Biocultural approaches to indicators of well-being and sustainability: bridging local to global scales

Eleanor STERLING

Center for Biodiversity and Conservation, American Museum of Natural History, New York, USA

Le vendredi 10 novembre 2017 - 11h30 Grande Salle CEFE (1919 Rte de Mende, 1e étage, aille C)

(Seminar in English)

Pacific Island communities are facing unprecedented challenges in conserving natural resources and maintaining human well-being. In these place-based communities, biocultural connections, or the integrated social, economic, cultural and environmental linkages between people and nature are widely believed to play a critical role in improving and maintaining the resilience of both human and ecological communities. However, indicators of human or ecological well-being rarely reflect the integrated nature of these systems. Based on visioning exercises across multiple Pacific Island archipelagoes (Hawaiʻi, Fiji, Solomon Islands, Marshall Islands) on characteristics of vibrant biocultural landscapes and seascapes, we have identified key dimensions that describe a resilient biocultural state for Pacific Island communities and developed example indicators that measure the state of these dimensions. Additionally, we have assessed the United Nation's Sustainable Development Goals and the Convention on Biological Diversity's Aichi Targets to determine which of these goals or targets are relevant to Pacific Island communities. For goals or targets that were not obviously relevant, we have come up with recommendations for how they can be adjusted to be relevant or translated between local and global needs, in order to better resonate with communities and better reflect important connections between people and nature.

Recent publications:

Sterling et al. 2017 Biocultural approaches to well-being and sustainability indicators across scales.  Nature Ecology & Evolution

Sterling et al. 2017 Culturally Grounded Indicators of Resilience in Social-Ecological Systems Environment and Society: Advances in Research.

 

Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Contact du Comité SEEM: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..   Contact du Labex CEMEB: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

When good mating systems go bad: understanding sexual mistakes

David SHUKER

University of St Andrews, Scotland

Le vendredi 20 octobre 2017 - 11h30 Grande Salle CEFE (1919 Rte de Mende, 1e étage, aille C)

(Seminar in English)

Why do animals make sexual mistakes? For instance, why does same-sex sexual behaviour arise, or mating attempts with the wrong species, or even failure to successfully mate at all? Our understanding of how mating systems should evolve, and in turn shape the evolution of the diverse sexual traits we see around us, is based on our – often implicit – assumptions about how natural and sexual selection should act on sexual function. For instance, we typically expect strong selection on primary sexual function, drastically reducing episodes of infertility or mechanical incompatibility, as well as strong selection on secondary sexual function, to reduce erroneous mate choices for example. In this talk, I will discuss the mating biology of Lygaeus seedbugs, a group of species that exhibit striking levels of mating failure (driven primarily by a failure of sperm transfer) and reproductive interference (heterospecific mating interactions). Our work on these unexpected sexual phenotypes throws new light on old questions in mating systems theory, and encourages us to explore new ways of thinking about how evolution shapes sexual behaviour.

Related publications:

Shuker, D.M. & Burdfield-Steel, E.R. (2017) Reproductive interference in insects. Ecological Entomology, 42 (Suppl. 1): 65-75.

Greenway, E.V., Balfour, V.L. & Shuker, D.M. (2017) Can females choose to avoid mating failure in the seed bug Lygaeus simulans? Animal Behaviour, 129: 61-69

Dougherty, L.R., Simmons, L.W. & Shuker, D.M. (2016) Post-copulatory sexual selection when a female mates once. Animal Behaviour, 116: 13-16.

Greenway, E.V. & Shuker, D.M. (2015) The repeatability of mating failure in a polyandrous insect. Journal of Evolutionary Biology, 28: 1578-1582.

Shuker, D.M., Currie, N., Hoole, T. & Burdfield-Steel, E.R. (2015) The extent and costs of reproductive interference among four species of true bug. Population Ecology, 57: 321-331.

Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Contact du Comité SEEM: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..   Contact du Labex CEMEB: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Exposition dans la rotonde au RDC

Fond de couverture

© Daphné Grulois

« Les Lagons de Nouvelle-Calédonie »

1er inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO le 7 juillet 2008

Cette zone reconnue couvre 15743km2, répartie sur six sites. Elle représente l’ensemble de la diversité des récifs et écosystèmes associés de cet archipel français du Pacifique Sud, un des trois systèmes récifaux les plus vastes du monde.

Les lagons et les récifs coralliens de Nouvelle-Calédonie abritent des écosystèmes d’une diversité exceptionnelle d’espèces de coraux, de poissons, etc… ainsi qu’un continuum d’habitats allant des mangroves aux herbiers et caractérisés par une panoplie de structures récifales parmi les plus diversifiées de la planète. Ils offrent également un habitat pour plusieurs espèces marines emblématiques et/ou en danger : des tortues, des baleines, des dugongs, les nautiles, etc….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Daphné Grulois

 

 

Soutenance HDR - Aurélie CELERIER

Aurélie CELERIER

Maitre de conférences, Université de Montpellier - CEFE

Habilitation à Diriger des Recherches

Soutenance prévue le 11 Octobre 2017, à 14:00

Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive, Grande salle de réunion,

1919 Route de Mende, 34293 Montpellier

 

Comportement animal : tenter de joindre l’ultime au proximal Des Neurosciences … à l’Ecologie Comportementale 

Des COMMENT et des POURQUOI du comportement.

