• Alexandru MILCU

     Chargée de recherche (CR) & Ecotron Director

    MilcuA

     

    CNRS CEFE (Room 216A)
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier 5
    tel:+33 (0) 618.596.094
    alex.milcu(at)cnrs.fr

           Short Biography

     

    I am an ecosystem ecologist whose research interest focuses on the consequences of global changes such as biodiversity loss and climate change for the functioning of terrestrial ecosystems.

    • Since 2015 - Researcher CR, CNRS CEFE
    • Since 2018 - Ecotron Director
    • 2016-2018 - Adjunct Director, CNRS, Ecotron
    • 2012-2014 - Research Associate, CNRS Ecotron
    • 2007-2012 - Ecotron Project Leader, Imperial College London (Silwood Park)
    • 2005-2007 - Ecotron Research Officer, Imperial College London (Silwood Park)
    • 2002-2005 - PhD, Technical University of Darmstadt 

          View CV and complete publicaiton list 

          Acess publications at Researchgate 

          Publication metrics on Google Scholar                      

  • Arthur CELLE

    Mon sujet de stage :

    La loi des 80/20 s’applique-t-elle aux relations biodiversité-fonctionnement des écosystèmes ?

    Les relations biodiversité-fonctionnement des écosystèmes ont fait l’objet de nombreuses recherches en écologie qui ont permis d’établir un effet globalement positif de la richesse spécifique sur les processus écosystémiques tels que la productivité ou le recyclage de la matière organique. Cette approche basée sur le nombre d’’espèces est cependant en contradiction avec les théories en écologie fonctionnelle qui prédisent que le fonctionnement des écosystèmes dépend principalement des traits fonctionnels des espèces les plus abondantes dans un écosystème, les espèces rares ne contribuant que peu ou pas (ex : théorie du mass-ratio, Grime 1998 ; Enquist et al., 2015). Ainsi, la question se pose de savoir si toutes les espèces ou seulement une fraction des espèces présentes jouent un rôle significatif sur le fonctionnement des écosystèmes.

    Pour répondre à cette question, je vais essayer de tester le principe de Pareto, ou loi des 80/20, qui stipule que 80% des effets sont attribuables à 20% des causes. Cette loi statistique a déjà été validée dans plusieurs domaines des sciences sociales et économiques mais n’a à ce jour jamais été testée en écologie. Mon but est de tester la loi de Pareto sur un maximum de jeux de données couvrant divers taxons et divers processus écosystémiques. Pour ce faire, je vais quantifier la fraction du nombre d’espèces assurant 80% des processus écosystémiques dans chaque jeu de données. Puis, dans un second temps, je vais étudier les différentes conditions, théoriques et empiriques (biotiques, abiotiques), qui peuvent expliquer les potentielles variations dans cette fraction du nombre d’espèces importantes pour le fonctionnement des écosystèmes. Cette partie va nécessiter l'utilisation de simulations et des approches biogéographiques. Finalement, je vais développer des approches en écologie fonctionnelle pour caractériser les espèces qui influencent significativement le fonctionnement des écosystèmes (Est-ce que se sont des espèces fonctionnellement communes ou distinctes ?) et quantifier la portion de l’espace phénotypique occupée par ces espèces.

    Durant le stage je vais également participer au groupe de travail FREE2 : Functional Rarity in Ecology and Evolution (https://www.fondationbiodiversite.fr/la-frb-en-action/programmes-et-projets/le-cesab/free-2/).

    Mes encadrants :Cyrille VIOLLE (Directeur de Recherche) et Lucie MAHAUT (Post-Doctorante):

     

    Parcours académique :

    • Etudiant en Master 2 Biologie Ecologie Evolution parcours Ecosystèmes à Montpellier
    • Licence Biologie des organismes et des populations à Saint-Etienne

    Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • Bertrand SCHATZ

     

    B Schatz

    Directeur de recherche au CNRS, CID 52

     

    Je m’intéresse à l’écologie de la pollinisation, à l’évolution des interactions plantes-insectes et à la conservation de ces communautés. Mes travaux concernent surtout les figuiers en milieu tropical et les orchidées en milieu méditerranéen et ils portent sur la compréhension fondamentale de ces interactions et l’opérationnalité de leur conservation.

     

    I am interested in pollination ecology, in the evolution of plant-insect interactions and in the conservation of these communities. My studies concern tropical figs and Mediterranean orchids and they are focused on the fundamental understanding of these interactions and using fundamental insights for operational conservation.  

     

    Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

     

  • Cyrille VIOLLE

    altDirecteur de recherche CNRS

    CEFE/CNRS
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier 5

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    A l’interface entre écologie fonctionnelle et écologie des communautés, je cherche à comprendre les causes de variation de la biodiversité, aussi bien à l’échelle locale que continentale, et l’effet de changements de la biodiversité sur la dynamique et le fonctionnement des écosystèmes.

