Salon de l'écologie: Biodiversité qui pique, qui soigne

colloque

Soutenance de thèse - Mohamed THANI IBOUROI

Avis de Soutenance

Mohamed THANI IBOUROI

Soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés
Conservation de deux mégachiroptères des Comores, une approche multidisciplinaire et intégrative

Soutenance prévue le jeudi 23 novembre à 9h30
Lieu :
l’amphithéâtre 5.03 du campus de l'UM

L’archipel des Comores héberge une diversité biologique exceptionnelle avec un taux d’endémisme élevé au sein de chaque groupe taxonomique. Cette richesse fait cependant face aux effets alarmants de la perte d’habitats naturels et de leur fragmentation causées par les pressions anthropiques mal planifiées. Les mammifères sauvages sont parmi la faune la plus touchée par la perte d’habitats dans ces îles. Ces espèces sont souvent caractérisées par des tailles de populations faibles qui les rendent sensibles aux perturbations. De plus, ces petites tailles de populations peuvent amplifier les menaces à travers des mécanismes de consanguinités et/ou d’effet Allee, ce qui conduit à la réduction de leur potentiel évolutive et de leur viabilité dans le long terme. Pour mieux appréhender l’effet des actions anthropiques sur la faune des Comores, j’ai étudié deux Mégachiroptères endémiques et menacées d’extinction des Comores (Pteropus livingstonii dont la taille de la population est estimée à 1300 individus et P. seychellensis comorensis dont la taille de la population est estimée à plusieurs milliers d’individus). Je me suis appuyé sur des approches génétiques, d’écologie spatiale, de démographie mais aussi sur une étude socio-économique. Une telle approche intégrée est cruciale pour identifier les causes des déclins et proposer des mesures de conservation efficaces. Dans le premier volet de ma thèse, j’ai modélisé l’utilisation de l’espace par les deux espèces ainsi que leur distribution géographique à travers des modèles de niches, plus spécifiquement la méthode de « Species Distribution Modeling » à travers l’approche « Ensemble of Small Models » spécifiquement adaptés aux espèces rares. Ce premier axe m’a permis de déterminer quelles sont les variables écologiques et/ou les pressions anthropiques qui déterminent la distribution des deux espèces dans l’archipel. Cela m’a permis aussi de caractériser le degré de menace subi par ces deux espèces. Dans le deuxième volet de ma thèse, j’ai étudié la diversité génétique et la structuration des populations des deux espèces entre les quatre îles des Comores afin de détecter d’éventuels ruptures des flux géniques entre les différentes populations d’une même espèce et d’identifier les populations à risque d’extinction. Cette étude montre que les deux espèces, pourtant proches phylogénétiquement et morphologiquement, ne présentent pas du tout le même patron de structuration des populations. Dans un troisième volet, j’ai exploré la faisabilité et le coût de la mise en place d’un éventuel suivi individuel à long terme des paramètres démographiques des populations de P. livingstonii à travers un échantillonnage non-invasif combiné à l’approche capture-marquage-recapture (NIGS-CMR). En effet, la sensibilité à la capture et le degré de menace sur cette espèce ne permettent pas d’adopter les méthodes traditionnelles de suivi basées sur la capture physique et le marquage des individus. Cet axe montre que l’approche NIGS-CMR est réaliste mais induit des coûts qui paraissent peu compatibles avec les budgets disponibles pour le moment pour la conservation et le suivi de cette espèce aux Comores. Enfin, dans un quatrième volet, j’ai caractérisé les pressions anthropiques subies par ces populations en lien avec les caractéristiques socio-économiques de l’archipel (exploitation des forêts, pressions de chasse…) et cela à travers des interviews classiques et d’un dispositif original d’étude sociologique (Q-sort). Ces approches permettent de mieux comprendre quelles représentations ont les populations locales de ces espèces afin de mieux interpréter l’évolution de la forêt naturelle et prédire son avenir. Dans une dernière partie, j’ai mis en regard les résultats des différentes approches complémentaires pour discuter d’un plan de gestion et de conservation approprié pour ces espèces à fortes valeurs patrimoniales.

