Séminaire CEFE : Animal colors as behaviors: case studies of dynamic color communication in chameleons and hummingbirds

Mercredi 11 décembre 2019 – 14h00

Grande salle de réunion du CEFE | 1e étage, aile C

kevin

Kevin McGraw*, Russell Ligon, and Richard Simpson  

School of Life Sciences, Arizona State University, Tempe, AZ, USA

 

sem1112

In many animals, signaling traits like bold coloration or body/ornament size are static and convey fixed attributes of an individual’s quality (e.g. development/growth, health history) to signal receivers. However, several other types of animal signals are dynamically expressed, like behaviors and songs, and reveal real-time information about the individuals producing the trait. In recent work in my lab, we have investigated signals that blur the line between these two categories of signals and show, for conspicuous coloration exhibited in two different groups of animals (chameleons and hummingbirds), how animal coloration can convey dynamic information in both mating and competitive social contexts. I will discuss these field and lab studies in hope of inspiring additional thought and work on how animal signals can exhibit both static and dynamic features. These instances require finely tuned investigations to parse the mechanistic, functional, and evolutionary underpinnings of the signals, especially when considering the complex interaction (i.e. emergent properties or composite traits) that can occur between the color itself and the behavior used to display/emphasize it.

 

 

sem11122

 

(Seminar in English)
 

Contact au CEFE :   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Séminaire CEFE : De la niche invasive aux valeurs de la nature


Mardi 17 décembre 2019 – 10h30
Grande salle de réunion du CEFE | 1e étage, aile C
 

Anne Atlan

Directrice de Recherche CNRS, UMR ESO – Espaces et Sociétés, Rennes
 
Le séminaire s'appuie sur la problématique des invasions biologiques pour explorer la pluralité des valeurs liées à la biodiversité en fonction des individus et des groupes sociaux, les circonstances qui fa-vorisent la prise en compte de cette pluralité, et leurs conséquences dans la négociation et l'opé-rationnalité des dispositifs de gestion.
Je présenterai tout d’abord nos travaux sur l'ajonc Ulex europaeus, espèce d’origine européenne devenue invasive à l’échelle mondiale. A partir d’une étude calibrée à La Réunion, nous avons analysé les facteurs naturels et sociaux influençant l'émergence et la diffusion du statut invasif de l'ajonc, et effectué une comparaison entre pays à l'échelle mondiale. Les résultats nous amènent à proposer le concept de niche invasive, que nous définissons comme la somme des conditions naturelles et sociales qui conduisent une espèce à être considérée comme invasive dans un socio-écosystème donné.
Au-delà des invasions biologiques, la pluralité des valeurs liées à la nature a été étudiée par une enquête sociologique dans les îles subantarctiques, dont la situation particulière permet d'explorer un système non-marchand, où les valeurs liées à l’utilisation des ressources naturelles sont moins pré-sentes que dans d'autres territoires. Nous avons d’abord dressé une typologie des valeurs, puis nous étudié les modes d'adhésion à ces valeurs, qui peuvent être partagées ou clivantes, et nous les avons mis en parallèle avec leur légitimité à justifier les principes d'action.
 
 
Contact au CEFE :  Sylvie Blangy
~~~~~~~~~~~~~~~