  • Elena KAZAKOU

    Professeure Institut Agro Montpellier12509183 10153915175929224 2075459128754908783 n

    CEFE/CNRS
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier 5

    tél :  +33 4 67 61 33 34
    fax :  +33 4 67 61 33 36
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

  • Eric GARNIER

    altDirecteur de Recherche (CNRS)

     CEFE/CNRS
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier Cedex 5

    tél : +33 4 67 61 32 42
    fax : +33 4 67 61 33 36

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Thèmes de recherche

    Mes travaux portent sur la caractérisation de la diversité fonctionnelle des végétaux, abordée essentiellement par l’étude de leurs traits fonctionnels.

  • Félix DE TOMBEUR

    Felix de Tombeur photoPostdoc researcher (Marie Skłodowska-Curie fellow)

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    https://www.researchgate.net/profile/Felix-De-Tombeur-2

    https://twitter.com/felixdetombeur    

        

     

    leaf surface Sue

    Research interests

    Soil scientist fascinated by plant ecophysiology, my research focusses on soil-plant interactions in both natural and controlled conditions. I am particularly interested in silicon (Si), a major component of the Earth’s crust and soils, that is increasingly considered as a key element in plant ecology and agriculture through the fantastic process of biosilicification (mineral deposits in plant organs as seen on the left).

     

     

    Research thematic

    I combine expertise in soil science and plant ecophysiology to work on three different research axes:

    • The influence of soil properties, and in particular their evolution over time through the use of long-term chronosequences, on silicon cycling (e.g., soil Si pools and fluxes, Si availability for plants, Si uptake by plants and silicification, biological versus lithological control on Si cycling)
    • The control of overlooked biotic factors on soil-plant Si mobility (e.g., soil microorganisms, large herbivores, root exudates), and how they could be leveraged to increase crop Si status through specific agricultural practices.
    • Developing functional trait-based approaches to better understand the role and functions of Si and silicification in plant ecophysiology, and how it aligns with major ecological theories (plant growth/defense tradeoff, plant economics spectrum, resource availability hypothesis, etc.).

    Publications

    C. Gilles, P. Finnegan, P. Hayes, K. Ranathunge, T. Burgess, F. de Tombeur, D. Migliorini, P. Dallongeville, G. Glauser, H. Lambers (2024). Facilitative and competitive interactions between mycorrhizal and non-mycorrhizal plants in an extremely phosphorus-impoverished environment: role of ectomycorrhizal fungi and native oomycete pathogens in shaping species coexistence. New Phytologist. In press.

    L. Barão, F. de Tombeur, J. Schoelynck (2023). Editorial: Silicon cycling in agricultural soils under current anthropogenic influences. Frontiers in Environmental Science. 11:1333256.

    Mahaut L, Violle C, Shihan A, Pélissier R, Morel J-B, de Tombeur F, Rahajaharilaza K, Fabre D, Luquet D, Hartley S, Thorne S, Ballini E, Fort, F (2023), Beyond trait distances: Functional distinctiveness captures the outcome of plant competition. Functional Ecology. 37, 2399-2412

    de Tombeur F, Pélissier R, Shihan A, Rahajaharilaza K, Fort F, Mahaut L, Lemoine T, Thorne S, Hartley S, Luquet D, Fabre D, Lambers H, Morel J-B, Ballini E, Violle C (2023), Growth–defence trade-off in rice: fast-growing and acquisitive genotypes have lower expression of genes involved in immunity. Journal of Experimental Botany. 74, 3094-3101

    de Tombeur F, Raven J, Toussaint A, Lambers H, Cooke J, Hartley S, Johnson S, Coq S, Katz O, Schaller J, Violle C (2023), Why do plants silicify? Trends in Ecology and Evolution. 38, 275-288

    Cornelis JT, de Tombeur F (2022), Soil controls on carboxylate-driven processes and opportunities. Plant and Soil. 476, 239-250

    de Tombeur F, Lemoine T, Violle C, Fréville H, Thorne S, Hartley S, Lambers H, Fort F (2022), Nitrogen availability and plant-plant interactions drive leaf silicon concentration in wheat genotypes. Functional Ecology. 36, 2833-2844

    de Tombeur F, Roux, P, Cornelis JT (2021), Silicon dynamics through the lens of soil-plant feedback interactions: perspectives for agricultural practices. Plant and Soil. 467, 1-28.

    de Tombeur F, Laliberté E, Lambers H, Faucon MP, Zemunik G, Turner BL, Cornelis JT, Mahy G (2021) A shift from phenol to silica-based leaf defenses during long-term soil and ecosystem development. Ecology Letters.24, 984-995.

    de Tombeur F, Cornelis JT, Lambers H (2021), Silicon mobilization by root-released carboxylates. Trends in Plant Science.26, 1116-1125.

    de Tombeur F, Cornelis JT, Laliberté E, Lambers H, Mahy G, Faucon MP, Turner BL (2021) Impact of ecosystem water balance and soil parent material on the terrestrial silicon cycle: insights from three long-term chronosequences. Biogeochemistry. In press.

    de Tombeur F, Cooke J, Collard L, Cisse D, Saba F, Burgeon V, Hassan N, Cornelis JT (2021), Rice-husk biochar affects silicification patterns and physical traits of rice leaves cultivated in desilicated soils (Ferric Lixisol). Plant and Soil.460, 375-390.

