• French (Fr)
  • English (United Kingdom)
RECHERCHE Thèmes transversaux

Projet balbuzards

Projet balbuzards

Le Balbuzard pêcheur Pandion haliaetus est un rapace emblématique, inféodé aux écosystèmes aquatiques. Bien que relativement commun en Europe du Nord, ses populations méditerranéennes sont très menacées et isolées en 4 populations nichant le long des côtes en Corse (30 couples) Baléares (15 couples) Maroc et Algérie (< 30 couples), à laquelle on pourrait ajouter une petite population isolée aux Canaries (<30 couples).

Pour renforcer cette population, un projet de réintroduction est en cours depuis 2006 sur le littoral Italien (PNR Maremma). En Méditerranée, les stratégies de dispersion, de migration et les zones utilisées en dehors de la période de nidification sont inconnues.

En étudiant les déplacements des individus directement (via des balises GPS, des suivis d’oiseaux marqués) ou indirectement (via plusieurs techniques de biologie moléculaire), à différentes échelles d’espace (locale, régionale et continentale) et de temps (présente, historique et évolutive), nous voulons mieux comprendre (1) si ces populations menacées sont connectées et (2) si des échanges d’individus sont possibles naturellement (diminuant ainsi les risques de consanguinité) et (3) comment les balbuzards utilisent les aires marines protégées, afin d’élaborer des plans de conservation adéquats.
 

 

Ce programme financé par la Fondation Albert II de Monaco fait l’objet de la thèse de Flavio Monti, co-encadré par Olivier Duriez et David Grémillet (CEFE-CNRS), Leonida Fusani (Université de Ferrara, Italie), en partenariat avec la Réserve Naturelle de Scandola (Jean-Marie Dominici, PNR Corse) et le Parc Naturel Régional de la Maremma, Italie (Andrea Sforzi)