 

Mots clés: Perte des habitats naturels, Comores, Pteropus livingstonii, P. seychellensis comorensis, Stratégies de conservation

 

 

Composition du jury 

Claude MIAUD,                 Directeur d’Etude, EPHE                                         Directeur de thèse

Aurélien BESNARD,          Maître de Conférences, EPHE                                  Directeur de thèse

Eric PETIT,                        Directeur de Recherche, INRA                                  Rapporteur

Emmanuelle CAM,            Professeur, Univ. Toulouse 3, Paul Sabatier               Rapporteur

Anne-Caroline PREVOT,   Directeur de Recherche, CNRS                                  Examinateur

Olivier GIMENEZ,              Directeur de Recherche, CNRS                                   Examinateur

 

     
     
     
     
     

Séminaire : Le rôle des pères dans l’allocation selon les sexes chez les mammifères

Sans titre

Douhard Mathieu

Université de Sherbrooke, Canada

Le jeudi 23 novembre 2017 - 13h30 Grande Salle CEFE (1919 Rte de Mende, 1e étage, aille C)

(Seminar en Français)

Pour certains parents, la production d’un fils peut être relativement plus avantageuse que celle d’une fille, alors que la situation inverse s’applique à d’autres individus de la même population. Dans ce cas, la théorie de l’allocation selon les sexes prédit que les parents devraient produire préférentiellement le sexe qui augmentera le plus leur valeur sélective. La recherche sur l’allocation selon les sexes chez les mammifères s’est principalement focalisée sur les caractéristiques de la mère telles que sa condition. Le séminaire montre que l’allocation selon les sexes peut aussi varier selon la qualité du père. L’influence paternelle sur la sex-ratio pourrait être plus importante chez les mammifères que chez les oiseaux et pourrait générer des conflits d’intérêts entre les deux parents.

Douhard, Mathieu & Festa-Bianchet, Marco & W. Coltman, David & Pelletier, Fanie. (2016). Paternal reproductive success drives sex allocation in a wild mammal. Evolution. 70-2: 358–368.

 

Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Integrating behaviour in the conservation management of Montagu´s harriers

Beatriz ARROYO

Instituto de Investigación en Recursos Cinegéticos, Ciudad-Real, Espagne

Le vendredi 24 novembre 2017 - 11h30 Grande Salle CEFE (1919 Rte de Mende, 1e étage, aille C)

(Seminar in English)

The connections between behavioural sciences and conservation have been emphasized in recent years. Behavioural studies can play a part in solving conservation problems, and conservation actions may also lead to behavioural responses to anthropogenic disturbance arising from management. The Montagu´s harrier (Circus pygargus) is a semi-colonial ground-nesting raptor that nests mainly within crops in western Europe. Conservation efforts to protect nests and nestlings at harvest time have been carried out for decades in different European countries, sometimes at high human or economic costs. I review studies assessing the putative causal factors promoting nest clumping in this species, and how semi-colonialism influences cost-efficiency of different conservation actions. Knowledge of factors influencing the degree of coloniality in given areas, and the relationship between individual quality and social behaviour, may thus help with decision-making for management programs. Finally, recent research indicates that repeated exposure of harriers to humans selects for aggressive individuals. Therefore, “invasive” conservation management (visiting nests and manipulating nestlings to protect at harvest time) may in turn affect their social behaviour and spatial patterns. These data highlight the role animal behaviour plays in conservation practice, and I discuss the advantages of integrating data from both disciplines for developing practical and efficient conservation solutions.

Recent publications:

Arroyo B, Mougeot F & Bretagnolle V. (2017) Individual variation in behavioural responsiveness to humans leads to differences in breeding success and long-term population phenotypic changes. Ecology letters 20: 317-325.

Cardador, L., Brotons, Ll., Mougeot, F., Giralt, D., Bota, G., Pomarol, M. & Arroyo, B. (2015) Conservation traps and long-term species persistence in human-dominated systems. Conservation Letters 8: 456-462.

