Presse Info - Juin 2015

Presse Info

© Inra, Service de presse

 

Des chercheurs de l’Inra et du CNRS ont exploré l’impact des traitements phytosanitaires sur la diversité des Coléoptères de la famille des Carabides, au coeur de vergers de pommiers de la région d’Avignon. Leurs travaux révèlent qu’une moindre utilisation de pesticides de synthèse aboutit à une augmentation de la biodiversité dans les vergers, tant structurelle que fonctionnelle (en lien avec le fonctionnement biologique des animaux). Télécharger le Presse Info de juin 2015

 

Soutenance de thèse - d’Alfonsina ARRIAGA-JIMENEZ

La soutenance de thèse d’Alfonsina ARRIAGA-JIMENEZ aura lieu le lundi 22 juin 2015 à 14h, salle des Actes à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, site Saint Charles.

Distribution des coléoptères coprophages (Scarabaeinae, Geotrupinae et Aphodiinae) dans les hautes montagnes de la Zone de Transition Mexicaine : analyse écologique et biogéographique.

Composition du jury :

Marie-Claude BON, Chercheur, USDA-ARS-European Biological Control Laboratory, Baillarguet (Examinateur

Eduardo GALANTE, Professeur, Centro Iberoamericano de la Biodiversidad (CIBIO), Universidad de Alicante (Rapporteur).

Gonzalo HALFFTER-SALAS, Professeur émérite, Ecologie et Biogéographie, Institut d'Ecologie INECOL, Mexique (co-Directeur de thèse)

Serge KREITER, Professeur Montpellier SupAgro, UMR CBGP, Campus International de Baillarguet (Examinateur).

Jorge LOBO, Profesor de Investigación, Museo Nacional de Ciencias Naturales, CSIC, Madrid (Rapporteur).

Jean-Pierre LUMARET, Professeur, Université Paul-Valéry Montpellier 3, UMR 5175 CEFE (co-Directeur de thèse)

Résumé :

La faune des bousiers des hautes montagnes du Mexique a été encore très peu étudiée. Des travaux ponctuels avaient été réalisés pour certaines montagnes, mais une analyse approfondie et simultanée de plusieurs massifs montagneux n'avait jamais été faite auparavant, en particulier avec une double approche, écologique et historique. Les chaînes montagneuses sont des systèmes extrêmement favorables pour analyser les influences biogéographiques et les interactions écologiques dans les assemblages d’espèces. L'objectif de cette thèse est de décrire et d'analyser la distribution et la richesse des Scarabaeinae, Geotrupinae et Aphodiinae de quatre massifs volcaniques dans la partie Est du Système Volcanique Transversal (SVT), qui se trouve dans la Zone de Transition Mexicaine (ZTM). Les zones de transition sont des régions remarquables où différentes lignées évolutives coexistent. Les montagnes échantillonnées sont La Malinche, le Cofre de Perote, le Pico de Orizaba et la Sierra Negra. Il s’agit de volcans situés dans la partie Est du SVT. La Malinche est séparée des trois autres volcans, lesquels présentent une certaine connectivité entre eux. L'importance de notre travail est basée sur le fait qu’il s’agit aussi du premier échantillonnage systématique effectué simultanément au Pico de Orizaba, à la Sierra Negra et à La Malinche, assorti d’une approche écologique et biogéographique. Pour chaque massif, nous avons utilisé trois techniques complémentaires d'échantillonnage : pièges appâtés avec des excréments, une collecte directe dans les stations et l’excavation des terriers des gauphres (rongeurs) pour y trouver les coléoptères associés à leurs déjections. Pour chaque volcan l'échantillonnage a été conduit à deux niveaux d’altitude, aux environs de 2800 m et à environ 3400 m, en prenant en compte les deux versants de chaque montagne, au vent (humide) et sous le vent (sec). L’échantillonnage a été réalisé durant trois années consécutives (2011 à 2013), pendant la saison des pluies (juin, juillet, août). Après la collecte et l'identification des coléoptères, nous avons comparé les affinités biogéographiques des communautés de bousiers de chaque massif. Les différences de composition et d'abondance ont montré que les affinités néarctiques, paléoaméricaines et mésoaméricaines de montagne prédominent dans ces massifs. L’abondance et la richesse étaient maximales aux altitudes moyennes et sur les versants au vent. La colonisation horizontale par les espèces est prédominante pour ces volcans. Plusieurs espèces nouvelles pour la science ont été découvertes grâce à ce travail : trois coléoptères coprophages (un Onthophagus et deux Aphodius), ainsi que six espèces nouvelles d’acariens phorétiques. D’une manière générale, les espèces montagnardes ont une dispersion en suivant les chaines de montagnes ou l’Altiplano (Haut Plateau). Les espèces d’origine néotropicale présentent une distribution plus large et se trouvent plutôt à plus basse altitude. Quelques espèces avec des affinités pour le Haut Plateau se retrouvent à La Malinche sur le versant sous le vent et à une altitude moyenne. Les résultats ont permis de mieux définir la répartition des genres néarctiques, paléoaméricains et mésoaméricains de montagne dans le SVT, principalement pour les Aphodiinae. Ce travail constitue une base solide pour la connaissance de la distribution de cette faune dans ces massifs montagneux qui n’avaient jamais été étudiés en profondeur au Mexique

