• Alix COSQUER

    Postdoc – Université de Montpellier

    AlixCosquer HAIR

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    • environmental psychology, social geography, human and social sciences ;
    • human relations with nature, children relations with nature ;
    • biodiversity conservation, education, human health ;
    • participatory research action ;
    • urban environments, marine and coastal areas, protected areas.

     

     

  • Bertrand SCHATZ

     

    B Schatz

    Directeur de recherche au CNRS, CID 52

     

    Je m’intéresse à l’écologie de la pollinisation, à l’évolution des interactions plantes-insectes et à la conservation de ces communautés. Mes travaux concernent surtout les figuiers en milieu tropical et les orchidées en milieu méditerranéen et ils portent sur la compréhension fondamentale de ces interactions et l’opérationnalité de leur conservation.

     

    I am interested in pollination ecology, in the evolution of plant-insect interactions and in the conservation of these communities. My studies concern tropical figs and Mediterranean orchids and they are focused on the fundamental understanding of these interactions and using fundamental insights for operational conservation.  

     

    Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

     

  • Camila LEANDRO

    Camila Leandro trombiPost-doctorante

     

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    +33 (0)4 67 14 24 61
    Bat. J, Campus route de Mende
    Université Paul Valéry – Montpellier 3

    https://www.researchgate.net/profile/Camila_Leandro

    Résumé :

    Face au déclin de la biodiversité, nous devons nous armer d'outils et de méthodes pour étudier les communautés biologiques et sensibiliser le grand public, dont les décideurs. Ceci est d'autant plus vrai pour des groupes qui sont relativement peu connus et qui sont jugés comme "ordinaires". C'est le cas des insectes. Mes travaux portent donc sur les leviers techniques (nouvelles méthodes de détection, des modèles fiables de distribution à grande échelle), mais aussi sociétaux (humanités environnementales, outils de protection) qui mènent les acteurs à utiliser ces outils techniques et à pousser à la conservation des insectes. Pour cela, je m'appuie sur l'exemple des Coléoptères coprophages à l'échelle de la France.

    Mots-clés :

    Conservation - Entomologie - Scarabaeoidea - ADNe - Species Distribution Models - Parcipatory Action Research

     

    Projets actuels & Partenaires :

    Détection de l’entomofaune pastorale via des outils d’ADNe (2019-2021)

    En partenariat avec l’Agence Française de la Biodiversité, cinq parcs nationaux (PNM, PNE, PNV, PNC et PNP) et des entomologistes spécialistes, je travaille sur le développement d’outils d’inventaire de l’entomofaune pastorale (Scarabaeoidea, Carabidae, Staphylinidae (INSECTA) et Lycosidae (ARACHNIDA)) qui s’appuient sur les méthodes dites “ADN environnementale” ou “eDNA”.

    Ce travail consiste à (1) établir une base de référence moléculaire pour les taxons ciblés (séquençage des marqueur 16S), à (2) réaliser de tests sur le terrain sur l’attractivité et efficacité du dispositif et (3) à transférer les méthodes aux opérateurs de terrain. Chaque étape est validé par un comité pilotage, compose de chercheurs et de gestionnaires d’espaces naturels représentant chacun des parcs partenaires.

    ScaraB'Obs : Étude & Conservation des Scarabaeoidea Laparosticti de France (en cours)

    ScaraB'Obs est un projet de recherche conduit par l’équipe Écologie des Systèmes Anthropisés du CEFE (UPVM3 - CEFE) et en partenariat avec des agents de Conservatoires d'Espaces Naturels, Parcs Naturels et associations entomologiques. Il vise à lever les verrous scientifiques et sociétaux qui actuellement nous empêchent de préserver efficacement la biodiversité ordinaire et d’en évaluer objectivement l’état de conservation. Son principal objectif : de créer un observatoire dynamique sur la faune coprophage de France.
    Mais pourquoi protéger les insectes et particulièrement les bousiers ? Regardez le film «Hervé le bousier» pour comprendre ! Pour en savoir plus, allez sur www.scarab-obs.fr

    Résumé de Thèse (soutenue en 2018) :     
            "Conservation de la biodiversité ordinaire : enjeux scientifiques & sociétaux"

            "Challenges for the conservation of ordinary biodiversity: scientific & social stakes"

    En regardant de près les outils juridiques et autres leviers, pour la conservation de la biodiversité, il semblerait que les invertébrés, et notamment les insectes, soient minoritaires ou absents. Ce constat est d’autant plus paradoxal lorsque l’on sait que 2/3 de la diversité biologique est composée par des insectes. Comment cette diversité essentielle pour le fonctionnement des écosystèmes se retrouve-t-elle dans l’angle mort de la conservation ?