    Vander Linden C, Li Z, Iserentant A, Van Ranst E, de Tombeur F, Delvaux B (2021), Rainfall is the major driver of plant Si availability in perudic gibbsitic Andosols. Geoderma. 404, 115295.

    Falster, D, et al.(2021) AusTraits – a curated plant trait database for the Australian flora. Scientific Data.8, 254.

    de Tombeur F, Turner BL, Laliberté E, Lambers H, Cornelis JT (2020) Silicon dynamics during 2 million years of soil development in a coastal dune chronosequence under a Mediterranean climate. Ecosystems. 23, 1614-1630.

    de Tombeur F, Turner BL, Laliberté E, Lambers H, Mahy G, Faucon MP, Zemunik G, Cornelis JT (2020) Plants sustain the terrestrial silicon cycle during ecosystem retrogression. Science. 369, 1245-1248.

    de Tombeur F, Vander Linden C, Cornelis JT, Godin B, Compere P, Delvaux B (2020), Soil and climate affect foliar silicification patterns and silica-cellulose balance in sugarcane (Saccharum officinarum). Plant and Soil. 452, 529-546.

    de Tombeur F, Cornu S, Bourlès D, Duvivier A, Pupier J, ASTER Team, Brossard M, Evrard O (2020) Retention of 10Be, 137Cs and 210Pbxs in soils: Impact of physico-chemical characteristics. Geoderma. 367, 114242.

    Li Z, de Tombeur F, Vander Linden C, Cornelis JT, Delvaux B (2020) Soil microaggregates store phytoliths in a sandy loam. Geoderma. 360, 114037.

    Nakamura R, Cornelis JT, de Tombeur F, Yoshinaga A, Nakagawa M, Kitajima K (2020) Diversity of silicon release rates among tropical tree species during leaf-litter decomposition. Geoderma. 368, 114288.

    Nakamura R, Cornelis JT, de Tombeur F, Nakagawa M, Kitajima K (2020) Comparative analysis of borate fusion versus sodium carbonate extraction for quantification of silicon contents in plants. Journal of Plant Research. 133, 271–277.

    Leroy N, de Tombeur F, Walgraffe Y, Cornelis JT, Verheggen F (2019) Silicon and plant natural defenses against insect pests: impact on plant volatile organic compounds and cascade effects on multitrophic interactions. Plants. 8, 444.

    de Tombeur F, Sohy V, Chenu C, Colinet G, Cornelis JT (2018) Effects of permaculture practices on soil physicochemical properties and organic matter distribution in aggregates: a case study of the Bec-Hellouin Farm (France). Frontiers in Environmental Science. 6, 116.

  • Gérard DUVALLET (Émérite)

    Gerard Duvallet trombiProfesseur émérite

     

    UMR5175, Université Paul-Valéry Montpellier, Route de mende, 34199 Montpellier Cedex 5

    Tél : +33 (0)6 38 95 24 35

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

    https://www.researchgate.net/profile/Gerard_Duvallet

     

    Résumé :

    Étude de l’impact du changement des pratiques pastorales sur les populations de vecteurs et conséquences possibles : 1) évaluer en quoi l’activité d’élevage a un effet sur la biodiversité (entomofaune), 2) analyser et prévoir les conséquences pour les arthropodes hématophages (nuisances et transmission de pathogènes), 3) envisager toutes les possibilités de lutte non polluante (pièges chimiques attractifs, substances naturelles répulsives, lutte biologique).

    Travaux menés en France, en Thaïlande et en Afrique de l’Ouest principalement sur stomoxes et tabanides.

     

    Mots-clés :

    Arthropodes hématophages, Transmission vectorielle, Pratiques pastorales, Méthodes de lutte

     

     

     

     

     


  • Jérôme CORTET

    Professeur(Université Paul-Valéry Montpellier III)

    Tél : +33 (0) 4 67 14 23 15

    Fax: +33 (0) 4 67 14 24 59

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

     

  • JOFFRE Richard

    Directeur de Recherche ( DR1)/Directeur du CEFE

    Mes travaux portent sur la compréhension de la régulation du fonctionnement des écosystèmes terrestres en terme de flux de matière (eau, carbone, nutriments…). Initialement centrées sur les écosystèmes méditerranéens, mes activités ont été élargies à d’autres écosystèmes subissant de très fortes contraintes (les hauts plateaux andins). 

    My research focuses on the understanding of terrestrial ecosystems functioning in terms of fluxes (water, carbon, nutrients...). Initially centered on Mediterranean ecosystems, my research activities have been extended to the Andean highlands).