Mots clés : Scarabaeoidea, bousiers, Mexique, faune néarctique, paléoaméricaine et mésoaméricaine, Système Volcanique Transversal, biogéographie.

Article sur la migration des oiseaux

La recherche de F. Bonadonna et S. Benhamou, deux collègues chercheurs du CEFE, a fait l’objet
d’un article sur la migration des oiseaux dans l’édition de Sciences & Avenir d’Avril 2015.

Individual-based study of the Sable Island horses: effects of local density on their ecology and evolu-tion

Philip D. McLoughlin

University of Saskatchewan, Saskatoon, Canada

Le vendredi 5 juin 2015 - Grande salle de réunion du CEFE - 11h30

In 2007, Philip initiated a long-term, individual-based study of an isolated population of feral horses   (Sable Island, Nova Scotia, Canada). Sable Island is a long (49 km) and narrow (1.3 km) sandbar 175 km southeast of Halifax, in the Atlantic Ocean. The feral horses (numbering 552 individuals in 2014) were introduced in the mid-1700s, and exist without predators, human interference, and interspecific competition (they are the island’s only terrestrial mammal). The setting is ideal for studying the role of conspecific density on the ecology and evolution of the horse population. With near 100% resighting probability (based on photography), the highly approachable horses are tracked to obtain individual-based data on movements, biological samples (including genetic material), sociality, and life histories (>850 life histories tracked to date). In this talk, Philip will highlight the project’s recent papers on density-dependent habitat selection and the role of the environment and local density in shaping opportunities for selection. Philip is an Associate Professor at the University of Saskatchewan, in Saskatoon, Canada.  

Recent publications:

  1. Manning, J.A., S.A. Medill, and P.D. McLoughlin. (2015) Climate fluctuations interact with local demography and resources to predict spatially dynamic adult sex ratios in a megaherbivore. Oikos (early) doi 10.1111/oik.02273.
  2. Rozen-Rechels, D., F. van Beest, E. Richard, A. Uzal, S.A. Medill, and P.D. McLoughlin. (2015) Density-dependent, central-place foraging in a grazing herbivore: competition and trade-offs in time allocation near water. Oikos  (early) doi 10.1111/oik.02207
  3. van Beest, F.M., Uzal, A., Vander Wal, E., Laforge, M.P., Contasti, A.L., Colville, D., and McLoughlin, P.D. (2014)    Increasing density leads to generalization in both coarse-grained habitat selection and fine-grained resource selection in a large mammal. Journal of Animal Ecology 83: 147–156.