    La première réponse avancée est le manque d’outils techniques pour étudier ces organismes petits et relativement insaisissables. La rencontre avec les nouvelles méthodes techniques pour la détection et l’étude des insectes est plus que jamais nécessaire. En effet, ces leviers permettront de faciliter l’étude de ces organismes, d’augmenter les connaissances et ainsi de développer une conservation plus adéquate. Nous évoquerons deux approches en particulier : la détection avec des outils moléculaires et l’utilisation de modèles statistiques pour l’exploration de la distribution potentielle des espèces.

    Mais les connaissances sont également fondées sur la demande sociétale. Et les connaissances alimentent elles-mêmes les outils de protection et de conservation de la biodiversité. À l’échelle des invertébrés, des disparités existent, privilégiant les « grands papillons bleus » aux « petits diptères marrons ». De fait, l’enjeu le plus important pour déverrouiller la conservation des insectes réside dans l’humain et la perception qu’il a de cette biodiversité. À travers une approche de psychologie de la conservation, nous sonderons la perception du grand public sur les insectes. De même, avec une approche de recherche-action-participative, nous tenterons d’engager divers acteurs vers la conservation d’un groupe d’insectes ordinaires : les coléoptères coprophages. Notre volonté est de proposer des moyens pour sensibiliser, éduquer et engager la société dans cet enjeu majeur qu’est la conservation de l’entomofaune.

    Mots clés : Conservation des insectes ; Coléoptères coprophages ; perception ; ADN environnemental ; modèles de processus de points ; recherche-action

    Directeur de thèse : Pierre Jay-Robert (CEFE – UPVM3)
    ED 60 – contrat 2015-2018

  • Charlotte BIGARD

    charlotte bigard

    Doctorante

    CEFE/CNRS
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier cedex 5

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

    Sujet :

    La séquence ERC est-elle un instrument efficace pour intégrer la biodiversité comme donnée d’entrée dans l'aménagement du territoire ?

     

    « L’erreur est urbaine » a été tagué en mai dernier sur un mur au nord de Montpellier. Aujourd’hui on observe de plus en plus de luttes environnementales et de soulèvements de la population contre des projets d’aménagement du territoire. En parallèle, l’homme est à l’origine des impacts les plus pesants à long terme sur les milieux naturels. Afin que l’aménagement du territoire soit plus intégré et qu’il prenne en compte les enjeux environnementaux, et grâce à un mouvement international de prise de conscience, l’Etat français a fait évoluer la règlementation avec les Lois Grenelles 1 et 2 de l’environnement (2009-2010). Ces évolutions ont bouleversé les procédures d’aménagement. Les aménageurs sont désormais obligés d’évaluer les impacts environnementaux de leurs opérations et de prendre en compte, en conséquence, les milieux naturels dans le développement des projets, des plans et des programmes. L’instrument de politique publique développé est la séquence « Eviter-Réduire-Compenser » (ERC) les impacts sur les milieux naturels, associé à l'objectif de "no net loss" ou "absence de perte nette de biodiversité".

    Après une quarantaine d'années d’application de la séquence en France et dans le monde, et au regard de la façon dont elle est effectivement appliquée, il semblerait qu’ERC ne permet pas de remédier à la perte chronique de biodiversité. Beaucoup d’auteurs ont notamment démontré que la compensation écologique, sur laquelle les aménageurs et les chercheurs semblent se focaliser, n’est pas en mesure de prendre en charge la perte de biodiversité car elle nécessite la création d’un gain de biodiversité, gain dont la réalité est aujourd’hui peu soutenue par les écologues de la restauration.

    C’est face à ces constats, bilans et à la difficulté des aménageurs à appliquer ERC que la thèse a vu le jour. Elle se focalise sur l’étude de la capacité de la séquence ERC à prendre en compte la biodiversité dans l’aménagement du territoire à différentes échelles territoriales et cherche à proposer des pistes pour améliorer les résultats écologiques de l’application d’ERC.

