Ecologie comparative des organismes, des communautés et des écosystèmes

Kévin SARTORI

Kevin Sartori

Stagiaire M2

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Intérêts

Je m’intéresse particulièrement aux réponses comportementales et physiologiques des organismes à leur environnement et à la variabilité de ces réponses aux niveaux intra- et inter-spécifiques, traduisant des adaptations. De l’éco-physiologie donc, plus quelques notions d’écologie évolutive, ce qui est permit par ma formation à l’UM et des stages à dominante écologie fonctionnelle mais rattachés à des questions évolutives.

Le thème de recherche qui guide mes travaux est l’allocation des ressources, c’est-à-dire la manière dont les organismes répartissent leurs ressources entre différentes fonctions (reproduction, croissance etc) selon les conditions biotiques et abiotiques de leurs environnements. J’ai d’abord travaillé sur un modèle animal, la physe (physa acuta) en essayant de comprendre comment cet organisme hermaphrodite distribue ces ressources aux fonctions reproductives mâle et femelle et à la croissance.

Depuis le master, je me suis tourné vers le modèle végétal, à la recherche des traits éco-physiologiques qui pourraient expliquer la résistance des feuilles à l’herbivorie. J’ai participé au développement d’une méthode de mesure fine de la résistance des feuilles à la coupure (M1) et au développement d’une méthode d’analyse de l’architecture du réseau de veine des feuilles (M2). Le but est de comprendre comment les plantes distribuent leurs ressources entre les fonctions de défense et de croissance et quelles sont les raisons du compromis qui semble exister entre ces deux fonctions.

 

kevin