Santangeli, A., Di Minin, E. & Arroyo, B. (2014) Bridging the research implementation gap – Identifying cost-effective protection measures for Montagu’s harrier nests in Spanish farmlands. Biological Conservation 177: 126-133

 

Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Contact du Comité SEEM: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..   Contact du Labex CEMEB: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Soutenance de thèse - Bertrand BOUCHARD

Avis de Soutenance

Bertrand BOUCHARD

Soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés
Etude Comportementale des Capacités Chimio-sensorielles des Cétacés

Soutenance prévue le Mardi 7 Novembre 2017 à 14h30
Lieu :
Amphithéâtre de la Délégation Régionale du CNRS, 1919 Route de Mende, 34293 Montpellier Cedex 5

Au cours d'une histoire évolutive singulière, les systèmes sensoriels des cétacés se sont adaptés à la vie en milieu aquatique. Aujourd’hui, alors que la littérature scientifique regorge de travaux sur leurs capacités acoustiques exceptionnelles, l’utilisation des sens chimiques par ces mammifères marins demeure encore largement méconnue. En effet, malgré quelques rares observations suggérant qu’ils pourraient détecter les composés sécrétés par leurs proies et leurs congénères, les arguments anatomiques et génétiques sont plutôt en faveur d’une régression voire d’une disparition de leurs capacités chémoréceptrices. Les cétacés auraient-ils perdu l’usage de ce canal sensoriel pourtant fondamental pour l’alimentation, la navigation et la reproduction chez les autres grands prédateurs marins ? L’objet principal de ma thèse était donc de déterminer si ces animaux sont capables de percevoir et d’utiliser les indices chimiques présents dans leur environnement en me basant principalement sur une approche comportementale. J’ai ainsi étudié les réactions des cétacés à dents (Odontocètes) et à fanons (Mysticètes) face à différents stimuli solubles ou volatiles, liés directement ou indirectement à leur alimentation. Après avoir mis en évidence, dans des conditions contrôlées, que le grand dauphin discrimine des extraits solubles de ses proies, j’ai développé un protocole permettant de mesurer la réponse des animaux (déplacements et comportements de surface) à des stimuli chimiques, dans leur milieu naturel. Des expériences en Méditerranée occidentale ont révélé que les grands dauphins et les globicéphales (Odontocètes) réagissent au sulfure de diméthyle (DMS), une molécule volatile émise dans les zones de forte productivité primaire. J’ai ensuite mesuré, chez la baleine à bosse (mysticète), la réaction au DMS et à des extraits de proies (krill) dans ses zones de reproduction (Océan Indien) et de nourrissage (Atlantique Nord et Antarctique). Les animaux exposés ont réagi par une augmentation de la fréquence respiratoire et, dans le cas de l’extrait de krill uniquement, par une attraction vers la source du signal (chemotaxis). Nos résultats comportementaux ayant mis en évidence une chémoréception fonctionnelle chez les cétacés, j’ai tenté dans un second temps d’identifier ses bases anatomiques et chimiques. Dans ce but, j’ai initié l’exploration des muqueuses orales et nasales par des techniques d’immunohistochimie, ainsi que l’analyse chimique de leurs sécrétions (urines et fèces) à la recherche de potentielles phéromones. Cette approche innovante et multidisciplinaire a permis de dévoiler l’implication des signaux chimiques dans l’écologie des cétacés. Au-delà de leur aspect fondamental, ces résultats pourraient trouver des applications concrètes pour la gestion et la conservation de ces espèces emblématiques et menacées.

