate and phenology in arthropods: The devRate package for r. Methods in Ecology and Evolution, 9(4), 1144‑1150.  https://doi.org/10.1111/2041-210X.12935

    Mina, D., Struelens, Q., Carpio, C., Rivera, M., Rebai, N., Rebaudo, F., & Dangles, O. (2017). Lupin Pest Management in the Ecuadorian Andes: Current Knowledge and Perspectives. Outlooks on Pest Management, 28(6), 250‑256. https://doi.org/10.1564/v28_dec_05

    Struelens, Q., Gonzales Pomar, K., Loza Herrera, S., Nina Huanca, G., Dangles, O., & Rebaudo, F. (2017). Market access and community size influence pastoral management of native and exotic livestock species: A case study in communities of the Cordillera Real in Bolivia’s high Andean wetlands. PLOS ONE, 12(12), e0189409. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0189409

    Rebaudo, F., Struelens, Q., Callizaya Condori, F., & Quispe, R. (2017). Relationship between temperature and development rate of Copitarsia incommoda (Lepidoptera: Noctuidae) in the Bolivian Andes. Applied Entomology and Zoology, 52(2), 313‑320. https://doi.org/10.1007/s13355-017-0480-5


     

  • CAILLON CEFE

    Chargée de recherche au CNRS
    Ethnobiologiste / géographe


    Mon domaine de recherche peut être défini par deux thèmes : les relations Hommes-milieux, et l’agrobiodiversité. J’analyse comment les deux composantes du concept de biodiversité, les diversités culturelle et biologique, interagissent, et comment elles peuvent constituer un potentiel d’adaptation pour des sociétés confrontées à des changements de plus en plus rapides et globaux.

     

    My field of research can be defined by two themes: the relationships between humans and habitats, and agrobiodiversity. I analyse how the two components of the biodiversity concept, cultural and biological interact and how they constitute an adaptive potential for societies exposed to faster and faster global changes.

     

    courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

     

     

  •  Chargée de Recherche INRA - HDRalt

    CEFE/CNRS
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier 5

     tél :  +33 4 67 61 33 30
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Intérêts personnels
    Mes travaux portent sur les réponses adaptatives des plantes herbacées pérennes aux sécheresses estivales sévères de type méditerranéen. Avec des approches écophysiologiques et agronomiques (menées à l’INRA), ce travail se positionne en collaboration étroite avec l’écologie fonctionnelle (Forecast - CNRS). L’objectif principal est d’analyser le fonctionnement des espèces et communautés herbacées sous contrainte hydrique forte dans le cadre du changement climatique. Un cadre conceptuel et terminologique unifié des stratégies adaptatives des plantes à la sécheresse a été proposé en 2018. Les études portent notamment sur la stratégie de dormance estivale et plus largement sur la généricité du compromis fonctionnel entre potentiel de croissance et survie au stress.

    Personal interests

    As an ecophysiologist, my research is focused on the adaptive responses of perennial herbaceous plants to severe summer droughts as occurring in Mediterranean and semi-arid areas. I have particularly analysed the adaptive strategies to cope with severe water deficit, such as summer dormancy. I am now developing collaborative research projects with geneticists and ecologists to understand plant traits and strategies associated with drought survival with application to plant breeding in forage species for better adaptation to increasing aridity under climate change.

  • alt

    Logo ird new

    Chargé de recherche (CR1) IRD

    UMR 5175 CEFE
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier cedex 5 - France

     +33 (0)4 67 61 33 28 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    http://www.researchgate.net/profile/Thierry_Winkel

    http://orcid.org/0000-0003-3701-6973

    http://www.researcherid.com/rid/E-2388-2011

    Chercheur en agroécologie, mes travaux portent sur les réponses des agrosystèmes face aux changement socio-environnementaux passés et présents.

    Mots-clés: agrodiversité; agroécologie; adaptation au climat; Andes; Chenopodium quinoa; durabilité agricole; panarchie; systèmes socio-écologiques; zones arides