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Mots-clés:Ecologie fonctionnelle-  Changements planetaires -   Méditerranée - Andes - Quercus -  Chenopodium quinoa - Spectroscopie proche infrarouge

    Key-words:Functional Ecology - Global Change - Mediterranean Basin - Andes -Quercus - Chenopodium quinoa - NIRS

     

  • Johanne NAHMANI

    Chargée de recherche (CR1) 

    alt

    Responsable de l’équipe BIOFLUX

    Campus du CNRS

    1919, route de Mende
    34293 Montpellier 5
    tel:+33 (0)4 67 61 32 43
    fax:+33 (0)4 67 41 33 36

    e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

     

    Mots clés : 

    Macroinvertébrés du sol, Diversité, Rôle fonctionnel (Structuration des sols, Décomposition des litières), Perturbations anthropiques et changements globaux, Traits biologiques, écologiques et fonctionnels

  • Lauren GILLESPIE

    Lauren

          Doctorante

    CNRS CEFE (Room 212A)Soil logo v3 change

    1919, route de Mende

    34293 Montpellier

    lauren.gillespie(at)cefe.cnrs.fr

     

    Sujet de thèse :L’impact du changement climatique sur le fonctionnement microbien du sol le long des gradients de diversité des arbres dans des forêts Européennes.

    Thesis subject:Soil microbial functioning under climate change across tree diversity gradients in European forests.

    Encadrants/Supervisors : Stephan HÄTTENSCHWILER, Nathalie FROMIN & Alexandru MILCU

     

    Objectif (français) : 

    Ma thèse fait partie du projet collaboratif « SoilForEUROPE » avec la participation de plusieurs partenaires en France, en Allemagne, en Belgique, en Suède et en Pays-Bas. SoilForEUROPE vise à comprendre la relation entre la diversité des espèces d’arbres et la diversité des organismes du sol, et leurs conséquences pour le fonctionnement des écosystèmes forestiers sous changement climatique à l’échelle Européenne.IMG 20170819 WA0007

    L’objectif de ma thèse est de comprendre les mécanismes sous-jacents de la résistance et la résilience du fonctionnement microbien (l’activité microbien et les flux de gaz) face à des évènements de sècheresse extrême sous conditions contrôlées (sur le terrain et à l’Ecotron Européen à Montpellier). Je vais également interagir étroitement avec l’ensemble des membres du consortium sur différents aspects liés aux activités microbiennes (la diversité microbienne, la diversité de la faune de sol, le fonctionnement des racines, etc.).   

    Objective (english) :

    My PhD is part of the SoilForEUROPE project including several partners from France, Germany, Belgium, Sweden, and the Netherlands. SoilForEUROPE aims to understand the relationships between tree species diversity and soil diversity, and their consequences for ecosystem functioning across major European forest types under climate change.

    The objective of my PhD is to understand the driving mechanisms of ecosystem resistance and resilience of microbial functioning (microbial activity and trace gas fluxes) to extreme drought events under controlled conditions (in the field and at the European Ecotron in Montpellier). I will also closely interact with all members of the consortium on related aspects (microbial diversity, soil fauna diversity, root functioning, etc.).

     

    Publications :

    Hättenschwiler S., Barantal S., Ganault P., Gillespie L., Coq S., (2018). Quels enjeux sont associés à la biodiversité des sols ? Innovations Agronomiques, 69, 1-14.

    Bristiel, P., Gillespie, L., Østrem, L., Balachowski, J., Violle, C., & Volaire, F. (2018). Experimental evaluation of the robustness of the growth–stress tolerance trade‐off within the perennial grass Dactylis glomerata. Functional Ecology, 32(8),1944-1958.
     
    Gillespie, L. M., & Volaire, F. A. (2017). Are winter and summer dormancy symmetrical seasonal adaptive strategies? The case of temperate herbaceous perennials. Annals of botany, 119(3), 311-323.
     
    Yap, T. A., Gillespie, L., Ellison, S., Flechas, S. V., Koo, M. S., Martinez, A. E., & Vredenburg, V. T. (2016). Invasion of the fungal pathogen Batrachochytrium dendrobatidis on California islands. EcoHealth, 13(1), 145.
     
     
    Études/Education :                                
     
    Master 2 (Second year of Master's program) (2015) : La relation entre croissance et survie au stress constitue-t-elle un compromis évolutif ou une relation dynamique: le cas de Dactylis glomerata L.(Is the relationship between growth and stress survival an evolutionary trade-off or a dynamic linkage: the case of Dactylis glomerata L.).  Encadré par : Florence VOLAIRE (Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive – CNRS – 34293 Montpellier – France). Formation : Master 2 Biodiversité, Ecologie et Environnement à l’Université Grenoble Alpes.
     
    Master 1 (First year of Master's program) (2014) : Effets du dérangement humain sur les oiseaux forestiers (Effects of anthropogenic disturbance on forest birds). Encadré par : Yves Bötsch (La Station Ornithologique Suisse – 6204 – Sempach – Suisse). Formation : Master 1 Biodiversité, Ecologie et Environnement – Université Grenoble Alpes – Grenoble – France.
     
