Bienvenue au CEFE

cefe facadeLe CEFE est l'un des plus importants laboratoires de recherche en Ecologie en France. Le CEFE développe ses activités sur les grandes préoccupations des sociétés : la biodiversité, les changements à l’échelle planétaire et le développement durable. Une grande partie des recherches porte sur les écosystèmes méditerranéens et tropicaux.
Lire la suite

Welcome to the CEFE

The CEFE is currently the largest French research center in Ecology. Our Mission: perform independent, fundamental scientific research on the dynamics of biodiversity, planetary environmental change, and sustainable development.
Read more

Séminaires d'Ecologie et d'Evolution de Montpellier

  • How Cetaceans Sing

      Joy Reidenberg Icahn School of Medicine at Mount Sinai, New York, USA Le vendredi 24 mars 2017 - 11h30 Grande Salle CEFE (1919 Rte de Mende, 1e étage, aille C) Cetaceans (baleen and toothed whales,...

Agenda

Livres et publications récentes

Restaurer la nature pour atténuer les impacts du développement

S. Pioch

Analyse des mesures compensatoires pour la biodiversité

H. Levrel, N. Frascaria-Lacoste, J. Hay, G. Martin, S. Pioch

Edition Quae 2015

Les mesures compensatoires sont devenues ces dernières années un outil de gestion majeur dans la conservation de la biodiversité. Elles sont de plus en plus utilisées dans les nouvelles réglementations environnementales. Ce concept de compensation environnementale soulève de nombreux enjeux qui intéressent autant l’écologue, le géographe, l’économiste que le juriste.

Autres actualités

Respecter la nature, un défi sous - estimé

COMMUNIQUÉ DE PRESSE REGIONAL MONTPELLIER 8 JUIN2016

Si l’accord de Paris sur le changement climatique (COP 21) peut être vu comme une reconnaissance des limites biophysiques de la Terre, es respecter demeure un défi sous-estimé.

Nos sociétés, et en leur sein les sciences de la conservation, qui traite les effets des activités humaines sur les espèces et les écosystèmes, ont essayé de résoudre ce défi: Economie verte basée sur la croissance, technologie comme moyen de corriger ces effets.

Des chercheurs du Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive 1et de l’Université de Knoxville2 ont analysé la viabilité de cette version verte du paradigme de croissance.

Ils montrent que le respect des limites de la nature exige une révision profonde et pressante des valeurs qui sous-tendent nos économies.

Ils identifient les modalités possibles de cette révision et ses implications pour la société et les sciences de la conservation.

Ces travaux sont parus le 16 mai 2016 dans la revue PNAS. lire la suite