 

Mots-clés : Ecologie comportementale, Chémoréception, Communication chimique, Cétacés, Mysticètes, Odontocètes

Composition du jury proposé 

Olivier Adam Professeur des Universités Université Pierre et Marie Curie Rapporteur
Vincent Ridoux, Professeur des Universités Université de La Rochelle Rapporteur
Anne Charmantier, Directrice de Recherche CNRS – CEFE Examinatrice
Benoist Schaal, Directeur de Recherche CNRS – CSGA Examinateur
Aurélie Célérier, Maître de Conférences Université de Montpellier Directrice de thèse
     
     
     

Séminaire : Amy Vedder & Bill Weber - Gorillas to Grizzlies: an interdisciplinary perspective on conservation in practice

Amy Vedder & Bill Weber

Yale University School of Forestry & Environmental Studies, USA

Le mercredi 15 novembre 2017 - 14h00 Grande Salle CEFE (1919 Rte de Mende, 1e étage, aille C)

 

Current theory stresses the need for biodiversity conservation at a large, landscape scale. At the same time, theory also calls for a more central role for local human communities in conservation.  This can create inherent conflicts for conservation practitioners attempting to work at multiple scales. This talk by Drs. Amy Vedder, an ecologist, and Bill Weber, a social scientist, discusses efforts to address the challenge of integrating wildlife and human interests in their work with mountain gorillas, grizzly bears, and other species.

Drs. Vedder and Weber have worked for more than 30 years as conservation practitioners in Africa and North America and currently teach at the Yale School of Forestry & Environmental Studies. They are co-authors of the critically acclaimed book, In the Kingdom of Gorillas, co-editors of African Rain Forest Ecology and Conservation, and currently writing another book based on their experiences.

They will be visiting the CEFE on the 15th and 16th of November, and happy to discuss with both students and researchers!

 

Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Pulses Resources and the Pace-Of-Life Syndrome in Eastern Chipmunks

Denis REALE

Département des sciences biologiques, Université du Québec à Montréal, Canada

Le vendredi 17 novembre 2017 - 11h30 Grande Salle CEFE (1919 Rte de Mende, 1e étage, aille C)

(Seminar in English)

Animal populations have to deal with temporal and spatial availability of resources. Pulsed resources represent an extreme case of resources fluctuation in a way that they are produced in huge amounts during restricted periods and are almost inexistent the rest of the time. Such pulsed resources create a challenge to animals exploiting them, as these consumers have to find ways to adjust their life history in response to these fluctuations. This is the case of the eastern chipmunk (Tamia striatus) a small Sciurid commonly found in North-American forests, and that relies mainly on the American beech (Fagus grandifolia) in the northern regions of its distribution range. Once every 2-3 years, beech trees produce massive amounts of seeds, during what is generally called a masting event. Although eastern chipmunks can feed on different plants, small invertebrates, and other sources of food, they rely mostly on beech seeds for their reproduction and winter survival. Chipmunks store seeds into their burrow over the summer and the fall, and use these resources for their winter needs.

Here we show the case of a chipmunk population in Southern Quebec that we have followed for 10 years. In this individually marked population, we have collected information on individual burrow locations, habitat characteristics, behaviour, physiology, and genetics. Using this long-term data set we show how chipmunks life history and ecology depends strongly on beech seed fluctuations. Chipmunk reproductive cycles and population demography depend on masts; chipmunks do not reproduce every year, but concentrate their reproductive effort around masting events. Masts affect winter torpor, dispersal and the genetic structure of the population. Furthermore, because of the temporal fluctuation of seed production, chipmunks born at different cohorts show different life history strategies and personalities, and our results show cohort-dependent personality types fitted with specific life histories. Our results shed light on how fluctuation in ecological conditions may maintain personality differences and on the nature of the relationships between animal personality and life history.

Recent publications:

Montiglio P.O., Garant D., Dubuc Messier G., Bergeron P., & D. Réale. 2014. Pulsed resources and the coupling between life-history strategies and exploration patterns in eastern chipmunks (Tamias striatus). Journal of Animal Ecology. 83, 720-728.

Bergeron, P., Réale, D., Humphries, M. M. & D. Garant. 2011. Anticipation and response to fluctuating pulsed resources drive population dynamics in eastern chipmunks. Ecology 92, 2027-2034.

Réale, D., Garant D., Humphries M., Careau V., Bergeron, P. & Montiglio P.O. 2010. Personality and the emergence of a pace-of-life syndrome at the level of the population. Philosophical Transactions of the Royal Society of London B 365, 4051-4063.

 

Contact du Comité SEEM: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..   Contact du Labex CEMEB: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.