    Bachelor (2008 – 2012) : Formation : Biology concentration in Ecology – San Francisco State University – California – USA
     
  • LE RONCÉ Iris

     

    Thèse soutenue le 12 novembre 2020 (2017-2020)

     

    http://www.theses.fr/s212983

     

    CEFE-CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier 5

     

     

    Sujet de thèse :

    Déterminisme environnemental de la fécondité du chêne vert

    Encadrement :

    Directrice : Isabelle CHUINE (CNRS – UMR CEFE - FORECAST)
    Co-encadrant : Jean-Marc LIMOUSIN (CNRS – UMR CEFE - FORECAST)
    Co-encadrant : Samuel VENNER (CNRS – UMR LBBE - Equipe Ecologie Quantitative et Evolutive des Communautés)

    Financement :

    Ingénieure des Ponts, des Eaux et des Forêts en formation doctorale (Ministère chargé de l’écologie)

    Résumé :

    Le changement climatique exerce une pression croissante sur les forêts du monde entier, et ses impacts potentiels sur la fécondité des arbres sont encore mal compris. De nombreuses espèces d'arbres forestiers se reproduisent suivant des patrons de fructification intermittente et synchronisée entre les individus, dits de masting, dont les déterminants complexes doivent être identifiés pour comprendre l'effet du climat sur la fécondité des arbres forestiers.

    Cette thèse a comme objectif général d'approfondir notre connaissance des déterminants environnementaux de la fécondité des arbres forestiers et de leurs interactions, en se focalisant sur le chêne vert, une espèce très répandue en milieu méditerranéen. Elle a aussi pour objectif de déterminer comment la fécondité du chêne vert pourrait être affectée par le changement climatique, et de développer un modèle basé sur les processus capable de prédire cet impact.Ce travail de thèse a donc combiné des analyses de suivis à long terme dans une forêt de chêne vert soumise à une manipulation des précipitations*, des expérimentations de manipulation des relations sources-puits pour l'allocation des ressources à la reproduction à l'échelle individuelle, et de la modélisation.

    J'ai montré que la reproduction était fortement régulée par les conditions météorologiques durant le cycle reproducteur, et en particulier par la disponibilité en eau en été-automne, et dans une moindre mesure par la disponibilité en carbone et nutriments ainsi que par la compétition entre fruits et nouveaux bourgeons. Mes résultats expérimentaux montrent que l'allocation de ressources à la reproduction peut être modifiée en cas de limitation des ressources par une défoliation ; et que les fruits en développement ont un impact négatif sur les dynamiques des réserves en azote et en zinc dans les branches ainsi que sur la production des fleurs femelles l'année suivante. Les observations en forêt indiquent qu'une réduction continue des précipitations sur plusieurs années induit une diminution du nombre de fruits produits, indépendamment des effets de la variabilité interannuelle et sans que les arbres semblent être capables de s'y acclimater. Enfin, j'ai développé, au sein du modèle de fonctionnement de l'arbre PHENOFIT, un modèle de fécondité se basant sur les hypothèses et résultats issus de mes travaux et de la littérature.

    * Cette partie est basée sur l’analyse de données de floraison et de fructification collectées sur la station expérimentale de Puéchabon (http://puechabon.cefe.cnrs.fr/) depuis 1984, et qui offrent un recul très rare sur l’évolution des dynamiques de fécondité chez les arbres forestiers.


    PhD Title:

    Drivers of holm oak fecundity

    Abstract:

    Climate change is placing increasing pressure on forests around the world, and its potential impacts on the reproductive capacity of individuals are yet poorly understood. Many forest tree species reproduce following so-called masting patterns, in which seed production is intermittent and synchronized among individuals, whose drivers need to be identified in order to better understand the impact of climate on the fecundity of forest trees.

    The general objective of this thesis is to deepen our knowledge of the environmental drivers of the fecundity of forest trees and their interactions, by focusing on the holm oak, a widespread species in the Mediterranean basin. It also aimed to determine how fecundity could be impacted by climate change, and to develop a process-based model capable of predicting this impact. This thesis work combines analyses of long-term monitoring in a holm oak forest exposed to a rainfall exclusion experiment*, experimental manipulations of source-sink interactions involved in the resource allocation to reproduction, and modelling.

    I have shown that reproduction was strongly regulated by weather conditions during the reproductive cycle and in particular by the water availability in summer-autumn, and to a lesser extent by the availability of carbon and nutrients, as well as by competition between fruits and new buds. My experimental results show that the allocation of resources to reproduction could be modified in case of resource limitation due to defoliation; and that developing fruits have a negative impact on the dynamics of nitrogen and zinc reserves in branches, as well as on the production of female flowers the following year. Long-term observations show that multi-year rainfall reduction induce a decrease in the number of fruits produced which is additional to the interannual variability and that tree reproduction does not acclimate to drought. Finally, within the PHENOFIT model, I have developed a fecundity model based on the assumptions and results from my work and from the literature.

