Archives Thèses, HDR

Avis de Soutenance

Sandra Guérin

Soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés
Méthodes d’étude et modélisation de la dynamique de population du triton marbré (Triturus marmoratus) dans le cadre du projet de construction d’une infrastructure de grande ampleur en zone bocagère dans l’ouest de la France

Soutenance prévue le vendredi 15 décembre à 14h30
Lieu : Grande salle de réunion du CEFE

Résumé :

La perte d’habitat et la fragmentation sont les principales causes de déclin des amphibiens en Europe de l’ouest. Malgré les réglementations mises en place concernant la construction de nouvelles infrastructures, le manque de connaissances fondamentales concernant les espèces et leurs habitats rendent difficiles l’évaluation des impacts ainsi que la mise en place de solutions efficaces pour conserver la biodiversité. En se basant sur l’exemple du triton marbré (Triturus marmoratus), espèce protégée présente dans l’ouest de la France, ce travail vise à évaluer la pertinence des méthodes de terrain et de modélisation disponibles pour la récolte des données nécessaires à la caractérisation de la dynamique des populations chez cette espèce. Pour ce faire, deux populations de tritons marbrés (Loire Atlantique et Vendée) ont été étudiées grâce à des techniques de comptages à la lampe, piégeage, utilisation d’épuisettes avec un suivi intensif par capture-marquage-recapture (CMR), complété par la méthode de l’ADN environnemental (ADNe).

Dans une première partie ce travail a permis de montrer que dans le cadre de la caractérisation quantitative de la dynamique d’une population, les informations apportées par la CMR sont les plus fiables. Ceci est notamment dû au taux de détection faible et hétérogène dans l’espace et dans le temps du triton marbré, qui ne permet pas aux autres méthodes s’en affranchissant de produire des résultats reproductibles et transposables. L’ADNe est la méthode permettant d’estimer l’occurrence le plus efficacement mais la possibilité d’une utilisation pour estimer des abondances absolues voire des abondances relatives reste du domaine des  perspectives prometteuses mais non abouties à ce jour. Dans un second chapitre, nous avons montré comment les récentes avancées méthodologiques dans les approches de modélisation permettent de déterminer le temps passé par une espèce sur un site grâce aux données de CMR. Ces méthodes ont été appliquées au triton marbré pour mettre en évidence une phénologie particulière avec des individus arrivant et repartant du site de reproduction de manière non simultanée et n’occupant chacun la mare qu’une partie de la période de reproduction.

L’ensemble de ces résultats permettent de définir un cadre méthodologique adapté pour  développer un suivi dans le temps des mesures de compensation envisagées dans le cadre du projet de construction, mais aussi pour le suivi des populations d’urodèles en général.

Membres du jury :

M. Romain Julliard 

Professeur MNHN  Rapporteur 
 M. Pierre Joly  Professeur Université de Lyon  Rapporteur
 M. Pierre-André Crochet  Directeur de Recherche CNRS  Examinateur
 M. Aurélien Besnard  Maitre de Conférences EPHE HDR  Directeur de Thèse
 M. Damien Picard  Maitre de Conférences Université d’Angers  co-encadrant invité