    L’objectif est donc tout d’abord de faire une étude approfondie des pratiques et lacunes actuelles de l’application d’ERC à l’échelle des projets dans le contexte règlementaire français. Ce premier point nous amène ensuite à nous questionner sur les échelles territoriales d’application d’ERC, à la recherche d’une échelle adéquate pour anticiper et devancer les pertes induites à l’échelle projet dans un objectif de no net loss.Ceci sera couplé à un questionnement méthodologique sur l’élaboration d’un cadre de travail d’anticipation d’ERC à l’échelle de la planification. Enfin, une analyse des jeux d’acteurs régissant et déterminant la mise en œuvre d’ERC en pratique sur le territoire viendra boucler la thèse en apportant une analyse qualitative sur les liens entre échelles et sur les postulats et blocages implicites à l’origine du manque d’efficacité d’ERC.

    Dans un souci de rendre le projet de recherche utile en pratique et de répondre à des questions issues du terrain, la thèse se positionne à l’interface entre la recherche et les praticiens en adoptant une posture de recherche-intervention. Cette interface est d’autant plus essentielle à considérer et à inclure dans les postulats de départ du projet, que la séquence ERC est un sujet très actuel, issu d’une politique publique et dont les avancées règlementaires et pratiques ont toujours précédées les travaux de recherche.

     

    Mots clés : séquence ERC, planification du territoire, action publique, jeux d'acteurs, gouvernance territoriale, politique environnementale, priorités de conservation, evaluation environnementale, étude d'impact

    Key words : mitigation hierarchy, land-use planning, public action, territorial governance, environmental plicy, conservation priorities, environemental impact assessment, strategic environmental assessment

     

    Encadrement :

    John Thompson, écologue (CEFE – CNRS)

    Sylvain Pioch, géographe (CEFE – UPV)

     

    Publication:

    Bigard, C., Thiriet, P., Pioch, S., Thompson, J.D., Accepté (2019).Strategic landscape-scale planning to improve mitigation hierarchy implementation: an empirical case study in Southern France. Land Use Policy.

    > Disponible sur...

    Bigard, C., Leroy. M., Accepté (2019).Appréhender la séquence Eviter-Réduire-Compenser dès la planification de l’aménagement: du changement d’échelle à sa mise en œuvre. Quelques réponses apportées par les territoires. Sciences, Eaux et Territoires.

    > Disponible sur...

    Chaurand*, J., Bigard*, C., Vanpeene-Bruhier, S., Thompson, J.D., 2019. Articuler la politique Trame verte et bleue et la séquence Éviter-réduire-compenser : complémentarités et limites pour une préservation efficace de la biodiversité en France. VertigO. (*co-écriture)

    > Disponible sur https://journals.openedition.org/vertigo/24472

    Bigard,C., 2018. Eviter-Réduire-Compenser : d’un idéal conceptuel aux défis de mise en œuvre. Une analyse pluridisciplinaire et multi-échelle. Thèse de doctorat, Université de Montpellier.

    > Disponible sur http://www.biu-montpellier.fr/florabium/jsp/nnt.jsp?nnt=2018MONTG010

    Bigard, C., Regnery, R., Pioch, S., Thompson, J., 2018. De la théorie à la pratique de la séquence Eviter-Réduire-Compenser (ERC) : Eviter ou légitimer la perte de biodiversité ? Développement Durable et Territoire.

    > Disponible sur https://journals.openedition.org/developpementdurable/12032

    Bigard, C., Pioch, S., Thompson, J.D., 2017a. The inclusion of biodiversity in environmental impact assessment: Policy-related progress limited by gaps and semantic confusion. J. Environ. Manage. 200, 35–45.

    > Disponible sur https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0301479717305303

    Bigard, C., Regnery, B., Blasco, F., Thompson, J., 2017b. Prise en compte biodiversité études d’impact : évolutions, lacunes. Eaux Territ. Rev. Irstea, 8p.

    > Disponible sur http://www.set-revue.fr/sites/default/files/articles/pdf/set-revue-biodiversite-etude-impact.pdf

    Bigard, C., Thiriet, P.,  Pioch, S.,  Thompson, J.D., 2017c, Anticipation of the mitigation hierarchy at a land use planning scale: framework proposal at the knowledge-action boundary, communication at the 2017 EUGEO Congress, Bruxelles.