    *Data analyzed in this project were mainly collected at the Puéchabon long-term monitoring site: http://puechabon.cefe.cnrs.fr/


    Publications :

    6. Le Roncé I., Dardevet E., Venner S., Schönbeck L., Gessler A., Chuine I. et Limousin J.-M., 2023. « Reproduction alternation in trees: testing the resource depletion hypothesis using experimental fruit removal in Quercus ilex ». Tree Physiology,tpad025. https://doi.org/10.1093/treephys/tpad025

    5. Le Roncé I., Gavinet J., Ourcival J.-M., Mouillot F., Chuine I., et Limousin J.-M., 2021. « Holm oak fecundity does not acclimate to a drier world ». New Phytologist,231: 631–645.https://doi.org/10.1111/nph.17412.

    4. Le Roncé I., Toïgo M., Dardevet E., Venner S., Limousin J.-M. et Chuine I., 2020. « Resource manipulation through experimental defoliation has legacy effects on allocation to reproductive and vegetative organs in Quercus ilex ». Annals of Botany, 126: 1165–1179. https://doi.org/10.1093/aob/mcaa137

    3. Joffard N., Le Roncé I., Langlois A., Renoult J., Buatois B., Dormont L., et Schatz B. 2020. « Floral trait differentiation in Anacamptis coriophora: phenotypic selection on scents, but not on colour ». Journal of Evolutionary Biology, 33: 1028–1038. https://doi.org/10.1111/jeb.13657

    2. Chapurlat É., Le Roncé I., Ågren J., et Sletvold N. 2020. « Divergent selection on flowering phenology but not on floral morphology between two closely related orchids ». Ecology and Evolution, 10: 5737–5747. doi: https://doi.org/10.1002/ece3.6312

    1. Schermer, É., Bel‐Venner M.‐C., Gaillard J.‐M., Dray S., Boulanger V., Le Roncé I., Oliver G., Chuine I., Delzon S., et Venner S. 2019. « Flower Phenology as a Disruptor of the Fruiting Dynamics in Temperate Oak Species ». New Phytologist, 225: 1181-1192. https://doi.org/10.1111/nph.16224


     

  • LIMOUSIN Jean-Marc

    Jean-Marc LIMOUSIN
     
    Chargé de Recherche CNRS (CR2)
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    +33 (4) 67 61 32 93
     
     
     
    My main resarch interests are:
     
    The water and carbon fluxes in forest ecosystems facing water limitation
     
    The physiological responses of trees to water stress
     
    The mechanisms leading to acclimation or mortality of trees under global-change
    type drought
                      
    JM Limousin photo siteweb
     
     
  • MORIN Xavier

    Directeur de Recherche (DR2)

    CNRS Researcher 

    PhotoXM2022b.jpg

     

    CEFE/CNRS
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier cedex 5

    Tél : +33 (0)4 67 61 32 89
    Fax : +33 (0)4 67 61 33 36

    xavier dot morin @ cefe dot cnrs dot fr

     

    HDR : Impact des changements globaux sur la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes forestiers - soutenue le 11/2/2021
    Lien : HDR Xavier Morin

     

    Thèmes de recherche

    (English follows)

    Mes travaux cherchent à parvenir à une meilleure compréhension du déterminisme de la diversité végétale aux différentes échelles spatiales et temporelles, sa réponse aux changements futurs, et son rôle dans le fonctionnement des écosystèmes forestiers. En particulier, je cherche donc à comprendre et prédire comment la biodiversité des écosystèmes forestiers s’organise selon différentes échelles spatiales, comment elle sera modifiée par les changements globaux, et quelles en seront les conséquences sur le fonctionnement de ces écosystèmes. Pour ce faire j’essaie de développer une approche intégratrice basée sur les processus. Mes travaux se focalisent principalement sur les espèces d'arbres et arbustes. Pour mener à bien ces objectifs, j’utilise aussi bien des résultats issus d’expérimentation, d’observations le long de gradients écologiques in situ, et de modélisation.

  • MOUILLOT Florent

    Chargé de recherche (CRCN IRD)

    86F73DF4 A6F1 4F8F ADD0 1E422F39C1E1 1 201 a

    CEFE/CNRS
    Campus du CNRS
    1919, route de Mende
    34293 Montpellier 5

    tél :  +33 (0)4 67 61 33 53
    fax : 33 (0)4 67 61 33 36

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Thèmes de recherche

    Mes travaux portent principalement sur la modélisation de la dynamique et du fonctionnement des écosystèmes végétaux naturels terrestres à différentes échelles.

  • Nathalie FROMIN

    Chargée de recherche CNRS (CR1)    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     nathalie-fromin

    I am a soil ecologist studying plant - microorganisms - soil interactions in terrestrial ecosystems in a context of global change. My research aims at understanding the response of soil microbial communities and the processes they control to plant diversity in a changing world.