  

Résumé

Au travers d’études réalisées dans différents champs disciplinaires, incluant les Neurosciences et l’Ecologie Comportementale, j’essaierais de montrer comment je me suis attachée à répondre à certains questionnements ultimes et proximaux, concernant le comportement animal. Lors de cette soutenance, il sera ainsi question de mémoire, de stress, de perception chimique, de souris, de pétrels, de dauphins et de baleines. En revanche, il ne sera question ni de réchauffement climatique, ni de mammouths à poils laineux ou de gallinettes cendrées.

 

Composition du jury :

Aline BERTIN, Chargée de Recherche, INRA Val de Loire, UNIVERSITÉ de TOURS, Rapporteuse.

Isabelle CHARRIER, Chargée de Recherche, CNRS, NeuroPSI, UNIVERSITÉ PARIS SUD, Rapporteuse.

Ana RODRIGUES, Directrice de Recherche, CNRS, CEFE, MONTPELLIER, Rapporteuse.

Agnès FICHARD-CARROLL, Professeure des Universités, INM, UNIVERSITÉ MONTPELLIER, Examinatrice.

Benoist SCHAAL, Directeur de Recherche, CNRS, CSGA, UNIVERSITÉ de BOURGOGNE, Examinateur.

European Project Manager - CDD 4 ans

À l’équipe DPB, nous recrutons un(e) Manager de Projets Européens à temps plein pour notre projet européen : “INternational training at the Science-Policy Interface for Researchers in Europe, for Nature” (Inspire4Nature). Il s'agit d'un projet de 4 ans type Horizon2020 - Marie Sklodowska Curie Actions - Innovative Training Network, dans le domaine de la conservation de la biodiversité, à l’interface entre recherche et développement de politiques de conservation.

Date limite de réception des candidatures : 20 novembre. Prise de poste : 1er mars 2018. Détails : en français ou en anglais .

----

We are now seeking a full-time European Project Manager responsible for the implementation and management of an upcoming collaborative EU research project: “INternational training at the Science-Policy Interface for Researchers in Europe, for Nature” (Inspire4Nature). The project is a 4 years Innovative Training Network (ITN-ETN) funded by the EU under the Horizon 2020 Marie Sklodowska Curie Actions.

Deadline for applying: 20th Novembre. Starting date: 1st March 2018. For more information, see the position description in English or in French.

Fête de la science 2017 à Paul-Valéry

Jeudi 12 octobre / 09:30 - Vendredi 13 octobre / 18:00

La Fête de la science 2017 à Paul-Valéry
Les insectes sont partout : dans notre environnement, nos livres et même dans nos assiettes. Dans l’imaginaire collectif, ils inspirent trop souvent la peur, le dégoût et sont considérés comme nuisibles. Cette réputation est-elle méritée ? Ne peuvent-ils pas être une source d’inspiration ?

Dans le cadre de la fête de la science, des artistes (Anaïs Tondeur, Lise Simonin), des spécialistes des insectes du département Biologie – Ecologie – Environnement – (Alan Vergnes, Camila Leandro) – des enseignants et étudiants des départements Arts plastiques (Audrey Cavaillé, Noemie Boyer, Karine Pinel et Maud Revis-Carbenay) et Cinéma & Théâtre (Anne-Laure George-Molland), vous invitent à découvrir ou redécouvrir ces « petites bêtes » au travers de deux évènements :

-Atelier « observation et imaginaire ».
Observer le corps de ces insectes à la manière d’aventuriers explorant des continents/mondes imaginaires. Une œuvre collective et dynamique sera construite et exposée au cours de l’atelier.
>12 et 13 octobre de 9h30 à 12h30 et de 13h00 à 16h30.
Durée entre 30 minutes et 3h.
Campus de L’Université Paul Valéry Montpellier 3, salle D 110.

- Ciné / débat « pourquoi et comment protéger les insectes ».
Projection de courts métrages d’animations suivie d’un débat animé par des spécialistes de la conservation des insectes.
>Jeudi 12 octobre de 18h00 à 19h30.
Campus de L’Université Paul Valéry Montpellier 3, salle DEF 102.

Lire la suite : Fête de la science 2017 à Paul-Valéry

De la dérive des relations Hommes/Mammifères marins?

Présentation1

Crédit Wayne Levin

Pierre Yves Hardy

Post Doctorant, Equipe ESA

Université Paul Valéry, CEFE

Résumé

Il existe une grande diversité de rapports entre les hommes et les mammifères marins. La divination, la chasse, le dolphin-touching, les rapports entre les hommes et les mammifères marins induisent et sont influencés par une grande diversité de représentations, des représentations changeantes, de l’antiquité à nos jours, du Nord au Sud, d’un Océan à un autre. Certaines de ces représentations impliquent des pratiques qui modifient l'éthologie de ces animaux et nous questionnent sur leur bien fondé en France et dans le Monde. La question de la communication auprès du grand public sur ces animaux reste posée. Ne faudrait-il pas passer à d'autres histoires, d'autres symboles ?

Vendredi 13 Octobre 2017

Grande salle de réunion du CEFE - 13h00 | 1e étage, aile C | 1919 route de Mende


Contact au CEFE
: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.