Mésanges des villes et mésanges des forêts : une fable génomique


Nichoir artificiel à mésange dans une zone résidentielle.© Charles Perrier

L’urbanisation croissante met au défi les populations animales en leur imposant de nouvelles contraintes écologiques. À Montpellier, un groupe de chercheurs du CEFE étudie l’adaptation des populations de mésanges charbonnières en milieu urbain. Ils ont publié une étude dans la revue Evolutionary Applications qui démontre l’impact de l’urbanisation sur les flux d’individus et leur diversité génétique, ainsi que la réponse polygénique des mésanges charbonnières à la sélection non-naturelle en milieu urbain. Lire dans "En direct des labos"