    See my publications onResearchGate

    https://orcid.org/0000-0003-3752-7503

     

  • Stephan HATTENSCHWILER

    Photo de Stephan Hättenschwiler        Directeur de recherche CNRS
            
    Directeur du département "Ecologie Fonctionnelle"

            Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
            tél :+33 (0)4 67 61 33 49

     

     

     

    I am interested in how changes in biodiversity and environmental conditions (atmospheric carbon dioxide, temperature, precipitation) affect plant-soil interactions, with a particular focus on plant litter and decomposer organisms. The main research goal is a mechanistic understanding of the drivers of biogeochemical cycles using experimental approaches in the field (alpine, temperate, Mediterranean and tropical forest ecosystems) and the laboratory.

  • Sylvain COQ

    altMaître de conférence

     

    email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Mes travaux de recherche portent sur divers aspects de l'écologie fonctionnelle du système sol-plantes-herbivores, en particulier:
    - le processus de décomposition de la matière organique
    - les stratégies des plantes, et en particulier le rôle des composés secondaires produits par les plantes.
    - les impacts fonctionnels de l'herbivorie
    - les rôles de la faune du sol et deschampignons mycorhiziens
    Mes activités d'enseignements sont principalement centrées sur l'écologie et la biologie des organismes, notamment la botanique. Je suis particulièrement investi dans la formation des futurs enseignants.

    Pour me contacter:

    Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Adresse actuelle: Centre d'Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (CEFE - CNRS)

    1919, route de Mende, F - 34293 Montpellier Cedex 5, France.

    Tel: +33(0)4 61 67 32 41

    Enseignements

    J'effectue actuellement mes enseignements au sein de l'Université Montpellier, où j'interviens principalement dans les filières de préparation au concours de l'enseignement. Je suis en particulier co-responsable du parcours Agrégation du master 2 BEE. Je suis également responsable d'une UE d'Ecologie fonctionnelle (L2).
    J'enseigne principalement l'écologie et la biologie des organismes, végétaux ou animaux, avec un fort intérêt pour l'enseignement de terrain.

    Publications

    •  Coq S. et Bouffier A.Le sol : une interface vivante entre lithosphère et atmosphère.In Perrier C., Beaux J.F., Bouffier A., Coq S. , Darribère T. et al. Biologie-Géologie tout-en-un BCPST 2e année. Dunod

    • Bouffier A. et Coq S.Les enjeux de la gestion des solsIn Perrier C., Beaux J.F., Bouffier A., Coq S. , Darribère T. et al. Biologie-Géologie tout-en-un BCPST 2e année. Dunod

    • Coq S., Cárdenas R.E., Mousain D., Selosse M.A., Richard F., Hättenschwiler S.(2022)Ectomycorrhizae and nitrogen acquisition from tannin-protein complexes inPinus pinea.Pedobiologia 94https://doi.org/10.1016/j.pedobi.2022.150817

    • Coq S., Ganault P., Le Mer G., Nahmani J., Capowiez Y., Dignac P.F., Rumpel C., Joly F.X.(2022)Faeces traits as unifying predictors of detritivore effects on organic matter turnoverGeoderma422: 115940. https://doi.org/10.1016/j.geoderma.2022.115940

    • Ganault P., Barantal S.,Coq S., Hättenschwiler S., Lucas S., Decaens T., Nahmani J. (2022)Leaf litter morphological traits, invertebrate body mass and phylogenetic affiliation explain the feeding and feces properties of saprophagous macroarthropods.European Journal of Soil Biology, 109.

    • Erktan A.,Coq S., Blanchart E., Chevallier T., Trap J., Bernard L., Nahmani J., Hartmann C., Hedde M., Ganault P., Barot S., Cortet J. (2022).Biodiversité et structure physique des sols : une vision spatialisée du fonctionnement des sols.Étude et Gestion des Sols, 29 :153 :167

    • Perrin W. , Fontana S. ,Coq S., Berlioz L., Jay-Robert P, Moretti M.(2021)Trait-based responses of dung beetle assemblages to grazing intensity in contrasting bioclimatic contexts.Environmental Entomology, 50 (6) : 1332–1343https://doi.org/10.1093/ee/nvab091

    • Joly F.X.,Coq S., Coulis M., David J.F, Hättenschwiler S., Mueller C.W., Prater I., Subke J. A. (2020) Litter conversion into detritivore faeces: the highway to decomposition. Communications Biology

    • Coq S, Nahmani J, Kazakou E, Fromin N, David JF (2020). Do litter feeding macroarthropods disrupt cascading effects of land use on microbial decomposer activity? Basic and Applied Ecology. 46: 24-34

    • Coq S. & Ibanez S. (2019)Soil fauna contribution to winter decomposition in subalpine grasslands. Soil organisms 91 (3): 107 - 112

    • Meinard Y., Coq S., Schmid B. (2019).The vagueness of "biodiversity" and its implications in practice. In : Casetta, E., Marques da Silva, J., Vecchi, D. From Assessing to Conserving Biodiversity. Conceptual and Practical Challenges. Springer.

    • Arnoldi JF.,Coq S., Kéfi S., Ibanez S (2019).Positive plant-soil feedbacks trigger tannin evolution by niche construction: a spatial stoichiometric model. Journal of Ecology.