Contact : Aurélie Coulon

When to kill and when to care for another female's offspring?

Dieter Lukas

Univ. of Cambridge

Le vendredi 19 juin 2015 - Grande salle de réunion du CEFE - 11h30

Female relationships across mammals range from highly supportive to intensively aggressive, often within the same species. While differences in the structure of female relationships may have played a major role in the evolution of mammalian sociality (Lukas & Clutton-Brock 2013), only few studies have investigated why and how female interactions differ across species. In this presentation, I will show that competition between females is frequently as intense as what has been reported for males (Lukas & Clutton-Brock 2014), and that variation in the intensity of female competition is linked to female reproductive investment. Finally, I will discuss how competition influences cooperation between females (MacLeod & Lukas 2014).

Lukas, D. & Clutton-Brock, T. H. 2013. The evolution of social monogamy in mammals. Science, 341, 526-530.

MacLeod, K. J. & Lukas, D. Revisiting non-offspring nursing: allonursing evolves when the costs are low. Biology Letters, 10, 20140378.

Lukas, D. & Clutton-Brock, T. Costs of mating competition limit male lifetime breeding success in polygynous mammals. Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences, 281, 20140418.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Experimental evolution of selfing and outcrossing in C. elegans

Henrique Teotonio

 Institut de Biologie ENS

Le vendredi 12 juin 2015 - Grande salle de réunion du CEFE - 11h30

Abstract: Selfing is a common reproduction mode of animals and plants, even though it is generally expected to limit adaptation to novel environments. Using evolution experiments in the male-hermaphrodite nematode Caenorhabditis elegans, I will show that reproductive assurance can lead to evolutionary transitions from predominant outcrossing to predominant selfing, but only when populations have not adapted to the environments where outcrossing was once restricted to them. I will further show that the stability of partial selfing, in the face of increased male performance, may be mostly due to the evolution of developmental resource allocation towards the hermaphroditic function (i.e., self-spermatogenesis), instead of evolution of a sexual conflict.

Time permitting, I will address the population genetic consequences of varying selfing rates in the maintenance of genetic diversity and inbreeding depression.

Contact Louis-Miguel Chevin

 

Les métabolites secondaires contrôlent-ils le fonctionnement des écosystemes méditerranéens ?

Catherine Fernandez

Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie IMBE UMR CNRS IRD AMU Univ Avignon 7263

Le vendredi 29 mai 2015 - Grande salle de réunion du CEFE - 11h30

Les plantes produisent une impressionnante variété de métabolites secondaires qui leurs permet d’interagir avec leur environnement. Souvent analysés dans les médiations chimiques plantes-insectes, ces composés interviennent également dans les interactions plantes-plantes influençant la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes. A travers des exemples d’écosystèmes méditerranéens soumis aux changements globaux, il est possible d’analyser les modifications du métabolome des espèces végétales et leurs effets en cascade sur la succession végétale, le recyclage de la matière organique et les relations biosphère atmosphère.

Recent publications:

Fernandez C., Santonja M., Gros R., Monnier Y., Chomel M., Baldy V., Bousquet-Mélou A., (2013). Allelochemicals of Pinus halepensis as drivers of biodiversity in Mediterranean open mosaic habitats during the colonization stage of secondary succession. Journal of Chemical Ecology. 39 (2): 298-311.

Chomel M., Fernandez C., Bousquet-Mélou A., Monnier Y., Santonja M., Gauquelin T., Gros R., Lecareux C., Dupouyet S., Baldy V. (2014). How secondary metabolism of Pinus halepensis changes ecosystem functioning during afforestation of abandoned areas. Journal of Ecology. 102 (2): 411-424.

Prevosto B., Gavinet J., Ripert C., Fernandez C., (2015). Identification of windows of emergence and seedling establishment in a pine Mediterranean forest under controlled disturbances. Basic and Applied Ecology, 16: 36-45.

Contact à MontpellierCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.