Emilia Santos

2 avril 2021, 11h30 (diffusion en visioconférence).

On the mechanistic basis of morphological change.

Lire la suite : Emilia Santos

Sutirth Dey

16 avril 2021, 11h30 (diffusion en visioconférence).

Size matters: Population size and adaptation in bacteria.

Lire la suite : Sutirth Dey

Réouverture du CEFE

Aujourd'hui 13 mai, le CEFE réouvre enfin ses portes.

IMG 1865

Des mesures exceptionnelles ont été prises afin de pouvoir accueillir de nouveau le personnel :
- distribution de masques à l'accueil
- mise à disposition de gel hydro-alcoolique
- désinfection des parties communes 2 fois par jour
- respect de la distanciation dans les bureaux, et dans les réunions

IMG 1866

Merci au personnel pour le travail accompli !

Environmental stress in natural populations - from genes to communities

Stuart Auld

Marjo A. K. Saastamoinen
University of Helsinki, Finland
.

Vendredi 3 avril 2020 - 11h30 - Retransmis en streaming (https://zoom.us/webinar/register/WN_1iJ9jptiQ3W1iAR6o4J-bQ)

 

Lire la suite : Environmental stress in natural populations - from genes to communities

Meredith Cenzer

7 mai 2021, 16h00 (diffusion en visioconférence).

Maladaptation in a changing world

Lire la suite : Meredith Cenzer

Discussion of control measures, epidemiological parameters and population of genetics of COVID-19

Sylvain Gandon, Nicolas Bierne, Mircea Sofonea - Centre d'Ecologie Fonctionnelle et Evolutive, France.

Vendredi 27 Mars 2020, 11h30 - broadcasted online (link to be provided)

Lire la suite : Discussion of control measures, epidemiological parameters and population of genetics of COVID-19

Une première cartographie globale de la diversité génétique des poissons pour mieux cibler les efforts de conservation

Le 10 février 2020

La distribution de la diversité génétique à l’échelle du globe reste méconnue, en particulier chez les poissons. Une équipe internationale impliquant des chercheurs de l’École Pratique des Hautes Études-PSL(EPHE-PSL), de l’Université de Montpellier, du CNRS, de l’Ifremer et de l’École polytechnique de Zurich a démontré que la diversité génétique n’était pas distribuée de façon homogène à l’échelle du globe, et que les facteurs environnementaux sous-jacents à cette distribution différaient entre les poissons marins et ceux d'eau douce. Ils ont également mis en évidence une faible concordance spatiale entre les points chauds de diversité génétique et les points chauds de la diversité des espèces, ce qui exige de renforcer les efforts de conservation. Communiqué de presse

 cp1cp2

Figure : à gauche poisson marin (© Nadia Faure) ; à droite poisson eau douce (© Vladimir Wrangel)

Référence de l’article: Global determinants of freshwater and marine fish genetic diversity. Nature Communications. 2020, 11:692 https://doi.org/10.1038/s41467-020-14409-7.

Auteurs: Stéphanie Manel1, Pierre-Edouard Guerin1, David Mouillot2,3, Simon Blanchet4, Laure Velez2, Camille Albouy 5, Loïc Pellissier6,7

1- CEFE Montpellier 2- MARBEC Montpellier 3- James Cook University, Townsville, 4- SETE, Moulis 5- IFREMER 6-WSL Birmensdorf 7-ETH Zurich,