    > Disponible sur https://eugeo2017.sciencesconf.org/149936/document

     

    Cursus et Travaux précédents :

    AgroParisTech, cursus ingénieur, domaine "gestion et   ingénierie de l’environnement" (Paris 5) puis Spécialité GEEFT « gestion environnementale des écosystèmes et forêts tropicales » (Montpellier). Stage : intégration des enjeux de biodiversité à la stratégie d’aménagement équilibré du territoire de la Communauté d’Agglomération de Montpellier. Accompagnement de la Direction du Foncier et de l’Aménagement Opérationnel (DFAO) sur la mise en œuvre de la séquence ERC à différentes échelles territoriales et opérationnelles.

     

     

  • MORIN Xavier

    Directeur de Recherche (DR2)

    CNRS Researcher 

    PhotoXM2022b.jpg

     

    CEFE/CNRS
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier cedex 5

    Tél : +33 (0)4 67 61 32 89
    Fax : +33 (0)4 67 61 33 36

    xavier dot morin @ cefe dot cnrs dot fr

     

    HDR : Impact des changements globaux sur la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes forestiers - soutenue le 11/2/2021
    Lien : HDR Xavier Morin

     

    Thèmes de recherche

    (English follows)

    Mes travaux cherchent à parvenir à une meilleure compréhension du déterminisme de la diversité végétale aux différentes échelles spatiales et temporelles, sa réponse aux changements futurs, et son rôle dans le fonctionnement des écosystèmes forestiers. En particulier, je cherche donc à comprendre et prédire comment la biodiversité des écosystèmes forestiers s’organise selon différentes échelles spatiales, comment elle sera modifiée par les changements globaux, et quelles en seront les conséquences sur le fonctionnement de ces écosystèmes. Pour ce faire j’essaie de développer une approche intégratrice basée sur les processus. Mes travaux se focalisent principalement sur les espèces d'arbres et arbustes. Pour mener à bien ces objectifs, j’utilise aussi bien des résultats issus d’expérimentation, d’observations le long de gradients écologiques in situ, et de modélisation.

  • Pierre-Edouard GUERIN

    pierre edouard guerin photo webIngénieur d'étude, bioinformaticien (2017 - 2021)

    Diplômé du master professionnel double compétence informatique et biologie de l’Université Paris Diderot, j'apporte mes compétences en programmation pour de nombreux projets scientifiques en collaboration avec des équipes de recherche.

    CEFE/CNRS
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier 5

    • mail:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    • website:https://guerinpe.com/

     

  • Raphaël MATHEVET

     

     

    altDirecteur de Recherche CNRS (DR1)

      CEFE/CNRS
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier 5

    tél : +33 4 67 61 32 77
    fax: +33 4 67 41 06 16

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

  • Sophie CAILLON

    Sophie Caillon

    Chargée de recherche au CNRS (HDR)
    Ethnobiologiste / géographe

    Responsable de l'équipe Interactions bioculturelles
    Chercheure associée à l'UMR CREDO
    Porteur du projet PICS Bien-Etre
    Membre de l'ANR ASSET, du projet Crop-Diversity LICCI et du projet UE FALAH

     

    A travers un engagement ethnographique avec les agriculteur·rices, je cherche à décrire et comprendre les relations des humains avec leurs plantes, leur rapport à l’espace ou au lieu, et plus largement le rôle des organisations sociales et des institutions dans l’élaboration et la transformation de ces relations. Mes objectifs sont de comprendre comment (i.e. savoirs, ontologies et pratiques) et pourquoi (i.e. valeurs instrumentales, intrinsèques et surtout relationnelles), les agriculteur·rices gèrent, maintiennent et expérimentent une diversité de variétés et d’espèces. Plus récemment, mon objectif est d’identifier les valeurs de bien-être bioculturel chez les agriculteur·rices d’Océanie et de France (vigneron·nes).

    Mes travaux se déclinent ainsi en quatre thèmes : (1) Savoirs hybrides et classification des plantes ; (2) Valeurs associées à l’agrobiodiversité ; (3) Circulation des semences et des savoirs ; (4) Bien-être des agriculteurs.

     

     

  • Virginie MARIS

    PortraitVMDirectrice de recherche CNRS

    Je travaille en philosophie de l'environnement. Mes travaux portent sur l’épistémologie de l’écologie et des sciences de la conservation, l’éthique environnementale et la philosophie des politiques environnementales.

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    https://cnrs.academia.edu/VirginieMaris

    https://www.researchgate.net/profile/Virginie_Maris