Un cadre terminologique unifié pour étudier l’adaptation des plantes à la sécheresse

publiFVolaire

L’adaptation des plantes à la sécheresse devient un enjeu majeur dans le contexte du changement climatique. Ce travail propose un cadre terminologique unifié permettant de favoriser le dialogue et la recherche interdisciplinaire, de la biologie moléculaire à l’écologie des communautés végétales.
En se basant sur six grands types de stratégies développées par les plantes, cette terminologie propose de distinguer deux grands types de performances : ‘’la résistance à la sécheresse’’ qui favorise le maintien de la croissance sous stress modéré et la ‘’survie à la sécheresse’’ sous stress sévère après l’arrêt de croissance Cette distinction est cruciale car les caractères des plantes impliqués dans la résistance ne sont pas les mêmes que ceux impliqués dans la survie : une plante ne peut à la fois pousser activement sous stress modéré et survivre sous stress sévère. Cette distinction reflète celle identifiée en écologie entre capacité à acquérir des ressources (forts prélèvements hydrique pour la résistance) et capacité à conserver les ressources (faible utilisation d’eau pour la survie).

En savoir plus : F. Volaire (2018) A unified framework of plant adaptive strategies to drought: crossing scales and disciplines Global Change Biology, doi: 10.1111/gcb.14062