Working with indigenous, local and scientific knowledge in assessments of nature and nature’s linkages with people

Le 6 décembre 2019

La Plateforme Intergouvernementale pour la Biodiversité et les Services Ecosystémiques intègre désormais les Savoirs Locaux et Autochtones ( cf indigènes) dans les approches d’évaluation de l’état de la biodiversité aux échelles régionale et planétaire, une démarche désormais également soutenue par e GIEC et la Convention pour la Diversité Biologique. La dernière évaluation, l’Evaluation Globale de l’IPBES, a fortement bénéficié des savoirs locaux et autochtones grâce à la mise en place préalable d’un Groupe de Travail auquel appartient Yildiz Aumeeruddy-Thomas, qui a défini les modalités d’intégration de ces types de savoirs parallèlement aux savoirs scientifiques dans le contexte de cette évaluation. Ce papier est un état de l’art, des raisons pour lesquels ces savoirs sont désormais indispensable dans le cadre des actions environnementales, et des différentes étapes qui ont été testées pour les rendre accessibles à l’échelle internationale. Ceci permet de nouvelles synergies entre savoirs locaux, scientifiques et académiques.
Hill et al. 2020.  Current Opinion in Environmental Sustainability 2020, 43:8–20.  Working with indigenous, local and scientific knowledge in assessments of nature and nature’s linkages with people.

RosemaryHill1, ÇiğdemAdem2, Wilfred VAlangui3, ZsoltMolnár4, YildizAumeeruddy-Thomas5  + Show more

A lire : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1877343519301447