Archives Thèses, HDR

Ce jeudi 3 décembre à 9h30, Charlène GEMARD  soutiendra sa thèse  intitulée "Variation, utilisation et information contenue dans le chant des pétrels nichant en terrier aux îles Kerguelen" en visioconférence.

lien vers la diffusion publique : https://umontpellier-fr.zoom.us/j/83100735100

Résumé: Comme Bradbury et Verhencamp (1998) l’ont joliment dit, la communication est « la colle maintenant les sociétés animales » car elle est le fondement de nombreux comportements sociaux chez la majorité des espèces. Les pétrels fouisseurs offrent une excellente opportunité d’étudier la communication vocale dans un environnement qui, de prime abord, semble désavantageux. En effet, ces oiseaux marins se regroupent au cours de la saison de reproduction en denses colonies. En dépit des turbulences climatiques (ex. vents violents), des interférences vocales liées à la présence d’autres oiseaux et de la présence de prédateurs qui chassent à l’ouïe, les vocalisations sont à la base des interactions sociales. Durant ma thèse, je me suis intéressée à deux espèces de pétrels fouisseurs phylogénétiquement proches : le pétrel bleu Halobaena caerulea et le prion de la Désolation Pachyptila desolata, tous deux connus pour leurs capacités olfactives développées. En dépit des contraintes environnementales, de la pression de prédation et la possibilité de communiquer via des signaux olfactifs, la communication vocale devrait procurer des bénéfices jusqu’alors méconnus. A l’aide d’expériences de repasse et d’attractivité menées sur un site de reproduction des oiseaux, à Kerguelen, mon objectif a été d’étudier les déterminismes et implications des cris des mâles dans le choix de partenaire des femelles. Les résultats de la présente thèse soulignent : (i) la stratégie de codage de l’information statique (morphologie et identité individuelle) et dynamique (motivation) au niveau des caractéristiques spectrales et temporelles des cris de mâles ; (ii) en quoi la détectabilité du cri et surtout l’information contenue influencent le choix du partenaire par les femelles : et (iii) le rôle joué par le terrier dans la propagation du cri et le choix du partenaire par les femelles.

Composition du jury :
Francesco Bonadonna (CNRS), directeur de thèse
Thierry Aubin (CNRS), co-directeur de thèse
Pierrick Bocher (Université de la Rochelle), rapporteur
Mme Charlotte Curée (CEREMA), rapporteure
Mme Claire Doutrelant (CNRS), examinatrice
Leonida Fusani (Université de Vienne), examinateur