    • Hättenschwiler S. , Sun T,Coq S (2019).The chitin connection of polyphenols and its ecosystem consequences. New Phytologist (2019) 223: 5–7

    • Hättenschwiler S, Barantal S, Ganault P, Gillespie L, Coq S.(2018) Quels enjeux sont associés à biodiversité des sols? Innovations Agronomiques , 69 , 1-14

    • Coq S, Nahmani J, Resmond R., Segrestin J., David JF, Schevin P., Kazakou E (2018). Intraspecific variation in litter palatability to macroarthropods in response to grazing and soil fertility. Functional Ecology, 32, 2615 - 2624.

    • Joly FX, Coq S., Coulis M., Nahmani J., Hättenschwiler S. Litter conversion into detritivore faeces reshuffles the quality control over C and N dynamics during decomposition.Functional Ecology, 32, 2605 - 2614.

    • Gripp A., Francisco de Assis E., Carneiro L., Dettogni Guariento R., Figueiredo-Barros M.P.,Coq S., Milcu A., Caliman A. (2018)Weak to no effects of litter standing stocks on the decomposition of litter mixtures in a tropical restinga ecosystem.Pedobiologia - Journal of Soil Ecology, 68, 20-23, doi: 10.1016/j.pedobi.2018.02.003

    • Bumb I., Garnier E., Coq S., Nahmani J., Del Rey Granado M., Kazakou E. (2018) Traits and the digestibility-decomposability relationships in species from Mediterranean rangelands. Annals of Botany, 121 (3), 459–469. doi 10.1093/aob/mcx175

    • Erktan A., Balmot J., Mérino-Martin L., Monnier Y., Pailler F.,Coq S., Abiven S., Stokes A., Le Bissonnais Y (2017).Immediate and long-term effect of tannins on the stabilization of Mediterranean soil aggregates.Soil Biology and Biochemistry,105, 197-205

    • Coulis, M., Hättenschwiler, S.,Coq, S. and David J.F., 2016.Leaf litter consumption by macroarthropods and burial of their faeces enhance decomposition in a mediterranean ecosystem.Ecosystems 19: 1104. doi:10.1007/s10021-016-9990

    • Meinard, Y.,Coq, S., Schmid, B. (2014)A constructivist approach towards a general definition of biodiversity.Ethics, policy and environment, 17 (1), pp 88-104

    • Ibanez, S., Bernard, L., Coq, S., Moretti, M., Lavorel, S., Gallet, C. (2013),Herbivory differentially alters litter dynamics of two functionally contrasted grasses.Functional Ecology, 27 (4). doi: 10.1111/1365-2435.12094

    • Coq S, Weigel J, Bonal D, Hättenschwiler S, 2012.Litter mixture effects on tropical tree seedling growth - a greenhouse experiment.Plant BIology, 14, pp 630 - 640. DOI: 10.1111/j.1438-8677.2011.00534.x

    • Coq S, Weigel J, Butenschoen O, Bonal D, Hättenschwiler S, 2011.Litter composition rather than plant presence affects decomposition of tropical litter mixtures.Plant and soil, 343, pp 273–286 Doi: 10.1007/s11104‐011‐0717‐y

    • Hättenschwiler S.,Coq S, Barantal S., Handa T, 2010.Leaf traits and decomposition in tropical rainforests: revisiting some commonly held views and towards a new hypothesis.New phytologist, doi: 10.1111/j.1469-8137.2010.03483.x.

    • Tarascou I, Souquet JM, Mazauric JP, Carrillo S,Coq S, Canon F, Fulcrand H, Cheynier V, 2010.The hidden face of food phenolic compounds.Archives of Biochemistry and Biophysics,501 (1)

    • Coq S, Souquet JM, Meudec E, Cheynier V, Hättenschwiler S, 2010.Leaf litter tannins drive decomposition and control animal consumption in a humid tropical forest in French Guiana.Ecology,91

    • Coulis M, Hättenschwiler S, Rapior S,Coq S. 2009.Litter consumption by soil macrofauna and the fate of condensed tannins.Soil Biology and Biochemistry,41, pp. 2573-2578.

    • Coq, S.; Barthes, B.; Oliver, R.; Rabary, B.; Blanchart, E, 2007.Earthworm activity affects soil aggregation and organic matter dynamics according to the quality and localization of crop residues-An experimental study (Madagascar).Soil Biology and Biochemistry,39 (8), pp. 2119-2128

     

  • Thibaud DECAËNS


     

    Professeur des Universités

     

    Mes travaux portent sur l'écologie fonctionnelle et l'écologie des communautés d'invertébrés terrestres.

     

    In my studies I focuss on functional and community ecology of terrestrial invertebrates.

     

    Courriel: Thibaud.Decaens [at] cefe.cnrs.fr

    bureau 2-C-211

    tel : 04 67 61 33 29

    10253777 10152393494727147 8279684171122004306 n