Archives Thèses, HDR

La soutenance de thèse d’Alfonsina ARRIAGA-JIMENEZ aura lieu le lundi 22 juin 2015 à 14h, salle des Actes à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, site Saint Charles.

Distribution des coléoptères coprophages (Scarabaeinae, Geotrupinae et Aphodiinae) dans les hautes montagnes de la Zone de Transition Mexicaine : analyse écologique et biogéographique.

Composition du jury :

Marie-Claude BON, Chercheur, USDA-ARS-European Biological Control Laboratory, Baillarguet (Examinateur

Eduardo GALANTE, Professeur, Centro Iberoamericano de la Biodiversidad (CIBIO), Universidad de Alicante (Rapporteur).

Gonzalo HALFFTER-SALAS, Professeur émérite, Ecologie et Biogéographie, Institut d'Ecologie INECOL, Mexique (co-Directeur de thèse)

Serge KREITER, Professeur Montpellier SupAgro, UMR CBGP, Campus International de Baillarguet (Examinateur).

Jorge LOBO, Profesor de Investigación, Museo Nacional de Ciencias Naturales, CSIC, Madrid (Rapporteur).

Jean-Pierre LUMARET, Professeur, Université Paul-Valéry Montpellier 3, UMR 5175 CEFE (co-Directeur de thèse)

Résumé :

La faune des bousiers des hautes montagnes du Mexique a été encore très peu étudiée. Des travaux ponctuels avaient été réalisés pour certaines montagnes, mais une analyse approfondie et simultanée de plusieurs massifs montagneux n'avait jamais été faite auparavant, en particulier avec une double approche, écologique et historique. Les chaînes montagneuses sont des systèmes extrêmement favorables pour analyser les influences biogéographiques et les interactions écologiques dans les assemblages d’espèces. L'objectif de cette thèse est de décrire et d'analyser la distribution et la richesse des Scarabaeinae, Geotrupinae et Aphodiinae de quatre massifs volcaniques dans la partie Est du Système Volcanique Transversal (SVT), qui se trouve dans la Zone de Transition Mexicaine (ZTM). Les zones de transition sont des régions remarquables où différentes lignées évolutives coexistent. Les montagnes échantillonnées sont La Malinche, le Cofre de Perote, le Pico de Orizaba et la Sierra Negra. Il s’agit de volcans situés dans la partie Est du SVT. La Malinche est séparée des trois autres volcans, lesquels présentent une certaine connectivité entre eux. L'importance de notre travail est basée sur le fait qu’il s’agit aussi du premier échantillonnage systématique effectué simultanément au Pico de Orizaba, à la Sierra Negra et à La Malinche, assorti d’une approche écologique et biogéographique. Pour chaque massif, nous avons utilisé trois techniques complémentaires d'échantillonnage : pièges appâtés avec des excréments, une collecte directe dans les stations et l’excavation des terriers des gauphres (rongeurs) pour y trouver les coléoptères associés à leurs déjections. Pour chaque volcan l'échantillonnage a été conduit à deux niveaux d’altitude, aux environs de 2800 m et à environ 3400 m, en prenant en compte les deux versants de chaque montagne, au vent (humide) et sous le vent (sec). L’échantillonnage a été réalisé durant trois années consécutives (2011 à 2013), pendant la saison des pluies (juin, juillet, août). Après la collecte et l'identification des coléoptères, nous avons comparé les affinités biogéographiques des communautés de bousiers de chaque massif. Les différences de composition et d'abondance ont montré que les affinités néarctiques, paléoaméricaines et mésoaméricaines de montagne prédominent dans ces massifs. L’abondance et la richesse étaient maximales aux altitudes moyennes et sur les versants au vent. La colonisation horizontale par les espèces est prédominante pour ces volcans. Plusieurs espèces nouvelles pour la science ont été découvertes grâce à ce travail : trois coléoptères coprophages (un Onthophagus et deux Aphodius), ainsi que six espèces nouvelles d’acariens phorétiques. D’une manière générale, les espèces montagnardes ont une dispersion en suivant les chaines de montagnes ou l’Altiplano (Haut Plateau). Les espèces d’origine néotropicale présentent une distribution plus large et se trouvent plutôt à plus basse altitude. Quelques espèces avec des affinités pour le Haut Plateau se retrouvent à La Malinche sur le versant sous le vent et à une altitude moyenne. Les résultats ont permis de mieux définir la répartition des genres néarctiques, paléoaméricains et mésoaméricains de montagne dans le SVT, principalement pour les Aphodiinae. Ce travail constitue une base solide pour la connaissance de la distribution de cette faune dans ces massifs montagneux qui n’avaient jamais été étudiés en profondeur au Mexique

Mots clés : Scarabaeoidea, bousiers, Mexique, faune néarctique, paléoaméricaine et mésoaméricaine, Système Volcanique Transversal, biogéographie.